Après l'annonce de la fin des cookies tiers par Google, Criteo plonge dans une crise boursière

16 janvier 2020 à 15h48
0
criteo-logo.jpg

Le géant français du ciblage publicitaire a dévissé en Bourse ces deux derniers jours, suite à l'annonce par Google de la fin prochaine des cookies tiers.

Le groupe français Criteo, leader mondial du commerce marketing et spécialiste du ciblage publicitaire, pesait encore plus d'un milliard de dollars sur le marché boursier il y a 48 heures (l'entreprise est cotée au Nasdaq, à New York) et fait partie des sociétés visées par la taxe française sur le numérique, au même titre que les géants Facebook, Google, Apple, Amazon, Alibaba ou Expedia. Mais les récentes annonces de Google sur les cookies font tomber la firme parisienne dans la crise.

La firme perd 24 % de sa valeur boursière en deux jours

Mardi 14 janvier, Google a annoncé, sur son blog, sa volonté de rendre les cookies tiers « obsolètes » d'ici deux ans. Dans le détail, la firme de Moutain View ne bannira pas définitivement les cookies, mais privilégiera les siens à ceux qui proviennent du site visité. Google proposera, en remplacement des cookies tiers, une solution de remplacement - dont on ignore tout pour le moment - mais qui devrait éviter aux annonceurs de laisser des traceurs pour une durée indéterminée chez les utilisateurs, dans le cadre de son programme Privacy Sandbox.


Criteo, qui a fait de l'intégration de ces petits scripts publicitaires une spécialité et lui a permis de bâtir son modèle économique, se retrouve plongée dans la crise. Alors que son action était cotée à 18,17 dollars le lundi 13 janvier en fin de séance, celle-ci est tombée à 15,29 dollars le lendemain, puis 13,81 dollars le 15 janvier.

En 48 heures, Criteo a perdu 24 % de sa valeur boursière, et sa capitalisation est tombée sous le 900 millions de dollars. Un petit rebond pourrait avoir lieu ce jeudi.

Comme Google, Criteo cherche aussi des alternatives

Avant Google, Facebook avait mis un terme au partenariat qui liait l'entreprise à Criteo et qui permettait justement au groupe français d'avoir accès aux outils de ciblage en phase de test sur le réseau social de Mark Zuckerberg.


Tout n'est pas perdu tout de même pour Criteo qui, après Apple avec Safari, s'attendait à ce que Google modifie ses standards tôt ou tard. La firme française cherche donc, elle aussi, des alternatives à sa stratégie actuelle de ciblage de ses clients.

Source : Boursorama
Modifié le 16/01/2020 à 15h57
13
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
La 5G, une aberration écologique… et économique ?
Cyberpunk 2077 repoussé au mois de septembre
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Le nouveau navigateur Microsoft Edge basé sur Chromium est dispo au téléchargement
Sony prévoit de sortir Horizon Zero Dawn sur PC

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top