Huawei numéro 1 du smartphone à la place de Samsung en 2020 : c'est ce qu'affirme son PDG

le 04 avril 2019
 0
Huawei

« Cette année au plus tôt, l'année prochaine au plus tard, nous deviendrons numéro 1 ». C'est en ces termes que s'est exprimé Richard Yu (CEO de Huawei), dans le cadre d'une interview accordée au journal allemand BILD (relayée par Business Insider). Cet objectif de détrôner Samsung, les dirigeants de Huawei l'affichent ouvertement depuis des âges. En cette année 2019, il semblerait toutefois que le géant chinois soit sur le point de toucher au but.

Etre calife à la place du calife, Huawei pourrait bien finir par y arriver... et au plus tard en 2020. C'est ce qu'a affirmé le dirigeant de l'actuel numéro 2 du smartphone. Mais après avoir dépassé Apple, Huawei doit encore doubler Samsung. WCCFTech nous confirme, s'il le fallait encore, que la marque a les moyens de ses ambitions (aussi importantes soient-elles).

Une croissance à deux chiffres des revenus de Huawei en 2018, malgré des ventes moins importantes que Samsung


Reste à savoir pourquoi le patron de Huawei se risque à donner un créneau explicite à ce dépassement, fantasmé de longue date dans les locaux de la plus prospère des firmes de Shenzhen. La réponse tient en un mot : croissance. Et de ce côté, Huawei fait fort, malgré des ventes de smartphones moins importantes en volume que chez Samsung, et un marché américain qui prend désormais des airs de fruit défendu.

En 2018, Huawei a ainsi vendu plus de 200 millions de smartphones à travers le globe, soit une hausse de 30 % des expéditions par rapport à l'année précédente. La firme a également écoulé près de 100 millions d'appareils intelligents (regroupant tablettes et wearables), a rappelé Richard Yu. Des ventes qui permettaient au groupe de signer, en 2018, une hausse de 40 % de ses revenus pour pas moins de 52 milliards de dollars.

Les smartphones pliables bientôt sous la barre des 1 000 euros


Au-delà des résultats actuels de son groupe, Richard Yu braque ostensiblement son regard vers l'avenir et vers les smartphones pliables. Véritable phénomène durant le dernier MWC, les terminaux pliables de Samsung et Huawei ont occupé une large part de l'espace médiatique sur le salon barcelonais. Richard Yu croit beaucoup en leur pouvoir de séduction auprès du consommateur, décrit comme étant en demande d'écrans toujours plus grands.

Pour parvenir à s'imposer sur le marché, les smartphones pliables doivent d'abord baisser de prix, admet toutefois le dirigeant de Huawei. L'intéressé assure à ce propos que les tarifs baisseront à mesure que la demande augmente. À l'horizon 2020, Yu prédit ainsi la commercialisation de mobiles pliables sous la barre des 1 000 euros.

De manière peut-être plus saugrenue, Richard Yu s'est exprimé sur les répercussions de l'arrivée de la 5G sur nos futurs smartphones et leurs caractéristiques techniques. Est ainsi évoquée l'apparition de dalles 4K et 8K sur mobile. Nous nous contenteront de rappeler que Sony s'était déjà aventuré à lancer des smartphones pourvus d'écrans 4K il y a quelques années. Leur intérêt sur des diagonales restreintes était pour le moins discutable... Qui sait, peut-être que Huawei trouvera un moyen de leur faire gagner en pertinence sur mobile.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris
La version gratuite de YouTube Music arrive sur Google Home... avec de la pub
Mediapart révèle que l'ancien dirigeant de l'Ecole 42 aurait trempé dans des malversations financières
Le Honor 20i, qui devait être présenté le 21 mai, fuite sur un site de vente
Les puces 5G by Apple ne seront probablement pas une réalité avant plusieurs années
La Tesla Model 3 est la voiture qui se vend le mieux en Norvège, aux Pays-Bas et en Suisse
Lime vous indiquera bientôt si vous êtes trop saoul pour grimper sur une trottinette
Mega Drive Mini : SEGA confirme dix nouveaux titres (et pas des moindres)
Un ancien cadre de Mozilla accuse Google d’avoir sciemment saboté Firefox
Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
scroll top