Sonos poursuit Google en justice pour vol de technologie sur les enceintes intelligentes

08 janvier 2020 à 17h24
0
sonos-beam-09-detail.JPG

L'entreprise réputée pour ses enceintes connectées, Sonos, a annoncé vouloir poursuivre Google en justice. Selon l'enseigne, le géant américain aurait copié sa technologie d'enceintes, pourtant brevetée à plusieurs reprises.

Ce mardi 7 janvier, deux actions en justice portant sur cinq brevets étaient déjà engagées. Sonos a demandé des dommages et intérêts, mais aussi le retrait pur et simple des ordinateurs portables, smartphones et enceintes de Google du marché américain.

Du partenariat au plagiat

Sonos affirme ainsi que Google aurait copié sa technologie d'enceinte multi-room, le groupe y ayant eu accès après la conclusion d'un partenariat en 2013. Les enceintes Sonos doivent effectivement être équipées de Google Assistant, et le partenariat doit aussi permettre aux appareil de prendre en charge l'application Google Play Music.

Mais Google aurait outrepassé les clauses du contrat et utilisé les technologies brevetées par Sonos pour la conception de Chromecast, ainsi que pour les enceintes Google Home et la gamme de smartphones Pixel. Toujours selon Sonos, le groupe aurait ensuite réduit le prix de ses propres produits, dans le but de récupérer des parts de marché.

Par le passé, Sonos a déjà adressé plusieurs avertissements à Google. Le premier remonterait à 2016, quelques mois avant la sortie de la Google Home. Un second avertissement aurait été adressé en 2018, après la sortie de la Google Home Max et de sa version Mini. En février 2019, Sonos a finalement accusé Google d'avoir plagié une centaine de ses brevets.

Un géant à la fois

La plainte déposée par Sonos vise donc désormais à prouver ce plagiat. Le texte cite différents rapports qui soulignent des similitudes entre les brevets de Sonos et les appareils commercialisés par Google. Ces points communs porteraient notamment sur la synchronisation de différents périphériques audio, le réglage du volume d'un groupe de hauts-parleurs ou la configuration d'appareils au sein d'un réseau sans fil.

Le P.-D.G. de Sonos, Patrick Spence, a déclaré à The Verge : « Google est un partenaire important avec lequel nous collaborons depuis des années, notamment par l'intégration l'an dernier de l'Assistant Google à la plateforme Sonos. Cependant, Google a copié de manière flagrante et en connaissance de cause notre technologie brevetée dans la création de ses produits audio. Malgré nos efforts répétés et intensifs au cours de ces dernières années, Google n'a montré aucune volonté à travailler avec nous sur une solution qui soit réciproquement avantageuse ».

Dans une interview au Times, Sonos déclare qu'Amazon aussi aurait plagié ses appareils dans la conception de sa gamme Echo, mais affirme ne pas vouloir « affronter deux géants devant les tribunaux en même temps ». Google, pour sa part, a déjà démenti les accusations de son partenaire, proclamant avoir eu « de nombreuses conversations avec Sonos au sujet des droits de propriété intellectuelle ». Le porte-parole du groupe ajoute : « Nous sommes déçus que Sonos ait intenté ces poursuites au lieu de poursuivre des négociations basées sur la bonne foi. Nous contestons ces allégations et les réfuterons vigoureusement ».

Source : The Verge
Modifié le 08/01/2020 à 17h24
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
scroll top