Amazon répond aux accusations de Sonos concernant le plagiat de ses enceintes connectées

09 janvier 2020 à 16h05
4
Amazon HQ

Nous évoquions ce mercredi 8 janvier les accusations du concepteur d'enceintes connectées Sonos envers Google.

La société estimait que le géant avait plagié plusieurs de ses brevets, notamment pour la conception de son Google Home. Mais Sonos a également visé Amazon dans ces accusations de plagiat, tout en précisant ne pas lancer, pour le moment, d'action en justice contre lui. Son Vice-président, Dave Limp, se dit pourtant confiant dans son partenariat avec Sonos.

Pas d'atteinte à la propriété intellectuelle d'après Amazon

Les accusations portées par Sonos à Amazon sont similaires à celles adressées à Google. Selon le plaignant, ses brevets auraient été copiés dans la conception de la gamme d'enceintes connectées Echo. Pourtant, le Vice-président du géant de l'e-commerce, Dave Limp, a affirmé à Chris Welch, le rédacteur de The Verge, qu'Amazon était toujours en bons termes avec Sonos. Il a déclaré : « Sonos est l'un de nos grands partenaires. Nous travaillons avec eux depuis longtemps, et nous vendons des produits Sonos depuis longtemps. (...) En ce qui me concerne, je suis à l'aise dans ce partenariat ». Il ajoute : « Si vous appeliez Patrick (Patrick Spence, P.D.-G. de Sonos, ndlr) maintenant, je pense qu'il vous dirait que notre partenariat est sain. C'est ce que je crois ».


Dave Limp affirme ainsi être « sûr de ne pas avoir porté atteinte à la propriété intellectuelle de Sonos ». Il insiste : « Nous avons conçu nos solutions à partir d'une feuille blanche. Nous avons été la première entreprise à disposer d'un haut-parleur connecté et à commande vocale. Et cela a été fait à partir d'une feuille blanche. Je suis donc aussi confiant qu'on peut l'être ».

La prochaine cible de Sonos

Outre le vol de ses brevets, Sonos estime également que ses concurrents auraient baissé leurs prix afin de récupérer des parts de marché et d'empêcher le décollage de petites et moyennes entreprises. Mais pour Dave Limp, « le problème fondamental est que nous tous (Sonos, Amazon, n'importe qui d'autre) devons démarquer nos produits. Certaines choses sont complémentaires, et sur d'autres, nous rivalisons. (...) Aussi longtemps (que Sonos) et d'autres continueront de se différencier, les clients les trouveront. Il ne s'agit pas, à un moment donné, d'un prix ou d'un ensemble de fonctionnalités. Il s'agit de savoir comment définir votre marque et ce que votre marque représente et comment elle se différencie ».

Si le géant Amazon ne se dit pas inquiet, il pourrait bien être la prochaine cible de Sonos, en particulier si l'entreprise gagne un premier combat judiciaire face à Google. Son porte-parole a déjà démenti les accusations portées par son partenaire, affirmant « Nous contestons ces allégations et les réfuterons vigoureusement ».


L'action engagée en justice par Sonos débouchera sur une enquête antitrust le 17 janvier : son P.D.-G., Patrick Spence, sera amené à témoigner au cours de l'enquête.

Source : The Verge
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
KlingonBrain
Je pense que dans notre époque moderne, il n’est pas démontré que le système des brevets ait encore un intérêt.<br /> D’une certaine manière, les brevets renforcent une tare majeure du système capitaliste : la propension du système à concentrer l’argent, les ressources et le pouvoir.
cirdan
Donc, pour toi c’est normal que certains s’enrichissent et profitent du travail des autres ? Ca n’est pas parce qu’il existe des boites qui font de l’exploitation de brevets qu’il faut oublier ceux qui créent et innovent véritablement. Ceux-là doivent pouvoir vivre de leur travail. Les grosses boites, avec leurs moyens immenses, n’ont qu’à investir plus massivement dans la recherche et développement, plutôt que d’attendre que ça leur tombe directement dans le bec.
frdcsd
Non mais allô quoi !!! Sonos a osé breveter ces enceintes au son plus que discutable ! Faut vraiment avoir des oreilles en bois massif pour ne pas constater que ces systèmes comme Devialet etc sont justes bons a diffuser moyennement de la musique électro pour ascenseurs…<br /> C’est juste passable dans cet univers de mauvaises musiques compressées balancées sur le web…Et le passage par de « VRAIS » bonnes enceintes acoustiques ou de monitoring correctes avec un CD ou de bons vieux Vinyles 33 tours est largement supérieur pour un prix souvent plus abordable… C’est comme comparer du Mousseux à du vrai Champagne et ne pas constater de différences.
Blues_Blanche
Dans les propos de Sonos il n’y a aucune explication de ce en quoi les brevets sont copiés, dans quelle fonction… C’est des allégations sans fondement, peut-être même du marketing ?
jleheurteur
Il y’a réellement un brevet pour les enceintes connectées ? wtf… pour une enceinte classique ? avec un micro ? un processeur, un modem sans fil et un logiciel de reconnaissance audio ?..<br /> Donc si je comprends bien Sono qui détient un brevet de dingue, chaque enceinte connectée dans le monde leur devrait des royalties ? et beh…
Sinic
Dans le papier d’hier (celui du Sonos vs Google), j’avais mentionné la plainte de Sonos, qui y invoque des similitudes entre les appareils Google et ses propres enceintes :https://fr.scribd.com/document/442035843/Sonos-v-Google?campaign=SkimbitLtd&amp;ad_group=66960X1514734Xea680b00476b377ffc2524b5ea14d2a2&amp;keyword=660149026&amp;source=hp_affiliate&amp;medium=affiliate<br /> Beaucoup de commentateurs sur CluClu estiment que les brevets copiés portent sur des fonctionnalités de base. Mais bon, y a bien quelqu’un, à un moment donné, qui a breveté la sauce cocktail après avoir mélangé de la mayonnaise et du ketchup… <br /> Ce qui me choque un peu plus, c’est que Sonos demande carrément le retrait de la plupart des produits Google du marché américain. Et du coup, il pourrait en demander autant pour Amazon. Rien que ça.
Blues_Blanche
Merci pour le complément.<br /> Oui c’est possible aux Etats-Unis de breveter des fonctions je crois. Pas chez nous où on brevète l’invention (et ça doit être nouveau) ou le design. Mais pas possible de breveter une idée.
KlingonBrain
Donc, pour toi c’est normal que certains s’enrichissent et profitent du travail des autres ? Ca n’est pas parce qu’il existe des boites qui font de l’exploitation de brevets qu’il faut oublier ceux qui créent et innovent véritablement.<br /> Le problème, c’est que l’histoire de la petite boite innovante qui vit grâce à ses brevets, à part quelques rares exceptions, c’est juste une belle légende urbaine.<br /> Pour faire simple, si tu monte une petite boite, que tu investit en R&amp;D et que tu dépose un brevet, la grande multinationale, elle s’en tape. Dans 99% des cas, ton brevet, elle ne te l’achètera jamais. Au mieux, elle attendra que tu fasse faillite pour l’avoir pour une bouchée de pain. Et dans la plupart des cas, elle ne l’utilisera même pas.<br /> Les grosses boites, avec leurs moyens immenses, n’ont qu’à investir plus massivement dans la recherche et développement, plutôt que d’attendre que ça leur tombe directement dans le bec.<br /> Bah, pourtant, grâce au brevet, c’est tout ce qu’elles ont à faire. Parce que ton brevet, quand tu est petit, tu ne peux strictement rien en faire. Tu as un seul brevet dans la poche (et tu t’est ruiné pour ça) alors que la multinationale en a 10000. Tu n’as quasiment aucune chance de la concurrencer avec ton petit brevet. De plus, elle possède déjà les produits finis, les canaux de distribution et la force de vente. Pendant que tu te ruines pour déposer un brevet, elle gagne du pognon. Et ton brevet, elle s’en tamponne. Elle sait qu’elle n’a qu’a attendre pour l’avoir pour rien.<br /> Il faut savoir que de nos jours le brevet sers moins l’innovation que le fait d’empêcher les autres de créer ou d’outil pour rançonner ceux qui travaillent. Il est facile de comprendre que beaucoup de brevets ne méritent pas d’être qualifié d’innovations. Et il n’est pas rare de voir des brevets sur des concepts qui existent déjà depuis longtemps. C’est particulièrement vrai dans des pays comme les USA ou l’on vous laisse quasiment déposer n’importe quoi.<br /> Mieux, quand on observe les domaines ou l’on ne peut pas breveter, ils sont tout aussi innovants, sinon plus que les autres. Il n’est donc pas prouvé que le brevet puisse favoriser l’innovation.<br /> Ajoutons que de nos jours, la valeur de l’innovation est toute relative. Les considérations marketing ont pris le pas depuis longtemps sur la technique. Connaissez vous beaucoup de gens qui regardent les détails de construction du moteur avant d’acheter une voiture ?<br /> Et il y a encore pire : si l’on prends le problème à un niveau encore plus large, le problème actuel de l’humanité est t’il encore vraiment de produire de l’innovation qui ne sers finalement que d’arme économique pour verrouiller l’hégémonie de quelques pays « gagnants » sur le monde. Ne serait t’il pas plus intelligent de changer de paradigme pour que le développement économique soit mieux partagé ?
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Le piratage sportif en forte diminution : la victoire de l'ARCOM
Comment Intel et Samsung se préparent à l'arrivée des PC déroulables
Les écouteurs sans-fil Devialet Gemini sont disponibles à très bon prix chez Fnac !
Netflix Jeux : les pseudos de joueurs arrivent !
Brave vous permet maintenant de copier un lien
L'un des meilleurs VPN sur le marché à -83%, c'est une offre signée Cyberghost !
Windows 11 22H2 : certains PC Intel n'y auront pas droit tout de suite, voilà pourquoi
Instagram quadruple la durée de ses Stories
Économisez pas moins de 400€ sur le PC portable HP Envy 17,3
Avec ce coupon, votre nouveau casque gaming HyperX Cloud est à prix cassé !
Haut de page