Apple ne parvient pas à bloquer les applis pornographiques, malgré le système de certificat

le 13 février 2019
 0
Apple-Porn-TechCrunch.png
TechCrunch

Après la révocation des certificats d'entreprise de Google et Facebook, plusieurs applications pornographiques et de jeux d'argent réel échappent toujours à la surveillance d'Apple.

Récemment, Apple a sanctionné Google et Facebook en révoquant quelques heures leur certificat d'entreprise, ce système qui permet de distribuer des applications sans passer par la supervision du constructeur. Les deux géants américains en abusaient et en profitaient pour distribuer des applications de collecte données. Sauf que d'autres services ont utilisé la méthode pour contourner l'App Store.

Apple a fait preuve de laxisme dans sa surveillance


Le site américain TechCrunch indique avoir repéré pas moins de 12 applications d'applications pornographiques et autant d'applications de jeux d'argent qui ont obtenu un certificat d'entreprise pour contourner l'App Store, alors que sans le précieux sésame, elles n'auraient pas eu la moindre chance d'être acceptées.

AVbobo_Porn_Tech.png
Cette application s'installe en utilisant un certificat d'entreprise (Source : TechCrunch)

Alors qu'Apple et Tim Cook font de la protection des données personnelles leur cheval de bataille, cette affaire vient forcément doucher les beaux discours et révèle un vrai laxisme dans la surveillance de la firme de son programme de certification d'entreprise.

Un certificat très (trop) simple à obtenir


Pour se procurer un certificat d'entreprise, il suffit de remplir un simple formulaire en ligne, de régler la somme de 299 dollars, de disposer d'un Mac à jour et de fournir un numéro DUNS d'entreprise, qui est l'équivalent d'un SIRET international. Ensuite, il suffit de répondre à un représentant d'Apple et l'assurer de respecter l'ensemble des règles du programme. En quelques semaines, l'affaire est dans le sac. Simple comme bonjour ou presque.

Boss-Room-Poker-TechCrunch.png
Ce site de pari en ligne se targue de son appli iOS alors qu'il n'aurait normalement pas obtenu d'autorisation (Source : TechCrunch)

TechCrunch a par ailleurs découvert des milliers de sites proposant d'installer des applications frauduleuses en dehors de l'App Store. Et nul besoin de jailbreak, qui permet d'installer des applis non-approuvées sur un appareil de la firme à la pomme.

Si certaines applications douteuses restent fonctionnelles, Apple affirme que les développeurs en infraction avec le programme se verront supprimer leur certificat d'entreprise.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Dans son rapport 2018, l'ANSSI fait état d'une cybermenace plus forte que jamais en France
Un fossile de bébé Tyrannosaure en vente sur eBay, pour 2,95 millions de dollars
Test AKG Y500 : tout le son AKG dans un casque supra-aural élégant
Pourquoi YouTube a-t-il tant de mal à modérer ses contenus ? La CEO répond à la question
Grâce à ses IA, Microsoft veut aider à lutter contre le changement climatique
Tencent envisagerait de produire son propre smartphone gaming
Une étude démontre qu'il y a de l'eau sous la surface de la Lune... mais plus pour longtemps
Jour de la Terre : et si vous passiez au reconditionné ? Nos conseils pour faire le bon choix
On a joué à The Division 2 : Ubisoft parfait la formule et fait mouche
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure montre connectée ?
Avast déploie Aspen, un navigateur web sécurisé basé sur Chrome 73
Voiture électrique : Casino va installer des bornes recharge ultra-rapides dans ses magasins
Jour de la Terre : des images qui montrent la beauté de notre planète (mais aussi notre impact)
Technologies numériques : l'UE adopte un plan d'investissement à 9,2 milliards
Comparatif 2019 : Quel est le meilleur chargeur sans fil ?
scroll top