Tout ça pour ça ? Huawei pourrait finalement ne plus être banni du territoire américain

24 mai 2019 à 16h04
17
Huawei

Le 23 mai, Donald Trump a évoqué pour la première fois un litige avec le géant des télécommunications Huawei, qu'il considère comme « une menace pour la sécurité américaine ».

« Huawei est quelque chose de très dangereux », a déclaré Trump à la presse américaine. « Vous regardez ce qu'ils ont fait du point de vue de la sécurité, du point de vue militaire. Très dangereux ».

Une affaire floue

Malgré cela, Trump a déclaré qu'il y avait une « bonne possibilité » que Washington parvienne à un accord avec Beijing pour mettre fin au conflit commercial qui s'aggrave, et qu'il « était possible que Huawei soit inclus dans un accord commercial ». Les deux parties ont en effet durci leurs positions : les Etats-Unis ont mis sur liste noire les smartphones de la société de télécommunications, par inquiétude que la Chine les utilisent comme outil d'espionnage, tandis que Pékin accusait Washington de « brutaliser » l'entreprise.

Les commentaires de Trump contredisent directement les paroles du secrétaire d'État américain Mike Pompeo, qui déclarait quelques heures auparavant que « Huawei et la question du commerce n'étaient pas liés ».

Dans une interview à CNBC, Pompeo a souligné qu'il existait deux éléments distincts : « le composant de sécurité nationale » et les efforts « visant à créer une relation commerciale équitable, réciproque et équilibrée entre les deux pays ». Il a ajouté : « J'espère que nous pourrons garder ces problèmes à leur place. Nous devons impérativement protéger la sécurité nationale des États-Unis. Nous devons également veiller à bien respecter ces règles commerciales ». Mike Pompeo a, en outre, rejeté les déclarations de Huawei concernant ses relations avec le gouvernement chinois, et a déclaré que toutes les données saisies par la société risquaient de tomber entre de mauvaises mains. « Dire qu'ils ne travaillent pas avec le gouvernement chinois est une fausse déclaration » a-t-il affirmé. Huawei « est profondément attaché non seulement à la Chine mais également au parti communiste chinois ».

De son côté, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a averti mercredi que Beijing était prête à « se battre jusqu'au bout » dans sa guerre commerciale avec Washington. « L'utilisation par les Etats-Unis du pouvoir étatique pour exercer de manière arbitraire des pressions sur une société chinoise privée telle que Huawei constitue un harcèlement économique typique », a ainsi déclaré Wang.

Une « urgence nationale »

Les législateurs américains semblent quant à eux se rallier à la position de Washington avec une proposition bipartite, visant à aider les réseaux de télécommunication à éliminer Huawei lors de la mise à niveau des systèmes 5G. Selon le sénateur démocrate Mark Warner, le projet de loi vise ainsi à empêcher « les entreprises soumises aux instructions extra-judiciaires d'un adversaire étranger d'infiltrer les réseaux de communication du pays ». Les entreprises du monde entier s'efforçant de se conformer à la liste noire des États-Unis, arrêteraient de fournir des composants technologiques ou des logiciels américains à Huawei.

Panasonic a été le dernier à annoncer qu'il suspendrait les transactions avec Huawei. La société, également japonaise, Toshiba a pour sa part annoncé avoir repris l'expédition de produits à Huawei, quelques heures seulement après avoir annoncé un arrêt temporaire, afin de vérifier si des pièces fabriquées aux États-Unis étaient impliquées. Les principaux opérateurs mobiles japonais et britanniques ont annoncé cette semaine qu'ils retarderaient la sortie des nouveaux smartphones Huawei, à la suite des sanctions imposées par les États-Unis.

Donald Trump

Aux États-Unis, les fabricants d'équipement Inphi Corp, Qorvo, Neophotonics et Rogers Corp. ont tous déclaré qu'ils verraient leurs ventes baisser en raison des sanctions imposées via Huawei. La semaine dernière, Trump a déclaré une « urgence nationale » interdisant aux entreprises américaines d'utiliser du matériel de télécommunication étranger, considéré comme un risque pour la sécurité nationale - une opération considérée comme visant Huawei. Le département du Commerce américain a également annoncé l'interdiction faite aux entreprises américaines de vendre, ou de transférer, de la technologie à Huawei... bien qu'il ait ensuite accordé un sursis de 90 jours. Google a déclaré qu'il couperait les appareils Huawei de certains services sur le système d'exploitation Android.

Huawei a depuis indiqué qu'il pourrait déployer son propre système d'exploitation mobile, cette année en Chine, et à l'international l'année prochaine.

Source : Space Daily
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
0
Side_a9
grap pop-corn<br /> C’est décidément mieux que la saison 8 de Game of throne tout ça
rsebas3620
avec les usa tout est lié, on leur a laisser trop de pouvoir (en france on a perdu alstom) et ils ne s’arreteront pas de sitot…
megadub
Comme je disais dans l’autre topic, tout ça n’est qu’une question de négociation entre les 2 pays, il est plus probable qu’ils parviennent à un accord que la Chine continue ce petit jeu.
jedi1973
Trump a montré ses gros muscles !!! Mais c’est aperçu que ca allait vraiment trop loin et des milliards étaient en jeu ( surtout coté americains) !!! Les gros muscles etaient finalement que de la gonflette… Trump voulait jouer mais sa fakenews a ete trop pris au serieux ( pas de preuves, pas de conséquences visibles, pas de faits pour étayer ) . Si huawei aurait porté l’affaire en justice, il auraient gagné a tous les coups, faute de preuves réelles ( s’il y en avait, elles auraient été montré !!) . Perso je savais bien que l’affaire allait de déglonfler sous qq semaines… Ca commence meme plus tot que j’avais predis! !!<br /> !
Momozemion
Ça manque sérieusement de suspens, de rebondissements, mais surtout de morts. Qu’ils s’entretuent et laissent le reste de la planète compter les points !
Oncle_Picsou
Tout ce que font les USA en ce moment n’a qu’un seul but: conserver leur hégémonie. Pour cela, ils souhaitent avoir un contrôle total sur le développement des technologies chinoises.<br /> Et oui, la priorité des USA, c’est que la Chine ne les dépasse dans aucun domaine clé. C’est tout!<br /> La Chine ne joue a aucun jeu, par contre les US peuvent se brosser, la Chine n’acceptera jamais leurs conditions (Et ils ont bien raison).<br /> Je t’invite à lire la liste officielle des demandes faites par les américains aux Chinois sur le site du New york Times:<br /> nytimes.com<br /> U.S.-China Trade Talks End With Strong Demands, but Few Signs of a Deal<br /> American officials called for shrinking the trade gap with China and curbing Beijing’s plan to use government support to upgrade its economy.<br /> Du coup non, la Chine ne joue à aucun jeu. Les USA se permettent de remettre en cause leur souveraineté et leur politique économique sur le territoire chinois!<br /> J’avais vu tes réponses dans l’autre thread, et j’avais eu la flemme d’écrire, mais là… Tu inverses vraiment totalement la situation <br /> Je ne dis pas que les Chinois sont des enfants de chœurs, mais bon, en ce moment les amerloques ils abusent carrément.<br /> Et si on rajoute toute cette histoire d’espionnage suspecté (sans aucune preuve) tandis que les USA espionnent tout le monde (avec preuves à l’appuis cette fois, coucou les revelations d’'Edward Snowden, l’espionnage du portable des Merkel - où l’Europe s’est indigné pendant 10 minutes, c’était risible).<br /> Vraiment, il faut être aveugle pour ne pas voir qu’ils sont entrain d’essayer de prendre le monde pour des imbéciles, tout ça pour conserver leur place de leader!
KlingonBrain
Le problème c’est que le message est absolument catastrophique. Trump viens de faire comprendre au monde entier que quand on utilise les technologies et les produits de son pays, ils peuvent nous la couper quand ça les arrange. Ils viennent de prouver qu’ils sont capable de s’en servir comme d’un moyen de pression.<br /> L’Europe serait bien avisée de comprendre le message aussi et de cesser de se complaire dans la dépendance technologique aux produits, services et logiciels des américains.<br /> Et cette dépendance, elle se crée dès le plus jeune age. Et elle est renforcée par l’école.<br /> Nous devons construire notre indépendance.
LeLapinou64
Oui, mais n’est ce pas un mal pour un bien finalement ?<br /> A l’heure pré électorale ou on nous vend des Airbus de ceci et de cela (de l’energie, des batteries, du digital…), c’est peut être le coup de pied au cul qu’il fallait pour s’y mettre vraiment.
jcc137
Revirement de situation ou pas, cette menace mis à exécution va laisser des traces pour les constructeurs chinois d’une part, et pour les utilisateurs de smartphones d’autre part, qui vont cesser de mettre tous leurs oeufs dans le même panier.<br /> Personnellement, je quitterai toutes les applis G dès que l’OS Huawei sera au point. A donner mes coordonnées et mes infos quotidiennes, je préfère les donner aux chinois maintenant.
stratos
oui enfin les chinois ce n’est pas le paradis non plus, le gouv note ses citoyens, affiche en gros les mauvais payeurs,…<br /> Il faut que l’europe se bouge
iMeuf
Si ça marche je vends mon iPhone pour acheter un Huawei.
megadub
Oncle_Picsou:<br /> La Chine ne joue a aucun jeu, par contre les US peuvent se brosser, la Chine n’acceptera jamais leurs conditions (Et ils ont bien raison).<br /> Rappellons que c’est la Chine qui a commencé ce “petit jeu” en obligeant tous les investisseurs étrangers à créer une join venture avec des boites locales pour pouvoir produire sur leur pays, le tout en devant accepter que la Chine viole la propriété intellectuelle et ne respecte pas le droit économique internationale.<br /> Les étrangers ont accepté ces conditions pour pénétrer le marché chinois mais désormais la balance commerciale est trop en faveur de la Chine. Trump est peut-être en train de réussir tout ce que les autres ont ratés avant (Obama compris) de peur de perturber la diplomatie… ce dont Trump se fout totalement.<br /> Du reste, les US ont immédiatement reculé en offrant 90 jours de sursis parce que toute la silicon valley a dévissé en bourse… bah oui… c’est que Huawei c’est un gros client mine de rien <br /> Les histoires d’espionnage c’est de la flute simplement pour décrédibiliser les équipements chinois, notamment dans les telecom, au profit des équiments US type Cisco qui a bel et bien des backdoors, et ça c’est pas du fantasme comme pour Huawei ou ZTE, c’est reconnu <br /> Oncle_Picsou:<br /> Vraiment, il faut être aveugle pour ne pas voir qu’ils sont entrain d’essayer de prendre le monde pour des imbéciles, tout ça pour conserver leur place de leader!<br /> Tout comme la Chine en fait… mais visiblement il te manque un bout de l’histoire
megadub
Comme tu veux… mais… pourquoi en fait ? Fallait le faire bien avant. Si c’est juste une guerre commerciale qui te dérange, faut surtout pas te gêner pour passer à Android, c’est bien moins cher
megadub
KlingonBrain:<br /> L’Europe serait bien avisée de comprendre le message aussi et de cesser de se complaire dans la dépendance technologique aux produits, services et logiciels des américains.<br /> Et cette dépendance, elle se crée dès le plus jeune age. Et elle est renforcée par l’école.<br /> Nous devons construire notre indépendance.<br /> Euh… OK… mais comment ? Imposer un OS, des réseaux sociaux, tout un écosystème et évidemment le matériel qui va avec, ça se fait pas par magie. T’es près à faire comme la Chine et balancer des centaines de milliards à des dizaines d’entreprises pour t’acheter une indépendance ? Moi pas
YvaPPro29
J’te vois, J’te vois pas… Du Trump tout craché ! Histoire de s’imposer en destabilisant, mais les chinois sont coriaces !
YvaPPro29
Belle analyse, mais elle eut été “plus-meilleure” si tu t’étais relu avant de poster… Fais donc attention, respectes-toi quoi m…
jedi1973
Tu as raison…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Facebook va lancer sa propre cryptomonnaie, le GlobalCoin, en 2020
NVIDIA sort un teaser
🔥 Bon plan : iPhone XR Bleu 128 Go à 679,15€ au lieu de 917,68€
Élections européennes : des applis veulent vous aider à faire votre choix
🔥 Bon plan : la Nintendo Switch au prix choc de 220,15€ !
Samsung fournirait des dalles OLED pour le futur MacBook Pro 16 pouces d'Apple
Acer met à jour les modèles AMD de ses Nitro 5 et Swift 3
Mission réussie : Space X a lancé 60 mini-satellites Starlink
Microsoft lance ses Super Soldes Xbox One... sur les jeux Xbox 360 et Xbox
Realme arrive en France et présente son Realme 3 Pro
Haut de page