Google suspend ses relations avec Huawei et lui retire sa licence Android

Alexandre Boero Contributeur
20 mai 2019 à 07h26
0
Huawei
Rad K / Shutterstock.com

La firme de Mountain View semble avoir décidé de suivre les dernières décisions prises par l'administration Trump, qui a placé Huawei et ses nombreuses filiales sur une liste noire de fortes restrictions.

Le géant Google a-t-il porté un coup (fatal) à Huawei ? Dimanche soir, l'agence Reuters a en tout cas annoncé avoir eu vent de la suspension du contrat liant la société américaine à la firme de Shenzhen, retirant à cette dernière l'exploitation de la licence Android, avec pour conséquence directe la fin des mises à jour de l'OS à destination de ses nombreux clients.

Play Store, YouTube, Gmail, Google Maps... la fin des mises à jour ?

Symbole de la guerre commerciale que livre Donald Trump à la Chine et à son imposante entreprise, marquée par la déclaration d'une « urgence nationale » pour interdire aux firmes de télécom américaines de se fournir en équipements auprès d'homologues étrangers accusées d'espionnage, Huawei est cette fois touchée par une action de très grande ampleur, prenant directement racine depuis l'un de ses partenaires historiques : Google.

La firme de Mountain View aurait mis un terme aux mises à jour de son système d'exploitation Android, privant de fait les possesseurs de Huawei et les propriétaires de smartphones de ses filiales (placés sur liste noire) de services majeurs quotidiennement utilisés comme Gmail, YouTube, Google Maps ou le Play Store, la boutique d'applications de l'OS. Google devrait également mettre fin à l'aide apportée à Huawei pour le support technique

Huawei pourrait déployer son alternative à Android

Il est important de préciser que la position de Google n'est pas définitivement arrêtée. Si son intention du moment devait bien devenir effective et ainsi confirmer les allégations de nos confrères de Reuters, Huawei pourrait continuer d'utiliser la version open source d'Android.

Mais cette dernière resterait alors extrêmement limitée en termes d'usages : « Huawei ne pourra utiliser que la version publique d'Android et ne pourra pas accéder aux applications et services propriétaires de Google », indique une source, ce qui pousserait alors Huawei à déployer son propre OS.

2,5 milliards d'appareils embarquent l'OS de Google

La société fondée par Ren Zhengei a en effet « prévu le coup » en développant ces dernières années une alternative susceptible d'être mise en place si elle se retrouve dos au mur, ce qui semble plus que jamais être le cas. Une partie de la technologie développée est d'ailleurs déjà utilisée dans des smartphones vendus au sein de l'Empire du Milieu.

Aujourd'hui, 2,5 milliards d'appareils actifs seraient équipés du système d'exploitation Android.
Modifié le 20/05/2019 à 15h51
54 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top