Huawei soupçonné de vol de technologies après une opération d'infiltration menée par le FBI

06 février 2019 à 07h01
14
Huawei
Crédits : astudio / Shutterstock.com

La société chinoise Huawei est accusée par le FBI d'avoir tenté de subtiliser la technologie d'une protection d'écran en verre pour smartphone. Une opération a même été menée durant le dernier CES.

L'affaire qui oppose Huawei aux États-Unis, qui a largement dépassé le simple cadre de la technologie en prenant une dimension politique, a connu un nouveau rebondissement ce lundi, après la révélation par Bloomberg d'une accusation portée par le FBI à l'encontre du géant chinois.

Une protection d'écran de smartphone déclenche l'affaire

Tout démarre en 2017. À l'époque, Huawei apprend qu'une start-up américaine, Akhan Semiconductor Inc, vient de mettre au point un toute nouvelle protection en verre pour smartphone, fabriquée en partie à base de diamants, et qui serait bien plus résistant aux rayures que les protections traditionnelles et le Gorilla Glass. La Réglementation américaine sur le trafic d'armes au niveau international (Traffic in Arms Regulations ou ITAR) régit l'exportation de matériaux destinés à la défense... dont le diamant fait partie. « Miraj Diamond Gloss » intéresse la société chinoise, qui demande alors à Adam Khan, son inventeur, de lui envoyer un échantillon au laboratoire de la firme, à San Diego. Ce que Akhan accepte.

En août 2018, Akhan récupère son échantillon dans un état sérieusement endommagé. Soupçonnant Huawei d'avoir tenté de voler sa technologie, Khan est alors contacté par le FBI qui l'associe à l'enquête en cours sur la firme chinoise. Le 10 décembre 2018, un échange téléphonique entre Khan et un membre important de Huawei est enregistré.

Huawei pris au piège par le FBI à Vegas

Las Vegas, CES 2019. Sur place, le FBI demande à Akhan et à son directeur des opérations, Carl Shurboff, d'organiser une réunion avec des représentants de Huawei. Shurboff est alors équipé de micros et de dispositifs de surveillance, qui permettent aux agents fédéraux de ne rien manquer du rendez-vous, scruté par un journaliste de Bloomberg.

Durant la réunion, les représentants de Huawei nient avoir enfreint la réglementation en matière de propriété intellectuelle américaine. La société assure également ne rien savoir sur le fait que l'échantillon est revenu en mauvais état. Huawei a depuis réaffirmé son intérêt pour la technologie d'Akhan Semiconductor. Le FBI, de son côté, doit décider s'il va poursuivre ou non la firme de Shenzhen pour vol de technologies aux États-Unis. Ce qui se passe à Vegas ne reste visiblement pas tout le temps à Vegas.

Notons que fin janvier, les USA ont déposé deux actes d'accusation contre Huawei pour conspiration et vol de secrets commerciaux. L'affaire portée par le FBI, elle, est bien distincte de ces derniers, et pourrait un peu plus compliquer la situation de Huawei, dont l'activité d'équipementier de la 5G est remise en cause dans plusieurs pays.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
0
manu0086
“Huawei pris au piège par le FBI à Vegas”<br /> Il n’y a rien de cela dans l’article… visiblement le FBI n’a aucune preuve malgré les écoutes et le rdv…<br /> ça a plutôt l’air d’un gros bide et ils le médiatisent pour discriminer un peu plus Huawei alors qu’il n’y a rien du tout… si ce n’est qu’un simple soupçon.
AlexLex14
C’est un peu ce qui est dit dans l’article cher Manu, l’idée générale, ça reste le soupçon… Mais Huawei ne s’attendait sans doute pas à être “écoutée” au CES.<br /> Et effectivement, malgré le “stratagème” mis au point, l’affaire n’est pas plus avancée, et on attend toujours désespérément de véritables preuves…
manu0086
Un peu ce qui est dit? Le titre est complètement mensonger!<br /> Tu n’as pas honte de participer à cette campagne à la con ? le putaclick paie si bien?
AlexLex14
Premièrement Manu, ce n’est pas un titre mais un sous-titre.<br /> Ensuite, le titre de l’article est : “Huawei soupçonné de vol de technologies après une opération d’infiltration menée par le FBI.” Donc ce que tu “dénonces” n’est pas de la putaclic.<br /> Et rétablissons tout de suite une vérité : à partir du moment Huawei a été écoutée à Vegas, sans le savoir, et que le FBI réfléchisse à ouvrir une enquête suite à ce qu’il a entendu, on peut parler d’un piège tendu à l’entreprise, oui.<br /> Donc ça ne sert à rien d’employer le terme “putaclic” à tort ou à travers l’ami <br /> Bonne journée à toi
jimbo19
Les Américains qui découvrent l’espionnage et le vol industriel XD
Natural_Liar
Tiens, rappelez moi quelle est l’entreprise de téléphonie la plus mise en danger par Huawei ? Ah Apple? Ah oui, c’est américain ? Tout est dit…et les chinois ont riposté en plus, bien fait pour les lobby des US
Alex2559
Sauf que précédemment il y a eu énormément de preuve mail ect. Mais surtout que la Chine ont l’ai connais très bien pour espionnage industriel et ses pas la première fois qu’il sont pris la main dans le sac
nightwishy
le QI moyen d’un chinois étant de 105 maintenant tandis que celui d’un américain est de 98 , c’est probablement surtout de ce coté là qu’il va falloir peut être songer à enquêter au sujet du “vol” de la propriété intellectuelle un jour.
mart666
Oh la la, pauvres Hawaïens !
sandpiper2055
Dans ton pays, vous n’avez aucun intérets économiques a protéger?<br /> Pourquoi
BetaGamma
Et l’espionnage massif des USA en Europe ? Pas d’enquête ?
lordypakna
Robert t’as inventé un générateur tesla? envoie-moi en un échantillon, je ne vais pas te voler ta technologie c’est juste pour voir comment cela fonctionne.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

La gendarmerie va faire appel à l'IA pour l'aider dans ses missions
Apple se met en règle auprès du fisc français (et ça lui coûte 500 millions)
Amazon envoie un avertissement aux vendeurs qui proposent des contrefaçons
Microsoft Authenticator, encore plus sûre avec les notifications de sécurité
Audi lance son service de recharge e-tron Charging Service partout en Europe
Une société d'analyse d'ADN pour particuliers... qui partage ses données avec le FBI
Cisco se joint à Microsoft et Apple pour réclamer un RGPD américain
Supercondensateurs : Tesla rachète le fabricant Maxwell Technologies pour 218 millions de dollars
Apex Legends : le Battle Royale des créateurs de Titanfall est disponible
Haut de page