Google rachète Pointy, une start-up spécialiste de l'e-commerce... Pour concurrencer Amazon ?

15 janvier 2020 à 17h29
0
See what's in store Google Pointy
© Pointy

Google a confirmé l'acquisition imminente de la start-up Pointy, qui permet aux petits commerces physiques de recenser facilement leurs produits en ligne. Une façon d'accroître sa présence dans le secteur de l'e-commerce et de prendre des parts de marché à Amazon ?

Si Google reste le leader incontesté de la publicité en ligne, en particulier sur les moteurs de recherche, Amazon apparaît de plus en plus comme un concurrent crédible sur ce marché. La firme de Mountain View pourrait-elle alors être tentée d'attaquer sa rivale sur son secteur de prédilection ? Cette idée semble confirmée par la récente acquisition de la filiale d'Alphabet.

Google débourserait près de 150 millions d'euros

Si Google s'est lancée, depuis quelques années déjà, dans l'e-commerce, elle pourrait en effet y intensifier ses efforts. Dans un billet de blog, l'entreprise a confirmé avoir conclu un accord pour racheter la start-up irlandaise Pointy, moyennant une somme qui tournerait autour de 147 millions d'euros (montant non officiel pour le moment).


Fondée en 2014, la jeune société a développé une offre de services à destination des petits commerçants, pour les aider à référencer leurs produits en ligne. Depuis sa création, elle a réalisé plusieurs levées de fonds, pour un total d'un peu moins de 20 millions de dollars réunis. Il ne s'agissait toutefois pas d'une inconnue pour Google, dans la mesure où les deux entreprises collaboraient déjà depuis 2018.

Un catalogue de produits à jour, disponible sur Google

Car Pointy propose des solutions, hardware ou software, aux petites boutiques physiques, qui s'interfacent directement avec leur lecteur de code-barres ou leur terminal de vente. De cette façon, le gérant peut facilement mettre en ligne un catalogue recensant l'ensemble de ses produits, en scannant les différents articles, et le tenir à jour, notamment grâce à des algorithmes analysant les habitudes d'achat des clients. Mais surtout, les informations peuvent apparaître directement dans la rubrique « See what's in store » (« Voir ce qui est en magasin ») du profil du magasin, sur Google et Google Maps.


L'offre a donc pour but d'aider les petits commerçants à lutter contre la concurrence croissante de l'e-commerce, en particulier d'Amazon, en digitalisant simplement leur offre. Avec un positionnement « web-to-store » : l'objectif est d'inciter les utilisateurs à acheter directement auprès du fournisseur et, idéalement, à se rendre en boutique, où ils pourraient être tentés par d'autres produits. Quant aux gérants de magasin, ils pourraient vouloir mettre en avant leur catalogue, en achetant de la publicité... sur Google.

Source : TechCrunch
Modifié le 15/01/2020 à 19h40
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top