Les entreprises technologiques américaines peuvent à nouveau officiellement vendre à Huawei

11 juillet 2019 à 21h59
4
Huawei
(Crédits : J. Lekavicius / Shutterstock.com)

Washington a adopté une position intermédiaire en autorisant l'achat par Huawei de technologies américaines, tout en maintenant des sanctions plutôt drastiques.

Et un nouvel épisode, un ! L'affaire opposant Huawei aux États-Unis vient de franchir un nouveau cap. Le Département du Commerce américain (DOC) vient d'autoriser les entreprises américaines à de nouveau discuter avec Huawei en vue de vendre au géant leurs technologies, alors même que le constructeur chinois est toujours placé sur la liste noire américaine depuis le mois de mai.

Les ventes de techno américaines à Huawei vont toutes être examinées avant d'être définitives

Le G20, qui se tenait il y a une quinzaine de jours au Japon, fut semblable à la promesse d'un apaisement des tensions entre Pékin et Washington. Le président américain Donald Trump avait alors indiqué, après sa rencontre avec son homologue chinois Xi Jinping, que les deux pays allaient reprendre les négociations. Quelques jours plus tard, et après moult négociations, le DOC a effectivement confirmé que les entreprises numériques pouvaient bien être de nouveau autorisées à vendre leur technologie à Huawei, confirmant ainsi les dires du président Trump.

Mais... (car il y a toujours un mais), cette autorisation ne sera pas octroyée sans contrôle ni supervision des autorités américaines. Elle sera en effet accordée que dans le cas où les États-Unis pourront s'assurer que la technologie en question revendue à Huawei ne pose pas le moindre risque pour la sécurité nationale.

Une licence de vente qui s'annonce difficile à obtenir

Alors, Huawei, toujours sur liste noire ou pas ? Officiellement, la firme de Shenzhen l'est toujours, mais elle pourra acquérir une technologie américaine si l'entreprise vendeuse demande et obtient une licence de vente. La société de l'Oncle Sam qui souhaite encaisser un chèque provenant du géant chinois devra ainsi prouver au Département du Commerce que sa technologie ne fait encourir aucun risque aux USA. À défaut, la licence ne sera pas autorisée.

L'équilibre reste donc précaire au niveau sino-américain. « Nous allons faire en sorte de nous assurer que nous ne transférons pas simplement les recettes des États-Unis à des entreprises étrangères », a commenté le secrétaire au Commerce, Wibur Ross. Une présomption de refus sera par ailleurs appliquée, ce qui ne va pas faire grossir les chances de voir des sociétés se voir accorder une licence de vente. Pour que Huawei soit de nouveau autorisée à exploiter Android aux États-Unis, Google devra théoriquement demander au DOC cette fameuse licence...

Source : Neowin
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
0
PirBip
C’est une sortie de crise par une porte dessinée par Tim Burton. C’est artistique, mais c’est encore trop de travers pour crier Victoire. Là on est dans un cas de low ball, où on fait une énorme annonce, puis on revient tout doucement pour se dire qu’au fond ça pourrait être pire. Ça reste tout de même un biais commercial.
fat_clubic
On peut leur vendre des trucs mais il ne faut rien leur acheter.
playAnth95
Et la Chine va t elle autoriser Facebook, Twitter & compagnie ?
playAnth95
La chine va t elle lever son interdiction de Facebook, Twitter & compagnie ?
benben99
La Chine sont ceux qui ont compris que utiliser Facebook Twitter et compagnie reviendrait à donner les données de leurs citoyens a un gouvernement étranger. Les américains pensent d’ailleurs la même chose. Il y a peut être un an, les américains ont forcé la vente du réseau social pour gais Grindr parce que les chinois était majoritaires de peur que les données américaines se retrouvent dans un autre pays… Donc quand c’est les données des américains qui vont à l’étranger ils sont bien d’accord avec les chinois que c’est problématique, mais quand c’est les données des gens des autres pays qui sont stockés aux USA, alors c’est correct! Et puis il y a les types comme playAnth95 qui pensent qu’on devrait tous donner nos données aux USA. Les Chinois ont compris que s’ils développent pas leur industrie de géants informatiques, ils dépendront des USA comme la France et la plupart des autres pays…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Le programme anti-contrefaçon Transparency d'Amazon débarque en Europe
Twitter touché à son tour par une panne mondiale durant plusieurs heures
WhatsApp : une fonctionnalité d'édition d'images déjà envoyée en test sur la version bêta
Le Qualcomm 215 va mettre un bon coup de boost aux smartphones d'entrée de gamme
Amazon Game Studios travaille sur un MMO Le Seigneur des anneaux
Malgré une année record pour Tesla, les employés ratent leur prime à 200 véhicules près
La gamme Intel
De nouveaux iPad attendus pour octobre
Haut de page