La France (aussi) s'apprêterait à limiter le déploiement de Huawei dans le pays

Alexandre Boero Contributeur
23 janvier 2019 à 07h37
0
Huawei

Huawei pourrait voir son déploiement sérieusement freiné en France, alors que la 5G se profile. Pour la première fois, les autorités l'envisagent.

Bientôt, on comptera davantage de pays qui rejettent Huawei que l'inverse. Exagération et humour noir écartés, la France serait en train d'accélérer sur le « cas » de la société chinoise, deuxième fabricant mondial de smartphones au monde. La firme, soupçonnée d'être une espionne de son gouvernement, a déjà été écartée aux États-Unis, au Japon, en Nouvelle-Zélande et en Australie. Le Royaume-Uni et l'Allemagne détournent également le regard.

Huawei continue d'enquiller les mauvaises nouvelles


Alors que Huawei pensait être un leader convaincant et imposant sur le terrain de la 5G, l'entreprise de Ren Zhengfei voit inexorablement les portes se fermer les unes après les autres. Et ce qui est considéré comme une logique implacable d'un côté, est vécu comme une injustice et un acharnement inexplicable de l'autre. Car il est vrai que pour l'heure, les preuves de l'étroite collaboration de Huawei avec Pékin sont inexistantes.

Pourtant, la France envisage de prendre des mesures à l'encontre de la firme de Shenzhen. « Le gouvernement veut aller plus vite pour ne pas paraître moins-disant que les États-Unis, il veut faire des annonces très rapidement », explique un acteur du secteur à nos confrères des Échos. L'État pourrait effectivement communiquer bien assez tôt sur le sujet.

Le gouvernement veut déposer un amendement à la loi Pacte, pour mieux contrôler Huawei


Toujours selon le quotidien, le gouvernement français pourrait étendre le pouvoir d'agrément de l'Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information), rattachée au Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), et qui verrait également son pouvoir renforcé. Les deux services étant placés sous l'autorité du Premier ministre, cela donnerait la possibilité au gouvernement de mieux contrôler Huawei.

L'État envisagerait donc de déposer un amendement à la loi Pacte (votée par l'Assemblée nationale en octobre, mais actuellement débattue au Sénat), censée booster la croissance des PME françaises. C'est à Bercy que l'amendement a été dévoilé, lors d'une réunion à laquelle assistaient les opérateurs Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free, l'Arcep (le gendarme des télécoms), la Direction générale des entreprises (DGE), l'Anssi et la Fédération française des télécoms (FTT).

L'État pourrait freiner Huawei en se servant des opérateurs de télécoms


Les opérateurs de télécommunications n'ont le droit d'installer sur leurs réseaux que des équipements qui ont été approuvés en amont par l'Anssi. En amont seulement. Mais le gouvernement aurait dans l'idée d'octroyer à l'agence un contrôle a posteriori. L'agence de la sécurité des systèmes d'information pourrait également se voir attribuer un droit de regard rétroactif, qui lui permettrait de toucher aux équipements 3G et 4G précédemment installés.

En somme, le gouvernement n'interdirait pas légalement Huawei, mais pourrait le bloquer en faisant porter le chapeau aux opérateurs français, qui refusent d'assumer cette charge. D'autant plus que Huawei est une entreprise très présente en France, où elle est le premier employeur chinois, qui a accessoirement massivement investi dans la 5G et qui, aux yeux des opérateurs, présente des équipements de qualité.

39 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top