Amazon : la fonction de sous-titrage d’Audible fait face aux plaintes des principaux éditeurs de livres

27 août 2019 à 16h18
0
amazon-audible-couv.jpg
© Amazon

Le géant du e-commerce s'est attiré les foudres de plusieurs éditeurs de livres de renom avec la nouvelle fonctionnalité de sa filiale Audible.

Plusieurs éditeurs de livres du monde se sont entendus pour déposer une plainte contre Audible. La cause ? Une fonctionnalité de sous-titrage proposée par la filiale du géant du e-commerce Amazon, spécialisée dans les audiobooks, les fameux livres audio au téléchargement. Pour les plaignants, Audible ne disposerait pas des droits nécessaires et enfreindraient la loi sur le droit d'auteur.

La fonctionnalité qui transforme la voix en texte dans le collimateur des éditeurs

Sept des plus gros éditeurs présents aux États-Unis, Chronicle, Hachette, HaperCollins, Macmillan, Pengouin Random House, Scholastic (connu notamment pour détenir les droits d'édition sur Harry Potter et Hunger Games) et Simon & Schuster, ont déposé leur plainte, vendredi, devant le tribunal de New-York, pour faire valoir leurs droits. Preuve que l'histoire est sérieuse et que les enjeux sont importants.


Ensemble, ils pestent contre Audible Captions, une fonctionnalité dévoilée en juillet par l'application, censée être intégrée à celle-ci dans le courant du mois de septembre. Captions utilise la technologie de reconnaissance automatique de la parole, « speech-to-text », pour retranscrire l'audio en texte, afin que les utilisateurs puissent bénéficier des deux fonctions en même temps, notamment dans le cadre scolaire.

Un conflit sur les droits d'exploitation, que nie Audible

Ce qui pénalise les éditeurs de livres, ce sont les droits alloués. Ceux nécessaires à l'exploitation de livres audio ne sont pas les mêmes que ceux requis pour l'exploiter en version écrite. Le principe est le même pour un bouquin physique et sa version électronique. Les deux sont distincts.

Ainsi, les plaignants voient cela comme un terrible affront fait au droit d'auteur. Car jusqu'à preuve du contraire, Audible ne dispose que des droits d'exploitation pour les versions audio des livres. Et les éditeurs redoutent de subir des difficultés supplémentaires, alors que l'e-book, pourtant promis à un bel avenir, est sérieusement concurrencé par le livre audio, en plein boom.


Filiale d'Amazon depuis 2008, Audible, elle, a fait part de sa surprise et explique que sa fonctionnalité ne se destine absolument pas à transformer le fichier audio en livre, ne permettant de suivre que quelques lignes de texte.

Source : The Verge
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top