Après l'Europe, c'est au tour de l'Inde de soupçonner Google d'abus de position dominante

13 mai 2019 à 13h48
5
Google.jpg

La position ultra-monopolistique de la firme de Moutain View pose problème du côté des autorités indiennes, qui ont lancé une enquête sur de possibles abus.

La Competition Commission of India (CCI), équivalent indien de l'Autorité de la concurrence française, a annoncé avoir ouvert, l'année dernière, une enquête antitrust à l'encontre de Google, semblable à celle infligée par l'Union européenne au géant américain. En juillet 2018, la firme de Moutain View a écopé d'une amende de 4,34 milliards d'euros pour abus de position dominante de son système d'exploitation pour smartphones, Android.

95% des mobiles indiens tournent sous Android

Si elle ne délivre pas de détails profonds des faits reprochés, la CCI a fait savoir, au terme de son enquête préliminaire, qu'elle soutient que Google abuse de la position dominante de son OS Android, qui équipe plus de 95% des smartphones indiens, et se sert de cette position monopolistique pour nuire à ses rivaux. C'est dans le courant du mois d'avril que l'autorité a décidé que les accusations contenues dans la plainte étaient fondées, et qu'il y avait matière à enquêter.

L'investigation, elle, devrait prendre fin d'ici l'année prochaine. Avant cela, les dirigeants de Google devraient être convoqués par les membres de l'autorité indienne, pour entendre leur argumentation et juger des efforts entrepris. Efforts auxquels la société américaine consent, comme l'indique un porte-parole de la société : « Android a permis à des millions d'Indiens de se connecter à Internet en rendant les appareils mobiles plus accessibles, plus abordables. Nous sommes impatients de travailler avec la Commission pour démontrer comment Android à conduit à davantage de concurrence et d'innovation ».

Google risque une amende de plusieurs centaines de millions

En Europe, l'enquête de l'UE avait abouti au fait que Google forçait les fabricants à installer la boutique Google Play, Google Search et le navigateur web Chrome sur leurs appareils, bénéficiant ainsi d'un avantage de poids (et déterminant) à la commercialisation.

L'autorité indienne pourrait, selon la tournure de l'enquête et le retour opéré par Google sur la question, infliger une amende colossale pouvant atteindre 10% du chiffre d'affaires local, ou 300% de ses bénéfices nets. Sur les 100 milliards de dollars générés par Google en 2018, 1,4 milliard est issu du Sous-Continent.

Source : TechCrunch.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
0
BetaGamma
Il faut mettre à mort Google, Facebook et Amazon de toute urgence<br /> Il faut découper et sanctionner Microsoft et Apple de toute urgence
Saulofein
Oui tu as raison, faisons tomber les groupes a qui on doit 95% de l’innovation mondiale! Comme ça on pourra retourner jouer avec des bâtons et des cailloux!<br /> Si t’aime pas leurs produits, tu les utilises pas et puis c’est tout! T’as pas besoin d’imposer tes idées a tout le monde!
sandalfo
Il faut faire taire BetaGamma de toute urgence
Manuel38
Certains ici n’ont pas l’air de comprendre que l’innovation se passe très bien de grosses boîtes monopolistiques comme Google qui est au contraire un frein au renouveau.<br /> Mais bon certains n’ont pas dû connaître internet sans google, forcément…
Krypton_80
Mouais, et certains n’ont pas dû connaitre internet sans Microsoft, forcément…<br /> Les commentaires monopolistiquement idiots devraient être sanctionnés.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Des cadres de Qualcomm ont reçu d'importants bonus pour avoir signé avec Apple
Google Nest pourrait révolutionner la smart home mais se heurte à la vie privée
Les voitures-radar privées vont verbaliser sur davantage de routes françaises
Pour les 50 ans d'Apollo 11, la NASA souhaite compiler vos souvenirs du premier alunissage
L'investisseur Tim Draper pense que le bitcoin va atteindre les 250 000 $ d'ici 2023
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page