ChatGPT, Google Bard... Amazon aussi veut entrer dans la course avec ce nouveau modèle d'IA

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 16 février 2023 à 13h45
© Shutterstock
© Shutterstock

Le patron d'Amazon, Andy Jassy, affirme que l'entreprise travaille déjà depuis longtemps sur des modèles d'intelligence artificielle générative comme celui d'OpenAI, ChatGPT.

Une telle annonce est-elle si surprenante ? Sur le secteur bondissant des IA génératives, chacun essaie de montrer ses muscles (Microsoft dope son navigateur Bing ; Google a présenté son chatbot Bard), et il n'est pas étonnant de voir Amazon nous gratifier de quelques éléments nous montrant, oui, que le géant du e-commerce peut tout à fait lui aussi dégainer son propre ChatGPT.

Un nouveau modèle d'IA, basée sur une approche multimodale

Dans une interview donnée à nos confrères américains du Financial Times, Andy Jassy, qui a succédé à Jeff Bezos à la tête d'Amazon, a expliqué que le roi du commerce en ligne travaille « depuis longtemps » sur des modèles de robot conversationnel boosté à l'IA du type ChatGPT.

Des chercheurs de la branche cloud de la firme, Amazon Web Services, ont d'ailleurs mis en ligne, sur la plateforme ouverte d'articles scientifiques arXiv, des documents et du code présentant un tout nouveau modèle de langage, baptisé Chain-of-Thought (CoT), que l'on pourrait littéralement traduire par chaîne ou fil de pensée, via un modèle qui assimilerait plusieurs étapes de raisonnement pour déduire et apporter des réponses.

L'IA développée par Amazon adopterait une approche multimodale, qui lui permettrait à la fois de fusionner les caractéristiques de la vision (donc les images) et du langage (le texte, la parole). Un tel modèle réduirait de manière significative les fameuses « hallucinations », ces réponses erronées aux requêtes lancées au chatbot.

L'IA générative d'Amazon, plus forte que celle d'OpenAI, surpasse même les performances humaines

Les chercheurs d'Amazon expliquent que leur IA conversationnelle à l'approche multimodale surpasserait, en matière de résultats à des questions à choix multiples, de 16 % le modèle GPT 3.5 que l'on retrouve actuellement dans le chatbot ChatGPT, avec un score de 91,68 % pour l'intelligence artificielle d'Amazon, contre 75,17 % de bonnes réponses pour celle qui alimente le robot d'OpenAI actuellement. L'IA de la firme au sourire fait même mieux que les humains, qui présentent une moyenne de 88,4 %.

Sur la première ligne (colonne Avg), le résultat moyen obtenu par les humains. En bas, les résultats de GPT 3.5, qui alimente ChatGPT, et ceux de la méthode privilégiée par Amazon, "Multimodal-COT" © arXiv
Sur la première ligne (colonne Avg), le résultat moyen obtenu par les humains. En bas, les résultats de GPT 3.5, qui alimente ChatGPT, et ceux de la méthode privilégiée par Amazon, "Multimodal-COT" © arXiv

Là où l'IA d'Amazon est brillante, c'est en obtenant ces étonnants résultats en jonglant entre 738 millions de paramètres seulement (colonne Size du tableau), contre 175 milliards pour GPT 3.5. Et sur un modèle encore plus léger en paramètres (223 millions, avant-dernière ligne du tableau), l'intelligence artificielle du e-commerçant obtient un score de 84,9 %, bien supérieur donc aux deux modèles GPT 3.5 testés.

Aujourd'hui, l'IA est déjà omniprésente dans les activités d'Amazon, que ce soit chez AWS, chez Alexa ou dans son générateur de recommandations de code, CodeWhisperer. L'entreprise développe aujourd'hui de multiples partenariats avec de petites sociétés spécialisées, comme Stability AI, concurrente d'OpenAI. Mais avant de proposer un nouveau modèle d'IA qui serait capable de faire encore mieux que ChatGPT, en développant une connaissance en temps réel par exemple, Amazon veut se concentrer sur le développement et l'amélioration de ses produits actuels, et prendre son temps. Alors vrai potentiel ou coup d'épée dans l'eau pour satisfaire les investisseurs ?

Google Gemini (Google Bard)
  • Un modèle de génération puissant
  • Une base de connaissances actualisée en temps réel
  • Gratuit et intégré à l'écosystème Google
ChatGPT
  • Chat dans différentes langues, dont le français
  • Générer, traduire et obtenir un résumé de texte
  • Générer, optimiser et corriger du code
Microsoft Bing
  • L'intégration de ChatGPT
  • Filtres pour la recherche d'images
  • Filtres des actualités par sources
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (9)
a-snowboard

Il y a tellement de conditionnel et tellement peut d’élément concret que j’ai du mal à comprendre si leur IA existe tellement.

J’ai plutôt l’impression d’un discours pour faire « oui oui on est dans la course » alors qu’ils ont rien de concret et doivent tout construire.

Car Alexa, de ce que j’ai compris, c’est pas trop ça.

Biggs

Plus on en parle et plus j’ai la forte impression que toute cette histoire d’IA n’est que le énième truc à la mode qui va faire le buzz pendant quelques temps avant de disparaître aussi vite qu’il est arrivé, au même titre que les NFT, les cryptomonnaies, etc.

Droz

Rien a voir, l’IA c’est véritablement une révolution, comme la roue, le téléphone ou internet.
Ca va toucher absolument tous les domaines.
Bref, c’est énorme.

Biggs

L’IA ce n’est pas (encore) révolutionnaire, pour l’instant c’est juste prometteur. Il y a encore beaucoup à faire pour atteindre le stade d’une vraie intelligence artificielle sur laquelle on pourra s’appuyer quotidiennement pour faire autre chose que des pseudo-conversations et de la recherche sur le net.

Là, en l’espace de quelques semaines, tout le monde s’est emballé pour ChatGPT, tout le monde a des étoiles plein les yeux et ne parle plus que de ça, tout le monde veut l’avoir, tout le monde veut l’intégrer dans son application phare ou élaborer sa propre IA concurrente en un temps record, y a plus que l’IA au menu, IA par-ci, IA par-là, l’IA va résoudre tous nos problèmes.

Alors qu’en même temps on voit bien les limites de ChatGPT, que n’importe quel utilisateur arrive encore aujourd’hui à faire planter en exploitant juste certaines tournures de conversation. D’ici que ce machin soit en mesure de prendre des décisions stratégiques sanitaires, sociales ou militaires, y a un pas qu’on veut franchir un peu vite à mon avis.

L’IA composante d’avenir, très probable. Révolution à court terme, ça m’étonnerait.

Odin49

Quand dans 10 ans on vivra comme dans Détroit become humans tu riras de ton commentaire…
Oui l’IA est complétement révolutionnaire au point de vue civilisationelle. Elle sera partout, vraiment partout.
Plus anecdotique mais on en parle jamais, bientôt les pnj dans les jeux vont être troublants de réalisme.

BernardB

Hi Hi, si Amazon veut rentrer dans l’I.A, il faudrait déjà qu’il a une I.H ‘’intelligence humaine’’.
Car question neurone ? Bon je dis sa, je dis rien, mais bon quand même ?

a-snowboard

A voir car la c’est dès sociétés qui l’implémentent pour les utilisateurs. Ce n’est pas trop contraignant à utiliser.

Nft, second Life, etc… je pense que ce sont des trucs qui demandent un vrai investissement de la part des utilisateurs. C’est pour ça que ça perce pas à mon sens.

kroman

Peut être qu’avec ça on pourra trouver ce qu’on cherche sur leur site sans passer par Google😅

BossRreynolds

oui mais soit dit en passant : ça consomme de l’energie electrique et à haute dose… apres on nous demande de faire des efforts pharaminauex coté economie d’electricité. donc c’est à voir.