Google fait évoluer ses règles concernant les publicités politiques (dans le bon sens)

21 novembre 2019 à 17h35
3
Google HQ
Credits : Roman Boed

Le moteur de recherche va renforcer le contrôle des publications politiques pour éviter à certains candidats ou partis de partager des contre-vérités. Google va également limiter le ciblage publicitaire proposé aux annonceurs.

Les réseaux sociaux ont récemment pris position sur les publicités politiques. Twitter a décidé de ne plus proposer de publications sponsorisées par un parti ou un candidat, afin d'éviter toute diffusion de fake news sur sa plateforme. Facebook a, au contraire, indiqué qu'il ne contrôlerait aucune publication et laisserait les électeurs se faire leur propre opinion sur les propositions avancées, même si elles sont mensongères et sans fondement.

Google propose une réponse de Normand à la question des publicités politiques

Google vient tout juste d'annoncer ses nouvelles règles concernant les publicités politiques et le géant de la recherche va adopter une position intermédiaire. L'entreprise continuera de proposer des annonces lors des différents scrutins, mais annonce un renforcement de ses mesures de contrôle.

« Que vous soyez candidat aux législatives ou que vous placiez une annonce pour des meubles de bureau, nous appliquons les mêmes règles à tout le monde », annonce Scott Spencer, Vice-président du groupe en charge des publicités dans un communiqué.

« Il est contraire à nos politiques qu'un annonceur fasse une fausse allégation, que ce soit sur le prix d'une chaise ou pour dire que vous pouvez voter par SMS, que le jour du scrutin est reporté ou qu'un candidat est décédé », ajoute-t-il.


De nouvelles règles qui visent seulement à limiter les abus les plus visibles

Ce n'est pas pour autant que Google va analyser et contrôler l'ensemble des messages proposés par les partis politiques. Le moteur de recherche va uniquement censurer les propositions les plus farfelues ou mensongères.

« Nous reconnaissons qu'un dialogue politique robuste constitue une part importante de la démocratie, et personne ne peut raisonnablement statuer sur toutes les affirmations politiques, contre-affirmations et insinuations », estime Scott Spencer.

Google va également limiter le ciblage proposé aux annonceurs à l'âge, au genre, au code postal et à certains centres d'intérêt spécifiques, comme les internautes férus d'articles économiques. L'entreprise américaine va suivre les conclusions d'études affirmant qu'un ciblage trop précis pouvait favoriser l'adhésion aux messages des partis les plus radicaux.

Auparavant, les annonceurs pouvaient cibler leurs messages selon le positionnement politique des utilisateurs des services Google.


Cette nouvelle politique publicitaire sera appliquée tout prochainement au Royaume-Uni, à l'approche du scrutin législatif qui se déroulera le 12 décembre ainsi qu'au reste des pays de l'Union européenne. Les États-Unis et le reste du monde suivront dès le 6 janvier prochain.

Source : 9to5Google
Modifié le 21/11/2019 à 22h09
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Avec OVNI(s) et ses bonnes ondes, on a envie de croire en 2021
VPN : quel est le service le plus adapté à vos usages en ce début d'année ?
À bord du nouveau Mercedes EQA : un GLA peut en cacher un autre
Test Yale Linus Smart Lock : cette serrure connectée simplifie t-elle vraiment la vie ?
Soldes Amazon : nouvelle baisse de prix sur la souris Logitech G903 Lightspeed
Forfait mobile : toutes les offres du moment chez RED, Free, B&You et Sosh
Soldes : la TV LG Nanocell 8K est soldée à prix cassé chez Fnac et Darty
2048 : bienvenue à Newropa, là où le cyberpunk côtoie la magie
Soldes : l'écran PC gaming Acer Nitro 27
Soldes Amazon : 250€ de réduction sur la barre de son Sony HT-ZF9
Haut de page