Donald Trump déclare une “urgence nationale” pour bloquer Huawei

16 mai 2019 à 18h20
16
Donald Trump

Dans un décret signé ce mercredi 15 mai, Donald Trump a interdit aux entreprises de télécommunications américaines de se fournir auprès de sociétés étrangères « jugées à risque », dont Huawei.

Alors que les rangs alliés de Donald Trump se vidaient au fur et à mesure dans son combat contre Huawei, la Maison Blanche a décidé de déclarer une « urgence nationale » pour interdire aux firmes de télécom américaines de se fournir en équipements auprès d'homologues étrangers accusées d'espionnage. Un décret qui vise bien entendu les firmes chinoises, aux premiers rangs desquels Huawei et ZTE, et qui ne va qu'envenimer la guerre commerciale que se livrent les Etats-Unis et la Chine.

Donald Trump fait appel à un décret vieux de 1977

Le discours de la Maison Blanche sonne comme un refrain répété depuis des mois. Dans un communiqué de presse, celle-ci légitime sa mesure choc en affirmant que « des adversaires étrangers exploitent les vulnérabilités dans les services et les infrastructures technologiques de l'information et de la communication aux Etats-Unis. » Un euphémisme quand on sait que Donald Trump et bon nombre de représentants politiques républicains accusent les firmes chinoises comme Huawei et ZTE d'être les « chevaux de Troie » du Parti Communiste chinois. Des émissaires qui feraient leur miel d'Internet et de leurs équipements pour voler des données économiques et industrielles sur le dos des Etats-Unis. En invoquant l'International Emergency Economic Powers Act de 1977, jamais pourtant une mesure aussi violente n'a été prise à l'encontre de ces « adversaires étrangers » accusés d'être « une menace pour la sécurité nationale » depuis 2012 déjà.

Une mesure plus symbolique qu'handicapante pour Huawei

La réponse de Pékin ne s'est pas fait attendre. Le lendemain du décret, Gao Feng, porte-parole du ministère chinois du commerce, a exhorté les Etats-Unis « à mettre fin à leurs actions incorrectes » pour « éviter de nuire davantage aux relations économiques et commerciales » entre les deux pays. De son côté, Huawei a purement et simplement accusé la Maison Blanche « d'empiéter sur leurs droits » alors que son Directeur Général, Liang Hua, s'était dit prêt à signer des accords de « non-espionnage ». Cette mesure se veut bien plus symbolique au vu des retombées commerciales prévues relativement faibles. D'un côté les géants américains comme Verizon, AT&T et Sprint ne s'approvisionnent pas chez Huawei. D'autre part, Huawei ne réalise que 6,6% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis. Cette mesure risque cependant de mettre de sérieux bâtons dans les roues dans le déploiement de la 5G de Huawei sur le territoire.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
0
mart666
Attention Trompe, Hawaii a des volcans ! Et s’ils les déclenchaient comme moyen de protestation ?
sexeplat
Ridicule ce Trump
Ant0ine_67
de mieux en mieux Trump … Il va sortir quoi après comme utopie ?
Ludovic_Aldo
chutttt… la CIA nous écoute!!!
jeroboam64
Trump se trompe!!!
PtiFranc
y’a rien de mieux a faire lui???
obbiclubic
Il a pas eu son téléphone cadeau de fin d’année !
fabricelab
Vous êtes loin de comprendre ce qui se passe en accusant Trump
fredolabecane
Ce qui se passe est très simple: Huawei est en train d’enterrer Apple qui a pris du retard technologique par rapport a ses concurrents…Trump le sait et il ne trouve rien d’autre a faire que de bloquer l’importation pour protéger Apple
arghoops
Vas y, éclaire nous qu’on rigole.
newseven
les gilets jaunes n’ont pas aidées en encourager les investisseurs d’investir en France.<br /> Pour vrai c’est les syndicat trop gourmand qui font le plus peur au investisseur et là je ne parle pas de la France , mais partout dans le monde ensuite il y la guerre et la mafia (l’instabilité social et la corruption ) .
carinae
hummm es-tu sur de ça ? dans un monde mondialisé il y a forcement un moment ou l’entreprise et le pays paye les pots cassés … (dans ses approvisionnements, a l’export …). Enfin Trump il s’en fout il sera réélu …
sandalfo
Il ne s’agit pas de smartphones mais d’équipements réseau 5G
PsykotropyK
Apple n’a clairement pas pris de retard par rapport à Huawei. De plus, si la cible était la protection d’Apple, c’est les téléphone Huawei qui seraient visés et non pas l’infrastructure réseau.<br /> Bref…
newseven
Malheureusement non<br /> la technologie 5g n’est pas le vrai sujet .<br /> Le vrai sujet c’est uniquement l’argent $$$.
j_m
l’enjeu c’est bel et bien la 5g et qui dit 5g dit $$$
newseven
L’œuf ou la poule.<br /> Ce que je trouve le plus ridicule c’est que les i phone, Google pixel et les téléphones de Huawei sont tous faite en chine.<br /> C’est maintenant évidant que la technologie 5g est l’avenir et que Huawei subie une campagne de salissage international injuste et il devrai poursuivre le américain pour atteint au droit commerciale international .<br /> C’est correct que les usa impose des taxes dans leur pays mais pas les les fusillés internationalement .<br /> Huawei vont devenir la compagnie martyr de la suprématie americaine.<br /> Mais la chine n’a pas dit son dernier mot et les américaine vont en élection bientôt.<br /> À suivre.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

⚡ Bon plan : SSD interne Transcend 512 Go 2.5
World of Warcraft Classic : les précommandes sont ouvertes
⚡ Bon plan : 50% de réduction sur la trottinette électrique uMove
VivaTech 2019 – Microsoft HoloLens 2, à la pointe de la réalité mixte
Epic prévoit de nouvelles exclusivités et une méga vente sur son Store
🔥 Forfait mobile : B&You relance sa série 40 Go à 9,99€ par mois à vie
🔥 Notre sélection de matériel HiFi à prix cassés
Trottinettes électriques en libre-service: les grandes villes passent à l'action
🔥 Astuce Fnac : Nintendo Switch + film protecteur + guide des jeux à 261€
Samsung : des détails sur les modifications apportées au Galaxy Fold fuitent
Haut de page