Google éliminera (presque) les cookies d'ici deux ans sur Chrome

15 janvier 2020 à 09h36
5
cookies
© shutterstock.com

Désireux de rendre la navigation des utilisateurs plus privée et sécurisée, le géant du numérique a annoncé, mardi, la fin des cookies « tiers » (le mot a son importance), qui deviendront bientôt obsolètes.

Depuis près de trois décennies, les cookies informatiques offrent la possibilité aux entreprises et annonceurs de suivre les internautes à la trace. Mais à l'heure où la confidentialité et le respect de la vie privée des internautes sont devenus des questions fondamentales, les sociétés ou organisations qui exploitent des navigateurs web ont commencé à serrer la vis autour des petits programmes. Emboîtant le pas de Firefox et Safari, qui ont déjà agi sur le sujet, Google a annoncé, mardi 14 janvier sur son blog, son intention de rendre « les cookies tiers obsolètes ».

Mettre fin aux traceurs qui restent parfois plusieurs années sur les appareils

Le navigateur internet de Google, Chrome, est aujourd'hui privilégié par deux utilisateurs sur trois, ce qui rend chaque décision le concernant déterminante. Plus que pour ses concurrents. Mais contrairement à eux, Google ne compte pas bannir définitivement les cookies provenant d'entreprises tierces. Cela aurait été trop beau, et cela aurait, selon Google, « des conséquences inattendues qui peuvent avoir un impact négatif sur les usagers et l'écosystème du web ».


En somme, supprimer purement et simplement pour toujours (on grossit le trait volontairement) des traceurs sur Chrome pourrait inciter les annonceurs à employer des méthodes plus agressives encore de collectes d'informations au sujet des utilisateurs.

Google veut en fait supprimer l'influence qu'ont les cookies tiers sur les utilisateurs. Ces derniers (qui proviennent du site visité et non de Google, les fameux scripts publicitaires) demeurent généralement pour une durée indéterminée sur les appareils des internautes ou des mobinautes, une durée qui s'étend parfois sur plusieurs années. Ils permettent d'obtenir des informations sur les visiteurs comme la géolocalisation ou les habitudes de navigation, informations ensuite monétisées puisque revendues. « Notre intention est de (les supprimer) d'ici deux ans », précise la société à leur sujet.

Google va remplacer les cookies par de nouvelles solutions, plus protectrices de la vie privée

Les annonceurs pourront toujours diffuser des messages ciblés aux internautes, mais en passant par le programme Privacy Sandbox de Google, dont des tests vont être menés d'ici la fin de l'année pour étudier le développement de nouveaux mécanismes.


Les cookies tiers sont implantés sur les devices par des entreprises externes qui ont fait de la récolte de données leur spécificité, avec pour conséquence une collecte qui se poursuit même après que l'utilisateur quitte le site web visité. Des sociétés comme Criteo ont ainsi dévissé en Bourse (-16 %) après l'annonce de Google, mardi.

Reste à savoir ce que Google pondra comme « solution de remplacement » à ces cookies tiers, l'idée générale étant - au départ - de renforcer la confidentialité de la navigation.

Source : Google
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
5
LeGrosWinnie
Sinon suffit de supprimer déjà les cookies non liées au site web, et ça aide pas mal…<br /> Par contre l’histoire des 2 ans ou je ne sais quoi je vois pas le concept.<br /> l’article ne dit rien de concret finalement et mélange avec une solution de stockage séparé des cookies géré par Google (ça transpire la confiance encore plus que d’avoir des cookies sur son navigateur…) ?<br /> Et sinon la solution est MEGA simple hein, c’est juste que Google perdrait de l’argent vu que les annonceurs passe par lui (faut arrêter de croire que Google ne gère pas les cookies des annonceurs…), c’est tout (mais ça les fan boy de Chrome ne le disent pas, bizarre), suffit juste de demander à l’utilisateur la durée de nettoyage, et tous les cookies « tiers » seraient juste supprimer tous les X jours, semaines, etc.<br /> Ca prend 5 minutes à programmer un algo qui fait ça…<br /> Début<br /> Pour chaque cookie :<br /> Si date_du_jour &gt; date_creation + X Alors<br /> Suppression<br /> Fin<br /> Voilà c’est fini. Que c’était dur dites donc ! Oulalaaaaa !
AlexLex14
mokocchi:<br /> Donc j’en déduis que Google veut avoir le monopole d’un tel contrôle. Plus privé, mais aussi plus personnalisé aux yeux de Big G , et un moyen de pousser la concurrence dans la difficulté pour un moment. Accès sans limite contre obligation de passer par un bac à sable(Privacy Sandbox) pour les publicitaires tierce partie…<br /> Sous couvert de renforcer la « confidentialité » aux yeux de l’utilisateur, effectivement.<br /> On en saura plus dans les prochains mois, mais évidemment, contrairement à Apple ou Mozilla, Google a souhaité procéder différemment.
TofVW
mokocchi:<br /> Donc j’en déduis que Google veut avoir le monopole d’un tel contrôle. Plus privé, mais aussi plus personnalisé aux yeux de Big G<br /> C’est la première chose que je me suis dite en lisant l’article.
xryl
Vu que la publicité, c’est globalement Google, vous croyez quand même pas qu’ils vont se tirer une balle dans le pied ?<br /> C’est pour ça qu’il faut laisser tomber Chrome au profit de Firefox ou Brave (encore que…). Le jour où Google ne maîtrisera plus 60% du marché des navigateurs, mais seulement 40%, alors ils pourront gigoter tant qu’ils le souhaitent, ils ne pourront pas imposer leurs solutions (et les sites remettront des bannières « Ne pas utiliser Chrome pour ce site, c’est caca », comme ils l’ont fait pour IE à l’époque).
mcbenny
Google n’a pas besoin de cookies, il spourraient même annoncer la fin du support des cookies publicitaires tout simplement : ils ont le navigateur, ils ont la régie publicitaire, il suffit de transférer les données de navigation (avec un joli petit identifiant unique) directement à la régie publicitaire ! Et comme ça, les autres régies n’ont plus rien !<br /> Monopole avez-vous dit ? Position dominante plutôt.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Intel présente ses nouveaux NUC Pro
Ce chargeur à induction de chez Samsung est GRATUIT
BMW va adopter le même format de batteries que Tesla
Amazon Prime Video s'offre un coup de jeune bien mérité sur les Freebox
Realme lance son 9i 5G au rapport prix-performances bluffant, mais arrivera-t-il en France ?
Mettez Chrome à jour tout de suite pour corriger une faille zero-day exploitée
Quelle puce dans quel iPhone 15 ? A16 ou A17 ? Les choses se précisent
Cet étonnant robot est animé par un Raspberry Pi, mais est loin d'être low-cost
Le Core i9-13900K Raptor Lake d'Intel aurait un mode
Intel Arc A580 : sur Ashes of the Singularity, la carte graphique est au niveau d'une RTX 3050
Haut de page