Huawei se prépare à attaquer le gouvernement américain en justice

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
05 mars 2019 à 11h06
9
Huawei

Depuis plusieurs mois, les tensions ne font que s'accumuler entre le géant de l'électronique Huawei et le gouvernement de Donald Trump. Sur fond de guerre économique entre la Chine et les États-Unis, le gouvernement américain a mené une large campagne afin de jeter le discrédit sur le 2e constructeur mondial de smartphones, mais la firme de Shenzhen s'apprête à riposter.

Le feuilleton opposant Huawei au gouvernement américain est encore loin d'être terminé ! Cible d'attaques répétées de la part de Washington, qui l'accuse d'être un espion à la solde de Pékin, Huawei a déjà été exclue de nombreux pays (Allemagne, Australie, Japon, etc.). La France serait également sur le point de bannir le fabricant, alors que l'Union européenne envisage sérieusement d'étudier la question, quand bien même les preuves à l'encontre de Huawei demeurent maigres, voire inexistantes.

Un feuilleton qui n'en finit pas

À l'heure du déploiement imminent de la 5G, Huawei - second fabricant de smartphones au monde derrière Samsung - est dans une bien mauvaise posture. Derniers rebondissements en date, l'arrestation de Meng Wanzhou au Canada, Directrice financière et fille du président de Huawei, ainsi que les poursuites pénales américaines à son encontre et à celle de sa société. Lourdes de conséquences, ces accusations de vol de secrets commerciaux, non-respect des sanctions américaines contre l'Iran, blanchiment d'argent et fraude bancaire ternissent immanquablement l'image du fabricant, en passe de devenir l'un des principaux acteurs pour le déploiement des infrastructures 5G.

Meng Wanzhou étant retenue au Canada en attente de l'audience qui doit permettre son extradition vers les États-Unis (une procédure qui peut durer plusieurs mois), Huawei tente tant bien que mal de contrecarrer les plans de Washington. Après avoir déposé un avis de poursuite civile à l'encontre du Canada, affirmant que les circonstances de l'arrestation de sa directrice financière et de sa détention en décembre dernier constituaient « une violation grave » de ses droits constitutionnels, Huawei s'apprête désormais à attaquer le gouvernement américain. Selon le New York Times, Huawei se dit prêt à poursuivre le gouvernement américain dans l'état du Texas, là où se trouve le siège social américain du géant chinois. Une annonce dans ce sens pourrait être formulée un peu plus tard dans la semaine.

Huawei prêt à poursuivre Washington

Alors que les dirigeants de Huawei se sont toujours fermement opposés aux allégations de Washington, ces derniers vont tenter d'obliger le gouvernement américain à défendre publiquement ses arguments en contestant un récent ajout à la loi sur la défense nationale (National Defense Authorization Act - NDDA). L'article en cause, approuvé en 2018, prévoit en effet d'interdire aux agences fédérales américaines d'utiliser des équipements de télécommunication fabriqués par Huawei, ainsi que par ZTE, un autre équipementier chinois.

Ainsi, le procès intenté par Huawei pourrait venir remettre en cause cet article de loi, si le tribunal texan juge qu'il s'agissait d'une mesure punitive prise à l'encontre du fabricant chinois, alors même qu'aucune action en justice n'a condamné l'entreprise. En effet, la Constitution des États-Unis interdit l'adoption de telles mesures législatives.

Rappelons que Kaspersky Lab, dans un contexte similaire de tensions avec la Russie, avait déjà tenté en 2017 plusieurs actions en justice contre l'interdiction de ses produits à des fins militaires aux États-Unis, mais l'éditeur de solutions de sécurité informatique a vu ses actions déboutées par la justice américaine.

Affaire à suivre...

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
0
mart666
Bon les Hawaîens contre Trompe… Est-ce que les décors de Jurrasic Park vont gagner ?
CM35
C’est exactement ça…
sexeplat
Les américains sont les plus morales du monde , MDR ,de qui se moque t-on
Blues_Blanche
En même temps qui a des doutes sur le fait que les chinois nous espionnent par tous les moyens…!!!
Zourbon
vous fantasmez gentiment.<br /> Les chinois n’ont pas besoin d’espioner car économiquement, il nous écrase.<br /> Ce sont les pays complètement à la ramasse comme les USA, qui ne tiennent debout qu’en dépouillant la planète, qui ont un intérêt à établir la surveillance généralisée et d’ailleurs c’est ce qu’ils ont fait.<br /> Les axes des USA : dépouille financière par tous les moyens et partout dans le monde, dépouille des matières premières et guerres tous azimuts.
Blues_Blanche
Et bien sûr les chinois ne copient pas…
carinae
Zourbon —&gt; alors ca c’est completement faux. L’Europe est le 2eme contributeur au PIB mondial loin devant les chinois et juste derriere les USA.<br /> Bien sur que si que les chinois espionnent. tout le monde espionne tout le monde et les chinois sont bien connus pour ca au même titre que les japonais ne se sont pas privés au sortir de la 2eme guerre mondiale. C’est d’ailleurs tellement vrai que dans certaines usines europeenes implantées en Chine il y a un reseau a part pour bien separer les bureaux d’etudes, les commerciaux … et les employés locaux.<br /> Le probleme n’est pas la. C’est simplement un probléme d’équité. On accuse Huawei de potentiel espionnage alors que les 1er accusateurs (en l’occurence les USA) font 10 fois pire …car pour le coup eux espionnent sur tous les plans (politique, economique …). donc 2 poids … 2 mesures !
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Vous avez créé une invitation partagée sur Slack ? Votre mot de passe est peut-être compromis
Parallels Desktop 18 vous permet d'installer Windows 11 en un clic sur macOS
La dernière bêta d'Office sur iOS prend en charge la reconnaissance d'écriture Scribble
Quand le suivi en ligne de leurs jets fatigue les dirigeants et milliardaires
Microsoft confirme un énième problème sur Windows 10 et Windows 11
MIX Fold 2 : Xiaomi va bientôt annoncer son deuxième smartphone pliant
La trottinette électrique Ninebot Kickscooter E25E à -42% chez Darty !
Chopin Max : le boîtier ultra-compact d'InWin prend un peu de poids
Arc Pro A40 et Arc Pro A50 : Intel annonce ses GPU professionnels
OPPO et OnePlus interdits de vente en Allemagne, et bientôt en France ?
Haut de page