Google éliminera (presque) les cookies d'ici deux ans sur Chrome

15 janvier 2020 à 09h26
0
cookies
© shutterstock.com

Désireux de rendre la navigation des utilisateurs plus privée et sécurisée, le géant du numérique a annoncé, mardi, la fin des cookies « tiers » (le mot a son importance), qui deviendront bientôt obsolètes.

Depuis près de trois décennies, les cookies informatiques offrent la possibilité aux entreprises et annonceurs de suivre les internautes à la trace. Mais à l'heure où la confidentialité et le respect de la vie privée des internautes sont devenus des questions fondamentales, les sociétés ou organisations qui exploitent des navigateurs web ont commencé à serrer la vis autour des petits programmes. Emboîtant le pas de Firefox et Safari, qui ont déjà agi sur le sujet, Google a annoncé, mardi 14 janvier sur son blog, son intention de rendre « les cookies tiers obsolètes ».

Mettre fin aux traceurs qui restent parfois plusieurs années sur les appareils

Le navigateur internet de Google, Chrome, est aujourd'hui privilégié par deux utilisateurs sur trois, ce qui rend chaque décision le concernant déterminante. Plus que pour ses concurrents. Mais contrairement à eux, Google ne compte pas bannir définitivement les cookies provenant d'entreprises tierces. Cela aurait été trop beau, et cela aurait, selon Google, « des conséquences inattendues qui peuvent avoir un impact négatif sur les usagers et l'écosystème du web ».


En somme, supprimer purement et simplement pour toujours (on grossit le trait volontairement) des traceurs sur Chrome pourrait inciter les annonceurs à employer des méthodes plus agressives encore de collectes d'informations au sujet des utilisateurs.

Google veut en fait supprimer l'influence qu'ont les cookies tiers sur les utilisateurs. Ces derniers (qui proviennent du site visité et non de Google, les fameux scripts publicitaires) demeurent généralement pour une durée indéterminée sur les appareils des internautes ou des mobinautes, une durée qui s'étend parfois sur plusieurs années. Ils permettent d'obtenir des informations sur les visiteurs comme la géolocalisation ou les habitudes de navigation, informations ensuite monétisées puisque revendues. « Notre intention est de (les supprimer) d'ici deux ans », précise la société à leur sujet.

Google va remplacer les cookies par de nouvelles solutions, plus protectrices de la vie privée

Les annonceurs pourront toujours diffuser des messages ciblés aux internautes, mais en passant par le programme Privacy Sandbox de Google, dont des tests vont être menés d'ici la fin de l'année pour étudier le développement de nouveaux mécanismes.


Les cookies tiers sont implantés sur les devices par des entreprises externes qui ont fait de la récolte de données leur spécificité, avec pour conséquence une collecte qui se poursuit même après que l'utilisateur quitte le site web visité. Des sociétés comme Criteo ont ainsi dévissé en Bourse (-16 %) après l'annonce de Google, mardi.

Reste à savoir ce que Google pondra comme « solution de remplacement » à ces cookies tiers, l'idée générale étant - au départ - de renforcer la confidentialité de la navigation.

Source : Google
Modifié le 15/01/2020 à 09h36
5
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Coronavirus : le traçage numérique
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
scroll top