Amazon sous le feu des critiques pour ses nouveaux emballages non recyclables

25 août 2019 à 11h12
0
packaging amazon
© Crédits : Bayne Stanley/Zuma Press/PA Images

Décidément, sale temps pour Amazon ! Après sa tentative ratée de redorer son image grâce à ses salariés et des manifestations lors des Prime Days, l'entreprise de Jeff Bezos fait de nouveau face à une polémique. En cause : ses nouveaux packagings non recyclables déployés au Royaume-Uni.

De nombreux consommateurs ainsi que des associations de défense de l'environnement sont montés au créneau pour protester contre ces nouveaux emballages plastiques.

« Un gigantesque pas en arrière »

Depuis quelques mois, Amazon expérimente un nouveau type d'emballage pour ses commandes au Royaume-Uni. Exit les enveloppes en carton recyclables, ce sont donc désormais des enveloppes plastifiées et rembourrées de papier bulle qui sont utilisées pour les envois Prime. Selon la firme américaine, ces nouveaux packagings prendraient moins de place, seraient plus légers et permettraient de charger plus de colis dans les camions de livraison.

Pour les consommateurs, c'est plutôt un gigantesque pas en arrière. À l'heure où les supermarchés du Royaume-Uni sont poussés à réduire leurs emballages plastiques et à développer les offres de produits en vrac, l'initiative d'Amazon fait figure d'absurdité écologique.

Selon le site Amazon Second Chance, qui fournit aux consommateurs des indications quant au tri et au recyclage des packagings, les nouvelles enveloppes plastiques « ne sont pas recyclées partout au Royaume-Uni ».

En réalité, elles ne le sont nulle part : ces enveloppes déposées, à tort, dans les bacs de tri ne sont pas recyclables et se retrouvent coincées dans les machineries, obligeant les centres de recyclage à arrêter complètement le système pour les débloquer.

Amazon et l'écologie : une grande histoire d'hypocrisie

Amazon expédie entre 4 et 5 milliards de colis chaque année dans le monde, et fait figure de précurseur : les emballages plastiques pour envoyer les colis pourraient donc se généraliser à toute l'industrie du e-commerce et remplacer les cartons. C'est d'ailleurs déjà le cas pour Target, la chaîne de supermarchés américaine, qui utilise des enveloppes plastiques pour ses envois.

Si Amazon affirme réduire au maximum les emballages superflus, la firme est loin d'être un modèle en matière d'écologie. Pour preuve, le reportage du magazine Capital de janvier dernier dénonçant la destruction de ses invendus et l'enquête de Greenpeace pointant du doigt l'opacité quant à l'énergie utilisée par Amazon pour alimenter ses services Cloud.

Pour l'instant, les réclamations des consommateurs et des associations de défense de l'environnement quant à ces nouveaux emballages sont restées sans réponse.


Ironique, quand on sait qu'Amazon fait partie des 181 compagnies qui ont signé la semaine dernière aux États-Unis un pacte les engageant à défendre des pratiques plus écologiques et respectueuses de l'environnement au sein de leurs entreprises.

Source : The Guardian
43
24
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
L'administration Trump tire un trait sur les normes environnementales au motif du Covid-19
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
scroll top