Huawei : un nouveau rapport en UK émet de sérieux doutes sur les réseaux 5G de la société

01 avril 2019 à 12h37
9
Huawei
Rad K / Shutterstock.com

Le dernier rapport publié par le comité de surveillance du centre d'évaluation de cybersécurité de Huawei (HCSEC) n'est franchement pas en faveur du géant chinois, qui ferait peser de nouveaux risques sécuritaires à l'aube de la 5G.

Difficile de savoir sur quel pied danser lorsqu'il s'agit de Huawei. En fin d'année dernière, le Royaume-Uni, poussé par les États-Unis, faisait part de sa réticence quant au géant chinois en incitant les opérateurs locaux à ne pas travailler avec l'équipementier. Le mois dernier, le service de renseignements britannique pour la cybersécurité (National Cyber Security Center ou NCSC) faisait état de risques « gérables » au moment d'évoquer le réseau 5G. Mais le dernier rapport annuel du HCSEC vient tout chambouler.

Des centaines de vulnérabilités remontées aux opérateurs

L'organe dépendant du gouvernement britannique considère cette fois, dans son rapport, que de nouveaux risques pèsent sur la sécurité des réseaux de télécommunications. Après avoir longuement étudié les antennes et logiciels de la firme, le comité de surveillance du centre d'évaluation de cybersécurité de Huawei a rendu un verdict qui inquiète.

Le HCSEC indique avoir « continué à trouver des vulnérabilités importantes dans les produits Huawei examinés » (ndlr : 39 produits testés rien que cette année), en précisant ce ne sont pas quelques-unes, mais des centaines de vulnérabilités et de problèmes qui ont été remontés aux opérateurs de Sa Majesté.

Huawei serait dépassée par les événements

Autre détail inquiétant, la réponse apportée par Huawei même. Selon le centre d'évaluation, la société Huawei est dépassée par les enjeux et fait preuve de sérieux retards dans le développement logiciel. « Des vulnérabilités importantes relevées dans de précédentes évaluations persistent », peut-on lire dans le rapport.

Fin 2018, Huawei promettait d'investir 2 milliards de dollars pour atténuer sa vulnérabilité en matière de piratage et d'espionnage, en transformant au passage la façon dont elle élabore ses logiciels. Mais pour les experts auteurs du rapport, « cette offre d'investissement, quoique bienvenue, n'est pour l'instant qu'une proposition de budget initiale pour des activités non spécifiées à ce jour ».

Huawei n'a pas complètement perdu pied en Grande-Bretagne, même s'il va lui falloir encore fabriquer un radeau plus solide pour affronter les dernières vagues avec le déferlement de celle de la 5G.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
0
bmustang
après tout, intel a bien vendu ses processeurs pourris pendant + 15 ans au monde entier ! Alors pourquoi pas Huawei ?
BetaGamma
enfin, il a fallu 15 ans pour identifier cette faille … ne mélangeons pas tout !
noxi_1_1
mdr, ca me fait rire cette guerre de propagande ! Risque de sécurité ? ah bon ? Huawei seulement ? et les infrastructures alcatel-Lucent ? Nokia et Ericsson?<br /> on a oublier PRISM de la NSA ? chaque fabricant qui doit implémenter les backdoor et garantir les accès aux pays et leur cyber espionnage sous peine de ne pas avoir de certification de la part de l’autorité de régulation ? Rien que le Cloud Act garantie aux USA l’accès a toutes nos données stocker sur des clouds américains…<br /> on nous prend encore pour les pigeons de cette guerre de propagande…
nightwishy
merci Snowden de nous avoir précisement revélé ,entre autres, que l’UK espionne les habitants américains et vice versa , puis s’échangent mutuellement les informations en se mettant ainsi à l’abri de toute possibilité juridique simple et viable pour les “victimes” les plus malignes qui se douteraient éventuellement qu’elles sont espionnées par leur propre gouvernement sans motif légal.
carinae
oui enfin meme avec les wikileaks … a priori il y a des choses pas trés claires … notamment des fake news<br /> que nos amis russes auraient (je parle au conditionnel) fait passer par ce biais …<br /> Donc un esprit critique est toujours de mise …
nightwishy
oui il parait même que les USA et l’UK ne veulent pas d’un équipementier non pro-américain , gardons l’esprit critique ce n’est peut être qu’une fake news.
bmustang
BetaGamma: ces failles et 15 ans à intel pour verrouiller les lanceurs d’alertes et autres labs. C’est ça d’être tout et trop puissant et huawei ne figure pas dans les bons élèves plus qu’un autre et de laisser des failles volontaires ou pas pour espionner sans limite. US ou UK et les autres n’ont pas tort de dévoiler et d’être prudents
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le Lenovo Z6 Pro pourrait accueillir à son dos un module caméra de 100 Mpx
Déjà 1 an d'indépendance pour Clubic.com, quel bilan ?
Pour le 1er avril, Google propose de jouer à Snake dans l'app Google Maps
⚡️ Bon plan : Enceinte Bluetooth sans fil portable Ultimate Ears BOOM 3 à 113,03€ au lieu de 149€
La concurrence est rude pour Samsung, qui annonce une baisse franche de ses bénéfices
⚡️ Bon plan : FIFA 19 sur Nintendo Switch + Kit protège écran verre trempé à 26,99 euros
Star Citizen : l'alpha 3.5 est disponible sur le PTU, on découvre ArcCorp en stream ce midi !
Apple annule la station de charge AirPower, qui ne sera jamais commercialisée
Qui est Cédric O, le nouveau secrétaire d'État chargé du numérique ?
SEGA : la Mega Drive Mini disponible le 19 septembre
Haut de page