En Allemagne, Amazon met de côté la sous-traitance de sa livraison au profit d'embauches

Bastien Contreras Contributeur
18 septembre 2019 à 18h07
0
Amazon colis livraison logistique

Amazon a entamé une nouvelle étape dans sa quête d'internalisation de son réseau de livraison en Allemagne. L'entreprise prévoit ainsi d'ouvrir de nouveaux centres de distribution dans le pays et d'embaucher ses propres chauffeurs.

Depuis 2015, Amazon exploite ses propres plateformes de logistique en Allemagne. La plateforme e-commerce y dispose de quatre centres de tri et de 13 centres de distribution, où les colis sont préparés avant expédition. En revanche, pour la livraison du « dernier kilomètre », l'entreprise fait généralement appel à des prestataires.

200 chauffeurs Amazon pour commencer

Mais Amazon compte faire évoluer son modèle sur son deuxième plus gros marché dans le monde. La firme a ainsi commencé à embaucher ses propres chauffeurs, en commençant par un objectif de 200 à Munich, et prévoit d'ouvrir 11 nouveaux centres de distribution.

L'idée serait donc de prendre totalement la main sur son circuit de livraison, afin d'en maîtriser davantage les coûts, qui pèsent de plus en plus sur ses ventes. De plus, d'après Bernd Gschaider, Directeur logistique d'Amazon en Allemagne, il s'agit également de « proposer davantage de services, comme la livraison le jour même ». Mais en réalité, un autre événement a pu pousser le géant de l'e-commerce à accélérer cette mutation.


Crainte des répercussions d'une nouvelle loi ?

En effet, en février dernier, les autorités allemandes ont réalisé des perquisitions au sein des locaux d'entreprises sous-traitantes de livraison. Et elles ont découvert qu'un tiers d'entre elles ne respectait pas le salaire minimum ou les cotisations sociales obligatoires. Par conséquent, le gouvernement va prochainement instaurer une législation plus stricte envers les sociétés de logistique, les rendant notamment responsables de la conformité légale de leurs sous-traitants.

Cependant, Amazon a nié appréhender l'influence de la nouvelle loi, expliquant procéder déjà à des contrôles inopinés chez ses partenaires, pour s'assurer de leur respect des réglementations en vigueur.


Quoi qu'il en soit, cette décision constitue un coup dur pour des entreprises de livraison comme DHL, Hermes ou DPD, pour qui l'e-commerce représente une large part de l'activité. Mais d'après Bernd Gschaider, il était important pour Amazon de se rapprocher des chauffeurs pour « mieux comprendre leurs besoins ». À commencer par ceux relatifs au salaire ? La société prévoit une rémunération de 12,80 euros de l'heure, soit plus que le salaire minimum en Allemagne. Mais moins que ce que touchent la plupart des chauffeurs chez DHL...

Source : Euronews
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top