Huawei soupçonné de vol de technologies après une opération d'infiltration menée par le FBI

Alexandre Boero Contributeur
06 février 2019 à 07h01
0
Huawei
Crédits : astudio / Shutterstock.com

La société chinoise Huawei est accusée par le FBI d'avoir tenté de subtiliser la technologie d'une protection d'écran en verre pour smartphone. Une opération a même été menée durant le dernier CES.

L'affaire qui oppose Huawei aux États-Unis, qui a largement dépassé le simple cadre de la technologie en prenant une dimension politique, a connu un nouveau rebondissement ce lundi, après la révélation par Bloomberg d'une accusation portée par le FBI à l'encontre du géant chinois.

Une protection d'écran de smartphone déclenche l'affaire


Tout démarre en 2017. À l'époque, Huawei apprend qu'une start-up américaine, Akhan Semiconductor Inc, vient de mettre au point un toute nouvelle protection en verre pour smartphone, fabriquée en partie à base de diamants, et qui serait bien plus résistant aux rayures que les protections traditionnelles et le Gorilla Glass. La Réglementation américaine sur le trafic d'armes au niveau international (Traffic in Arms Regulations ou ITAR) régit l'exportation de matériaux destinés à la défense... dont le diamant fait partie. « Miraj Diamond Gloss » intéresse la société chinoise, qui demande alors à Adam Khan, son inventeur, de lui envoyer un échantillon au laboratoire de la firme, à San Diego. Ce que Akhan accepte.

En août 2018, Akhan récupère son échantillon dans un état sérieusement endommagé. Soupçonnant Huawei d'avoir tenté de voler sa technologie, Khan est alors contacté par le FBI qui l'associe à l'enquête en cours sur la firme chinoise. Le 10 décembre 2018, un échange téléphonique entre Khan et un membre important de Huawei est enregistré.

Huawei pris au piège par le FBI à Vegas


Las Vegas, CES 2019. Sur place, le FBI demande à Akhan et à son directeur des opérations, Carl Shurboff, d'organiser une réunion avec des représentants de Huawei. Shurboff est alors équipé de micros et de dispositifs de surveillance, qui permettent aux agents fédéraux de ne rien manquer du rendez-vous, scruté par un journaliste de Bloomberg.

Durant la réunion, les représentants de Huawei nient avoir enfreint la réglementation en matière de propriété intellectuelle américaine. La société assure également ne rien savoir sur le fait que l'échantillon est revenu en mauvais état. Huawei a depuis réaffirmé son intérêt pour la technologie d'Akhan Semiconductor. Le FBI, de son côté, doit décider s'il va poursuivre ou non la firme de Shenzhen pour vol de technologies aux États-Unis. Ce qui se passe à Vegas ne reste visiblement pas tout le temps à Vegas.

Notons que fin janvier, les USA ont déposé deux actes d'accusation contre Huawei pour conspiration et vol de secrets commerciaux. L'affaire portée par le FBI, elle, est bien distincte de ces derniers, et pourrait un peu plus compliquer la situation de Huawei, dont l'activité d'équipementier de la 5G est remise en cause dans plusieurs pays.

14 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top