Alors que Facebook persiste, Jack Dorsey annonce que Twitter bannira les publicités politiques

31 octobre 2019 à 13h40
0
twitter-monde-smartphone.png

Twitter se démarque de Facebook et va interdire les publicités à visée politique sur sa plateforme.

Jack Dorsey, cofondateur de Twitter, a annoncé sur le réseau social que ce dernier n'accepterait plus de diffuser des publicités politiques. « Nous avons pris la décision d'arrêter toute publicité politique sur Twitter à l'échelle mondiale. Nous croyons que la portée d'un message politique doit être méritée et non achetée », a-t-il expliqué.

Pourquoi Twitter prend cette décision

Dans un thread, il détaille la pensée de Twitter sur ce sujet ô combien complexe. Selon le groupe américain, payer pour mettre en avant des contenus politiques pose des problèmes éthiques. Quand on utilise ce service, il faut réussir à être suivi et retweeté par les autres utilisateurs pour gagner de l'audience. Or, les tweets sponsorisés viennent compromettre une certaine équité de traitement en poussant les Twitteurs à interagir avec ceux qui ont de l'argent, et pas forcément des idées.


« Alors que la publicité sur Internet est incroyablement puissante et très efficace pour les annonceurs commerciaux, ce pouvoir comporte des risques importants dans le domaine de la politique, où il peut être utilisé pour influencer les votes afin d'affecter la vie de millions de personnes », écrit Jack Dorsey.


Il estime que son réseau social a un devoir envers ses utilisateurs et que l'enjeu est trop important pour tomber dans l'hypocrisie. « Il n'est pas crédible pour nous de dire : "Nous travaillons beaucoup pour empêcher les gens de diffuser des informations fausses, mais si quelqu'un nous paye pour cibler et forcer les utilisateurs à voir leur publicité politique, et bien ils peuvent dire ce qu'ils veulent" ».

Tout le contraire de Facebook

Twitter prend ainsi une position toute autre que celle affichée par Facebook. En septembre dernier, le réseau social était monté au créneau pour défendre sa décision de laisser dire aux politiques ce qu'ils veulent sur la plateforme, et de ne pas les sanctionner s'ils publient des contenus trompeurs ou haineux.


Facebook évoquait alors le principe « d'exemption par intérêt public », estimant que ce genre de messages permet de créer des débats, ce qui est selon lui plus important que le risque de préjudice. « Nous ne pensons pas que c'est un rôle approprié pour nous d'arbitrer les débats politiques, d'empêcher un politicien d'atteindre le public », avait justifié Nick Clegg, chargé de la communication et des affaires internationales pour Facebook. Pour rappel, ce dernier génère des revenus quasi exclusivement grâce à la publicité.

Source : BBC
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Asus resserre les vis des dissipateurs sur les GPUs... pour mieux les refroidir

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top