Tesla et Panasonic stoppent leur partenariat autour du solaire

27 février 2020 à 14h32
0
Gigafactory Tesla

Un partenariat commence, un autre s'arrête. Alors que Panasonic vient de conclure un partenariat avec Toyota, il vient également de stopper la production de composants solaires pour Tesla.

La décision était attendue depuis des mois, les deux partenaires ayant fait part de tensions grandissantes entre eux.


Retrait partiel

Le site Nikkei Asian Review a été le premier à annoncer l'arrêt effectif du partenariat. Il précise néanmoins que « les sociétés ont l'intention de continuer à travailler ensemble sur les batteries automobiles pour les véhicules électriques de Tesla ». L'arrêt ne devrait donc concerner que les produits de Tesla basés sur le solaire (comme ses tuiles solaires). Comme les composants solaires, les éléments servant à la production des batteries sont réalisés à la Gigafactory 2 de Tesla, à New York.

L'accord avait été signé en 2016. La société japonaise a alors pris en charge les coûts d'une partie des équipements de l'usine, qui a commencé à produire des composants de base pour les panneaux solaires dès 2017. Tesla, de son côté, s'est engagé à acheter ces composants et à les utiliser pour la production sur place de ses tuiles solaires, désormais appelées Solar Glass.


Accords, puis désaccords

Mais comme le résume Electrek, « l'accord ne s'est pas déroulé exactement comme prévu ». Le site explique que « Tesla n'a pas acheté beaucoup de ces composants solaires, et la chaîne de production de ses Solar Glass s'est révélée être extrêmement lente. En outre, (il) aurait utilisé des cellules solaires d'autres fabricants dans ses tuiles ». Panasonic ayant longtemps été un fournisseur exclusif de Tesla pour ses véhicules électriques, il s'attendait probablement à ce qu'il en soit de même pour les toits solaires.

Si l'abandon n'est que partiel, il témoigne du climat délétère qui règne entre les deux groupes. Pour le moment, Panasonic continue de collaborer avec Tesla dans la production de batteries pour véhicules électriques. Mais même ce partenariat semble menacé, le constructeur américain, qui n'a pas répondu aux demandes du Nikkei Asian Review, ayant d'ores et déjà annoncé des contrats avec le producteur chinois CATL et le Sud-coréen LG Chem.

Panasonic, pour sa part, a été mis en difficulté des dernières années par l'émergence du marché chinois. Le groupe a annoncé l'année dernière la fermeture de son usine GS-Solar, en Malaisie. Le P.D.-G. de Panasonic, Kazuhiro Tsuga, a déclaré que l'ouverture d'une usine de batteries en Chine n'était « pas prévue pour le moment ». Peut-être que sa nouvelle collaboration avec Toyota l'aidera à redresser la barre.

Source : Electrek
Modifié le 27/02/2020 à 14h50
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
Firefox 75 est de sortie et refont la barre de recherche
Les conseils de Hyundai pour maximiser la batterie de son véhicule électrique
scroll top