Apple ne parvient pas à bloquer les applis pornographiques, malgré le système de certificat

13 février 2019 à 20h06
8
Apple-Porn-TechCrunch.png
TechCrunch

Après la révocation des certificats d'entreprise de Google et Facebook, plusieurs applications pornographiques et de jeux d'argent réel échappent toujours à la surveillance d'Apple.

Récemment, Apple a sanctionné Google et Facebook en révoquant quelques heures leur certificat d'entreprise, ce système qui permet de distribuer des applications sans passer par la supervision du constructeur. Les deux géants américains en abusaient et en profitaient pour distribuer des applications de collecte données. Sauf que d'autres services ont utilisé la méthode pour contourner l'App Store.

Apple a fait preuve de laxisme dans sa surveillance

Le site américain TechCrunch indique avoir repéré pas moins de 12 applications d'applications pornographiques et autant d'applications de jeux d'argent qui ont obtenu un certificat d'entreprise pour contourner l'App Store, alors que sans le précieux sésame, elles n'auraient pas eu la moindre chance d'être acceptées.

AVbobo_Porn_Tech.png
Cette application s'installe en utilisant un certificat d'entreprise (Source : TechCrunch)

Alors qu'Apple et Tim Cook font de la protection des données personnelles leur cheval de bataille, cette affaire vient forcément doucher les beaux discours et révèle un vrai laxisme dans la surveillance de la firme de son programme de certification d'entreprise.

Un certificat très (trop) simple à obtenir

Pour se procurer un certificat d'entreprise, il suffit de remplir un simple formulaire en ligne, de régler la somme de 299 dollars, de disposer d'un Mac à jour et de fournir un numéro DUNS d'entreprise, qui est l'équivalent d'un SIRET international. Ensuite, il suffit de répondre à un représentant d'Apple et l'assurer de respecter l'ensemble des règles du programme. En quelques semaines, l'affaire est dans le sac. Simple comme bonjour ou presque.

Boss-Room-Poker-TechCrunch.png
Ce site de pari en ligne se targue de son appli iOS alors qu'il n'aurait normalement pas obtenu d'autorisation (Source : TechCrunch)

TechCrunch a par ailleurs découvert des milliers de sites proposant d'installer des applications frauduleuses en dehors de l'App Store. Et nul besoin de jailbreak, qui permet d'installer des applis non-approuvées sur un appareil de la firme à la pomme.

Si certaines applications douteuses restent fonctionnelles, Apple affirme que les développeurs en infraction avec le programme se verront supprimer leur certificat d'entreprise.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Seat pourrait présenter un scooter électrique au MWC
Samsung Galaxy S10 : enregistrement vidéo HDR10+, slow-motion en 1080p et plus encore
Instagram teste sa fonctionnalité d'envoi de messages, Direct, sur sa version web
Amazon poursuit sa diversification et se lance dans le mobilier avec ses propres marques
THQ Nordic rachète le développeur du très réaliste Kingdome Come : Deliverance
Mozilla et Ubisoft développent une IA qui détecte d'éventuels bugs durant le développement
Le Mi 9, nouveau fer de lance de Xiaomi, sera dévoilé le 20 février
Google verse 10 milliards de dollars à Apple pour rester le moteur de recherche par défaut
Angela Merkel abandonne sa page Facebook
Netflix : 5 millions d'abonnés en France
Haut de page