Les USA envisagent une inculpation pénale de Huawei, pour vol de secrets commerciaux

Par
Le 17 janvier 2019
 0
huawei

Le géant chinois Huawei est visé par une enquête criminelle aux USA pour avoir prétendument dérobé des secrets technologiques.

La paix entre Huawei et les États-Unis n'est pas d'actualité, loin de là, et ce malgré la sortie médiatique remarquée - et rarissime - du fondateur de l'entreprise, Ren Zhengfei, qui appelle à l'apaisement. Le 16 janvier, le Wall Street Journal a publié un rapport selon lequel les procureurs fédéraux américains viennent d'ouvrir une enquête pénale contre la société chinoise, soupçonnée d'avoir dérobé des secrets commerciaux.

Un contentieux profond avec T-Mobile

La justice américaine n'exclut pas que Huawei ait dérobé des technologies à certains de ses partenaires commerciaux, notamment une technologie utilisée par l'opérateur T-Mobile (3e opérateur mobile aux USA avec plus de 75 millions d'abonnés) pour tester les smartphones, connue sous le nom de « Tappy ».

En 2014, la filiale de Deutsche Telekom reprochait déjà à Huawei d'avoir eu accès à l'un de ses laboratoires, d'avoir photographié et tenté de voler des pièces du dispositif de test robotique pour smartphone. Si T-Mobile réclamait 500 millions de dollars au géant de Shenzhen, la justice avait accepté de lui accorder 4,8 millions de dollars.

Depuis, les tensions entre Huawei et les États-Unis semblent avoir atteint leur paroxysme, avec l'arrestation de la fille du fondateur de la firme et les nombreuses accusations d'espionnage pour le compte du gouvernement chinois. Huawei, deuxième fabricant mondial de smartphones, est plus que jamais dans l'œil du cyclone.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Huawei

scroll top