Google prévient ses clients de l'application prochaine du CCP Act, le RGPD californien

19 novembre 2019 à 08h01
0
Google Entreprise
© Bubble_Tea Stock / Shutterstock.com

Une nouvelle loi entrera en vigueur, à compter du 1er janvier 2020, pour l'ensemble de l'écosystème numérique californien. Le texte, qui équivaut au RGPD européen, devrait être respecté par Google, qui commence à prévenir ses partenaires.

Quelques jours après Microsoft, qui a déclaré sur son blog officiel veiller à l'application de la nouvelle loi californienne portant sur la protection des données personnelles, Google a emboîté le pas de la firme de Redmond, et a ainsi commencé à envoyer des courriers électroniques pour mettre au courant ses clients et partenaires Ad Manager, AdSense et AdMob, de l'application du nouveau texte à partir du 1er janvier 2020.

Les Californiens pourront faire obstacle à la vente de leurs données personnelles

La loi californienne sur la protection des renseignements personnels des consommateurs (California Consumer Privacy Act en sa version originale ou CCPA) s'appliquera bientôt à toutes les sociétés qui recueillent des informations personnelles liées aux habitants de l'État doré.


Grâce à cette nouvelle législation, tout résident californien disposera du droit de retirer de la vente ses données personnelles, en utilisant un lien qui devra être visible dès l'ouverture d'un site, via une fenêtre de type « Ne pas vendre mes informations personnelles », placée en page d'accueil.

Une protection, certes, mais une protection moins coriace que le RGPD

Google indique, dans différents mails envoyés aux personnes ou entreprises clientes de ses services, entrer en conformité avec le CCP Act, et soutient la comparaison avec le Règlement général sur la protection des données personnelles européen, le RGPD, bien que le règlement européen soit plus contraignant encore, dans le sens où il impose une protection des données personnelles même lorsqu'elles traversent les frontières.


La firme de Moutain View prévient ainsi les annonceurs de prendre les mesures nécessaires avec leurs conseillers juridiques, de façon à déterminer de quelle manière ils vont se conformer à la loi californienne. Cela passera notamment par le placement, en page d'accueil, du fameux lien dont nous parlions un peu plus haut, mais aussi par l'activation ou non d'un traitement des données restreint dans les produits proposés par Google, que ces annonceurs utilisent.

Les éditeurs devront aussi se rapprocher de leurs conseillers, en plaçant le même lien sur leur site et/ou dans leur application.
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top