Apple Pay dans le viseur de la Commission européenne de la concurrence

31 octobre 2019 à 13h44
0
Apple Pay

La firme à la pomme pourrait faire l'objet d'une nouvelle enquête antitrust, concernant cette fois son système de paiement mobile.

Pas épargnée par les enquêtes antitrust aux États-Unis, Apple est suivie avec attention sur le Vieux Continent où la Commission européenne étudie de près ses activités, et plus particulièrement celles autour de son système de paiement mobile, Apple Pay. L'institution de l'UE cherche à savoir si le géant américain a enfreint le droit de la concurrence.

Apple défavoriserait les solutions de paiement concurrentes, selon certains e-commerçants

Au mois d'août, la Commission européenne, qui traite notamment du droit de la concurrence au sein de l'UE, a adressé un questionnaire aux détaillants qui proposent la solution de paiement Apple Pay à leurs clients. Dans ce dernier, l'institution demandait aux entreprises de vente en ligne si elles étaient incitées à utiliser le service de paiement de la firme de Cupertino au profit d'autres solutions concurrentes.


Si l'on en croit la Commission, certaines réponses ne vont clairement pas dans le sens d'Apple. Elle aurait en effet reçu, au terme de cette enquête, des informations selon lesquelles le géant américain pourrait effectivement imposer des restrictions aux paiements en ligne pour l'achat de biens ou de services. Ces restrictions s'appliqueraient aussi bien sur les sites de e-commerce que sur les applications.

Apple Music et Apple Pay, même combat ?

De tels agissements seraient contraires aux règles européennes et constitueraient une pratique généralisée antitrust, visant à affaiblir la concurrence, d'autant plus que les titulaires d'iPhone se voient déjà proposer Apple Pay comme solution de paiement par défaut, étant nativement incluse sur l'OS.


Disponible depuis fin 2014, Apple Pay fait partie des multiples solutions de paiement en ligne aujourd'hui proposées aux consommateurs et est disponible dans une cinquantaine de pays, dont une vingtaine se trouvent au sein de l'Union européenne.

Si la Commission n'a pas officiellement évoqué l'ouverture d'une enquête, son intérêt pour le service de paiement de la firme laisse peu de place au doute. L'affaire pourrait alors s'ajouter à la plainte déposée en mars dernier par le géant du streaming musical, Spotify, qui accuse Apple d'avoir profité de sa position de propriétaire de l'App Store et d'iOS pour mettre en avant son propre service, Apple Music, au détriment des autres.

Source : Reuters
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top