Amazon va recruter 500 personnes pour son nouveau centre de distribution français

15 janvier 2020 à 15h19
0
Amazon stock warehouse
© Shutterstock.com

La firme ouvrira son nouveau centre de distribution dans l'Oise, à Senlis, au printemps 2020. Il devrait être un générateur important d'emplois.

Amazon a annoncé, il y a quelques jours, l'ouverture prochaine d'un centre de distribution flambant neuf à Senlis, dans l'Oise, à une quarantaine de kilomètres au nord de Paris. Celui-ci devrait permettre la création de plus de 500 emplois en CDI, et sera d'une superficie de 55 000 mètres carrés.

Une ouverture prévue au mois de mai

L'installation de ce nouveau centre de distribution, dont l'activité démarrera en mai 2020, est destinée à renforcer le nombre d'entreprises françaises qui vendent sur sa Marketplace et à donner un peu plus d'épaisseur encore au programme « Expédié par Amazon » de la firme. Senlis représentera le 23e site logistique d'Amazon en France, qui emploie déjà plus de 9 300 personnes en CDI.


« Cet investissement va bénéficier à la région et donnera à de nombreuses TPE et PME françaises qui vendent sur la Marketplace d'Amazon, la possibilité de faire découvrir leurs produits à des millions de clients en Europe en quelques clics », a déclaré le président d'Amazon France, Ronan Bolé. Pour le maire de la ville, Pascale Loiseleur, l'annonce de cette prochaine ouverture « est un accomplissement pour tous les acteurs locaux impliqués ».

Un lieu qui veut limiter son impact sur l'environnement

Le centre de distribution sera conforme aux objectifs fixés par le Climate Pledge d'Amazon. Dévoilé par Jeff Bezos en septembre dernier, celui-ci prévoit de réduire les émissions de carbone de la firme de Seattle, qui ambitionne de devenir neutre en carbone en 2040, dix ans avant les objectifs de l'accord de Paris sur le climat. La société s'est engagée à commander une flotte de 100 000 véhicules de livraison 100 % électriques.


Le site de Senlis est donc prévu pour intégrer les dernières avancées en matière d'efficacité énergétique. La société indique même viser une certification Very Good (troisième meilleur score sur les six possibles) BREEAM, qui est le premier système d'évaluation et de certification de la performance environnementale des bâtiments, mis au point par la Sustainable Building Alliance (SB Alliance), une initiative internationale à but non-lucratif.

Philippe Arfi, Directeur général de Goodman France, développeur et co-investisseur pour ce projet, explique par exemple que le site permettra « la plantation de 3 600 arbres et arbustes, un éclairage entièrement LED et un dispositif de traitement et de ré-infiltration de l'ensemble des eaux de pluie ainsi qu'une centaine de bornes de recharges pour véhicules électriques ».

Source : Communiqué de presse
Modifié le 15/01/2020 à 15h45
16
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Nokia annonce pouvoir passer 3 millions d’émetteurs 4G à la 5G via une mise à jour logicielle
Apple anticiperait une forte hausse des achats de MacBook Pro
Free met à jour ses Freebox pour en améliorer le Wi-Fi (Révolution, Mini 4K, One, Delta et Pop)
Nissan Ariya : le crossover électrique se dévoile et promet jusqu'à 500 km d'autonomie
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Windows 10 : pour certains utilisateurs, même avec l'outil de création de média, la MàJ est impossible
Apple recommande de ne pas fermer votre MacBook si vous en cachez la webcam… voilà pourquoi
Une nouvelle particule observée pour la première fois au CERN
scroll top