Plus rapide, l'alternative à Android de Huawei nécessiterait son propre store d'applications

Christelle Perret Contributrice
09 juillet 2019 à 10h41
0
Huawei
Allmy / Shutterstock.com

Le fondateur et PDG de Huawei, Ren Zhengfei, s'est exprimé concernant HongMeng, le système d'exploitation alternatif à Android en cours de développement. Jugé 60% plus rapide que l'OS de Google, il lui manque toutefois un composant de taille : un store d'applications. Alors, au mois de juin, la société chinoise a appelé les développeurs à publier leurs créations sur sa plateforme AppGallery.

Fin juin, Donald Trump a évoqué une levée partielle des sanctions imposées à Huawei. Toutefois, aucune modalité de sortie de crise n'a été communiquée depuis son entretien avec le président chinois, Xi Jinping.

Huawei minimise sa dépendance envers Google

Malgré les déclarations d'apaisement de Donald Trump, le géant Huawei figure toujours sur la liste noire du ministère du Commerce des Etats-Unis. Ainsi, l'entreprise chinoise ne peut toujours pas utiliser le système d'exploitation Android de Google pour ses terminaux. Toutefois, les récentes déclarations de Ren Zhengfei, fondateur et P.-D.G. de Huawei, laissent entendre que la société apprécie sa nouvelle indépendance.

En effet, suite à l'urgence nationale invoquée par Donald Trump et les conséquences qui ont suivi, Huawei a développé son propre système d'exploitation pour ses futurs smartphones : HongMeng OS. L'objectif de celui-ci était, en plus de répondre aux contraintes imposées par les Etats-Unis, de minimiser la dépendance de la société chinoise envers Google et Android. Un beau succès, puisque HongMeng OS serait 60% plus rapide que Android.

Huawei pourrait ne pas revenir vers Android

Le système d'exploitation développé par Huawei est conçu pour fonctionner sur de nombreux appareils, y compris les smartphones et les voitures. Toutefois, il lui manque une alternative sérieuse au Google Play Store et à l'App Store d'Apple. Le géant chinois travaille donc au développement de cette alternative. Ainsi, au mois de juin, la société a invité les développeurs à publier leurs applications sur AppGallery, la plateforme d'applications de Huawei.

Puisque le développement de HongMeng OS est bien avancé, Huawei pourrait continuer à utiliser son système d'exploitation, même si les sanctions des Etats-Unis étaient levées. De plus, bien que certains smartphones du constructeurs chinois soient équipés de puces Qualcomm, la plupart de ses appareils disposent de processeurs Huawei Kirrin. Ainsi, le constructeur chinois pourrait ressortir de cette épreuve avec plus d'autonomie, et encore plus fort qu'avant.

Toutefois, un porte-parole de la société laisse planer le doute : « Aujourd'hui, nous sommes toujours attachés à Microsoft Windows et Google Android. Mais si nous ne pouvons pas les utiliser, nous préparerons un plan B pour utiliser notre propre système d'exploitation ». Or, déjà, le plan B semble presque prêt et suffisamment efficace.

Source : CNET
Modifié le 09/07/2019 à 10h43
15 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top