La dégringolade continue : Panasonic aussi lâche Huawei

Pierre Crochart Contributeur
23 mai 2019 à 17h09
0
Huawei
Crédits : Veja / Shutterstock.com

La liste des partenaires commerciaux de Huawei se réduit comme peau de chagrin. Après Google en début de semaine et ARM hier, c'est désormais au tour de Panasonic de sonner le glas des relations commerciales avec le géant chinois.

Les jours se suivent et se ressemblent cruellement pour Huawei. Comme pour toutes les entreprises ayant récemment lâché le constructeur, une note a circulé au sein de Panasonic, avertissant tous ses collaborateurs de l'arrêt pur et simple de toute relation commerciale avec le groupe chinois.

« Nous avons mis un terme à toutes les transactions commerciales avec Huawei et ses 68 filiales qui sont soumises au bannissement émis par le gouvernement américain », a déclaré le porte-parole de Panasonic à l'AFP.

Une relation basée sur les composants électroniques

La véritable mesure de la décision prise par Panasonic demeure floue. Dans son communiqué, Joe Flynn, porte-parole de la marque japonaise, déclare que l'arrêt des transactions concerne « l'approvisionnement de composants électroniques », sans plus de précisions.

Comme dans le cas de ARM qui, hier, faisait une annonce analogue du côté de la Grande-Bretagne, Panasonic est tenu d'appliquer les sanctions américaines car l'entreprise produit une partie de son matériel sur le sol américain. Des sanctions particulièrement dures, motivées par des suspicions d'espionnage par Huawei - vu comme un véritable cheval de Troie à la solde du pouvoir chinois par les États-Unis.

Huawei
Lâché par Google, Huawei doit plancher sur un OS alternatif pour ses futurs smartphones. Crédits : Mykola Churpita / Shutterstock.com

Pour Steve Bannon, ex-directeur de campagne de Trump, Huawei représente une menace majeure pour le monde

Très occupé à véhiculer ses idées conservatrices en vue des élections européennes qui se tiendront ce week-end, l'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Steve Bannon, a tout de même trouvé le temps d'accorder une interview au journal hongkongais South China Morning Post.

Les propos de Bannon, relayés par Les Échos, accréditent la thèse de la chasse aux sorcières qu'ont entamée les États-Unis à l'encontre de Huawei qui, selon le pays, « représente une menace majeure pour la sécurité nationale des États-Unis, mais aussi du reste du monde ». Et d'ajouter que la manœuvre actuellement en cours avait pour objectif de faire disparaître totalement l'entreprise chinoise.

L'ex-conseiller va encore plus loin et déclare que Huawei ne représente que la partie émergée de la stratégie étasunienne. Selon lui, le pays vise à empêcher les introductions en Bourse des entreprises chinoises et veut « s'attaquer aux fonds de pension et compagnies américaines qui, aux États-Unis, fournissent des capitaux au Parti communiste chinois », rapporte le quotidien français.

Via : CTV News, Les Échos
50 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
BMW profite de la sortie de son SUV pour montrer à Tesla ce qu'est un véhicule blindé
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top