Huawei : l'Allemagne et la Roumanie militent pour éjecter la firme de leur réseau 5G

Alexandre Boero Contributeur
07 mars 2019 à 08h09
0
Huawei
astudio / Shutterstock.com

Des membres du renseignement et du gouvernement allemand, ainsi que des représentants de l'opposition roumaine, cherchent à faire interdire l'équipementier Huawei des réseaux 5G des deux pays.

Alors que l'on aurait pu croire que la tendance allait s'inverser pour Huawei, avec notamment l'inauguration de son troisième centre européen de cybersécurité, la firme de Shenzhen subit toujours des déconvenues à mesure que les semaines passent. En Allemagne, comme en Roumanie, l'opposition contre la société chinoise gronde.

Écarter Huawei de la 5G allemande pourrait coûter des milliards d'euros au pays

En Allemagne, c'est la frange radicale du gouvernement d'Angela Merkel qui se bat pour empêcher le pays d'intégrer les équipements Huawei dans son réseau sans fil 5G. Les ministères de l'Intérieur et des Affaires étrangères soutiennent la fronde de responsables du renseignement et spécialistes de la cybersécurité, qui soupçonnent Huawei d'espionnage pour le compte de Pékin.

Ces derniers militent pour l'instauration de critères stricts imposés aux équipementiers, alors que l'Allemagne s'apprête à lancer ses enchères 5G dans les prochaines semaines. Les détracteurs allemands de Huawei font face notamment au ministère de l'Économie du pays, qui redoute que la marginalisation de Huawei ne retarde le déploiement de la 5G de plusieurs années et coûte plusieurs milliards d'euros au pays. Le gouvernement ne peut juridiquement pas écarter Huawei, et de toute façon, peut-il se le permettre ?

La Roumanie considère que Huawei ne fournit pas assez d'efforts

Du côté de la Roumanie, c'est le principal parti d'opposition qui s'en mêle. Celui-ci a l'intention d'ouvrir une enquête publique sur la contribution de Huawei aux infrastructures locales pour tenter de le barrer du développement de la 5G dans le pays. Les préoccupations sont évidemment toujours les mêmes : la crainte d'un espionnage servant les intérêts des dirigeants chinois.

Pourquoi s'attarder sur la Roumanie, nous demanderez-vous ? Le pays dirigé Klaus Iohannis est ô combien stratégique pour les États-Unis (initiateurs de la fronde anti-Huawei), qui ont installé sur le sol roumain un boucler antimissile à 800 millions de dollars en 2016, pour contrarier la Russie. Pavel Popescu, Représentant du Parti libéral national (PNL), la deuxième force politique du pays à la fois au Sénat et à la Chambre des députés, considère qu'il est « absolument urgent de bloquer toute transaction, contrat, appel d'offres public avec la société chinoise ». Huawei n'aurait pas participé, selon le PNL, à la construction de diverses infrastructures nationales.

4 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top