🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Google va cacher les infos contextuelles des internautes aux annonceurs (et ça les énerve)

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
19 novembre 2019 à 06h20
4
Google Entreprise
Crédits : Bubble_Tea Stock / Shutterstock.com

D'ici quelques mois, Google va opérer un changement notable sur son système d'enchères publicitaires en révoquant l'accès des annonceurs aux outils contextuels.

Affichée comme une volonté de protéger les données personnelles des internautes, cette mesure n'arrive pas sans provoquer quelques mécontentements.

La publicité en ligne : le nerf de la guerre

La publicité en ligne est un marché juteux et largement dominé par deux groupes connus de tous : Google et Facebook, qui se partagent à eux deux plus de 75 % du marché français. La manne financière résultant des services de régie publicitaire est le moteur qui fait tourner la multinationale puisque les bénéfices de Google proviennent à 85 % de ce seul service, ce qui ne représentait pas moins de 116 milliards de dollars en 2018 !

Souvent pointé du doigt pour sa position dominante sur ce marché, le géant de Mountain View risque encore de faire parler de lui dans les mois à venir. La raison : une mise à jour de son système d'enchères publicitaires qui sera mis en place en février 2020. Celle-ci prévoit de révoquer l'accès des annonceurs aux outils qui permettent de consulter et d'analyser les informations contextuelles des utilisateurs.

Pourquoi ce changement et cette volonté de bouleverser les règles ? Il faut d'abord savoir que l'univers de la publicité en ligne est assez complexe : il réunit les sociétés éditrices, qui proposent de l'espace publicitaire sur un site web, une application ou autre, les ads server ou DSP (Demand-side platform), qui jouent le rôle d'intermédiaire, ainsi que les entreprises qui cherchent à mettre en avant leurs marques et produits. Pour mieux cibler l'utilisateur, ou plutôt le potentiel consommateur, les annonceurs peuvent avoir accès à certaines de leurs informations. Parmi elles, les critères sociodémographiques jouent un rôle assez important, il s'agit entre autres de l'âge et du sexe de l'utilisateur, ou encore de la composition de sa famille ; on y retrouve également son profil psychographique et comportemental, il s'agit ni plus ni moins que de vos centres d'intérêt, pages web visitées, ou encore habitudes d'achats.


Préserver les données personnelles des internautes ?

La pertinence des publicités repose donc sur l'analyse de ces critères, qui permettent de déterminer le cœur de cible d'une campagne et viser « le bon public », mais aussi d'éviter les associations hasardeuses entre contenu et publicité. Or, Google entend bien venir bouleverser tout ce petit monde pour une raison qui semble sensée à première vue puisque le géant met en avant sa volonté de protéger les données personnelles des internautes.

Ce changement n'est cependant pas perçu du même œil par les annonceurs, à l'instar de Jean-Luc Chetrit, Directeur général de l'Union des marques, qui déclare chez nos confrères Les Échos : « Sous couvert de vouloir renforcer les données privées des utilisateurs, Google referme l'accès à son système. Google cache ces mesures derrière la cause commune, ils sont champions du monde pour cela, mais ce changement sert ses intérêts !  »

À l'heure où la protection des données prend l'aspect d'un enjeu majeur de l'Internet de demain, Google semble vouloir faire d'une pierre deux coups : redorer son image auprès des utilisateurs tout en renforçant la position dominante de son (incontournable) écosystème publicitaire.


Malgré tout, si certains critères vont disparaître des offres d'enchères, les annonceurs et intermédiaires auront toujours accès à certaines données leur permettant d'identifier eux-mêmes la cible finale. Enfin, ils auront toujours la possibilité de passer par des sources tierces comme Grapeshot, une société récemment rachetée par Oracle.

Source : Les Échos
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Saulofein
Google s’adapte aux exigence du consommateur en limitant la vente de données personnelles, c’est un effort de leur part vers le respect de la vie privée.<br /> Chaque personne soucieuse de ses données personnelles devrait s’en réjouir.
jeanlucesi
Chaque personne soucieuse de ses données personnelles devrait ne pas se servir de Google sous quelque forme que ce soit.
cirdan
J’espère au moins que Google te rémunère pour les défendre systématiquement, quel que soit le sujet.<br /> Ne t’en déplaise, cette manière de cacher des informations importantes pour les publicitaires n’a rien à voir avec un quelconque souci de protection de données personnelles. Ca n’est qu’une façon pour Google de se les accaparer et donc de devenir encore plus incontournable. Il n’est pas une décision qu’ils prennent sans qu’elle leur soit favorable; les données personnelles des internautes ne sont qu’une variable d’ajustement de leurs bénéfices.
EthanSSS
Tu as tout à fait raison, mais il faut aussi parfois voir le verre à moitié plein au lieu de l’inverse… Pour une fois qu’une décision de Google va dans le sens des intérêts des utilisateurs, il faut s’en réjouir.<br /> Que mes données personnelles soient utilisées par des publicitaires ET par Google, ou uniquement par Google, le choix est vite fait pour ma part.
cirdan
J’aimerais bien pouvoir me laisser tenter par une telle explication, mais par cette décision Google ne fait que reprendre le contrôle de ses informations et pourra les monnayer de la manière la plus avantageuse possible. Google utilise et vend des données personnelles. Pour ce qui est de la vente, voilà une nouvelle mine en or.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Energies fossiles et changement climatique classés au rang des pubs restreintes sur Twitter
Black Friday avant l'heure chez Cdiscount : Trottinette électrique Go Ride 80pro à moins de 180€
Xiaomi MI 9T Pro 128 Go Double SIM Bleu glacier à 344€ + 68€ remboursés en superpoints
TV Continental Edison 50
Black Friday en avance : PC Portable Gamer LENOVO Ideapad à 599,99€ chez Cdiscount
Free lance un routeur 4G de poche au Sénégal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Cortana va quitter Android et iOS en janvier
Pénuries de processeurs Intel : la situation s'améliore mais reste incertaine selon Asus
Une série Sin City pourrait être produite aux côtés de Frank Miller et Robert Rodriguez
Haut de page