Google fait évoluer ses règles concernant les publicités politiques (dans le bon sens)

21 novembre 2019 à 17h35
0
Google HQ
Credits : Roman Boed

Le moteur de recherche va renforcer le contrôle des publications politiques pour éviter à certains candidats ou partis de partager des contre-vérités. Google va également limiter le ciblage publicitaire proposé aux annonceurs.

Les réseaux sociaux ont récemment pris position sur les publicités politiques. Twitter a décidé de ne plus proposer de publications sponsorisées par un parti ou un candidat, afin d'éviter toute diffusion de fake news sur sa plateforme. Facebook a, au contraire, indiqué qu'il ne contrôlerait aucune publication et laisserait les électeurs se faire leur propre opinion sur les propositions avancées, même si elles sont mensongères et sans fondement.

Google propose une réponse de Normand à la question des publicités politiques

Google vient tout juste d'annoncer ses nouvelles règles concernant les publicités politiques et le géant de la recherche va adopter une position intermédiaire. L'entreprise continuera de proposer des annonces lors des différents scrutins, mais annonce un renforcement de ses mesures de contrôle.

« Que vous soyez candidat aux législatives ou que vous placiez une annonce pour des meubles de bureau, nous appliquons les mêmes règles à tout le monde », annonce Scott Spencer, Vice-président du groupe en charge des publicités dans un communiqué.

« Il est contraire à nos politiques qu'un annonceur fasse une fausse allégation, que ce soit sur le prix d'une chaise ou pour dire que vous pouvez voter par SMS, que le jour du scrutin est reporté ou qu'un candidat est décédé », ajoute-t-il.


De nouvelles règles qui visent seulement à limiter les abus les plus visibles

Ce n'est pas pour autant que Google va analyser et contrôler l'ensemble des messages proposés par les partis politiques. Le moteur de recherche va uniquement censurer les propositions les plus farfelues ou mensongères.

« Nous reconnaissons qu'un dialogue politique robuste constitue une part importante de la démocratie, et personne ne peut raisonnablement statuer sur toutes les affirmations politiques, contre-affirmations et insinuations », estime Scott Spencer.

Google va également limiter le ciblage proposé aux annonceurs à l'âge, au genre, au code postal et à certains centres d'intérêt spécifiques, comme les internautes férus d'articles économiques. L'entreprise américaine va suivre les conclusions d'études affirmant qu'un ciblage trop précis pouvait favoriser l'adhésion aux messages des partis les plus radicaux.

Auparavant, les annonceurs pouvaient cibler leurs messages selon le positionnement politique des utilisateurs des services Google.


Cette nouvelle politique publicitaire sera appliquée tout prochainement au Royaume-Uni, à l'approche du scrutin législatif qui se déroulera le 12 décembre ainsi qu'au reste des pays de l'Union européenne. Les États-Unis et le reste du monde suivront dès le 6 janvier prochain.

Source : 9to5Google
Modifié le 21/11/2019 à 22h09
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
OneWeb opère maintenant 74 satellites en orbite
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coronavirus : le traçage numérique
scroll top