ARM annonce arrêter de travailler avec Huawei : l’avenir des puces Kirin compromis

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
22 mai 2019 à 17h10
0
Huawei
Crédits : Veja / Shutterstock.com

La liste d'entreprises appliquant les récentes sanctions américaines à l'encontre du Chinois Huawei s'allonge. Aujourd'hui, c'est ARM, une entreprise britannique, qui fait savoir qu'elle mettait un terme à ses relations commerciales avec le géant Huawei.

Mais pourquoi une entreprise anglaise appliquerait-elle des sanctions émises par les États-Unis ? Une question à laquelle répond le mémo qui a été passé aux employés de ARM, déclarant que l'entreprise utilise « une technologie d'origine américaine ».

Une décision handicapante pour les futurs SoC Kirin

Méconnue du grand public, ARM est une entreprise qui travaille avec les plus grands noms de la téléphonie mobile, et bien au-delà. Sa technologie est notamment présente dans les plateformes Snapdragon, Apple A, Exynos et, vous l'aurez compris, Kirin.

Les SoC Kirin sont produits par HiSilicon, un fondeur appartement au groupe Huawei. Ils équipent l'intégralité des smartphones de la marque depuis plusieurs années, mais aussi les smartphones signés Honor (y compris le récent Honor 20 qui vient d'être annoncé), une autre filiale du groupe.

Or, dans le mémo partagé par ARM à ses employés, l'arrêt brutal des relations avec Huawei s'étend bien entendu aux filiales de l'entreprise chinoise. Par conséquent : Huawei va devoir faire sans le concours de son partenaire britannique pour développer ses futures puces.

Kirin 980
Le Kirin 980, la puce haut de gamme qui équipe les smartphones de dernière génération chez Huawei et Honor. Crédits : Huawei

Huawei dos au mur ?

Non seulement lâché par Google et obligé de réfléchir au plus vite à un OS alternatif, le géant Huawei va aussi devoir revoir sa stratégie concernant ses puces.

Si les futurs Kirin 985 sont toujours prévus pour être utilisés dans les prochains smartphones du groupe, l'avenir est plus incertain. D'après Geoff Blaber, analyste tech chez CCS Insight, le coup d'arrêt mis par ARM aux relations commerciales est « un obstacle insurmontable pour Huawei ».

Huawei, deuxième plus gros vendeur de smartphones au monde, est sévèrement malmené depuis le début de la semaine. Au point d'être déchu de sa position et d'entamer sa croissance ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais les signes ne sont certainement pas encourageants.

Via : Engadget
23
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
scroll top