Amazon s'engage à combattre le changement climatique

20 septembre 2019 à 22h58
11
Jeff Bezos

Jeff Bezos, P.-D.G. d'Amazon, a annoncé le plan officiel du poids lourd du e-commerce pour lutter contre le changement climatique. Des objectifs chiffrés, des dates butoirs, et l'ambition de faire mieux que l'accord de Paris sur le climat, tandis que les employés d'Amazon protestent, ce 20 septembre 2019, pour exiger des engagements plus forts.

Derrière le greenwashing, Amazon semble faire un pied de nez au gouvernement américain : si l'administration Trump, qui tente d'annuler une loi sur les limites d'émissions de CO2 en Californie, ne respecte pas l'accord de Paris sur le climat, les entreprises américaines le feront.

Le plan d'Amazon pour lutter contre le changement climatique

Jeudi 19 septembre, Jeff Bezos, P.-D.G. d'Amazon, a annoncé et détaillé l'engagement de l'entreprise dans la lutte contre le changement climatique. Son plan, The Climate Pledge, est de réduire ses émissions de carbone pour devenir neutre en carbone d'ici 2040, soit 10 ans plus tôt que les objectifs de l'accord de Paris sur le climat. Jeff Bezos ambitionne en effet qu'Amazon devienne un modèle pour les autres entreprises.

Pour atteindre cet objectif, Amazon va mesurer et communiquer régulièrement sur ses émissions de CO2. Le poids lourd du e-commerce mettra également en place des stratégies de « décarbonisation », et compensera toute émission restante. Ainsi, Amazon va utiliser des fourgonnettes électriques pour la livraison de ses colis. Jeff Bezos a d'ailleurs indiqué l'achat de 100 000 modèles à la start-up Rivian.

Actuellement, Amazon tire 40% de son énergie des énergies renouvelables, grâce à la construction de 15 parcs solaires et éoliens. D'ici 2030, Jeff Bezos espère que son entreprise ne fonctionnera qu'avec des énergies renouvelables, avec l'objectif intermédiaire de 80% d'énergie verte utilisée en 2024. Enfin, le P.-D.G. s'est engagé à verser 100 millions de dollars à The Nature Conservancy, pour aider au reboisement.

Des engagements poussés par les employés d'Amazon

Les déclarations et le plan ambitieux de Jeff Bezos arrivent dans un contexte tendu entre la direction et les employés d'Amazon. En mai 2019, 7 700 employés ont signé une lettre publique réclamant des actions de la part d'Amazon pour lutter contre le changement climatique. Une lettre qui était restée sans réponse, si bien que 15 500 employés ont décidé de se mettre en grève, ce vendredi 20 septembre 2018.

Ils rejoignent les manifestations qui se déroulent dans le monde entier le vendredi, initiées par les jeunes qui sortent de classe pour protester contre l'inaction des gouvernements qui impactera leur avenir. Les employés d'Amazon, eux, protestent plus particulièrement contre la pollution que génère l'entreprise, mais aussi contre son soutien affiché aux climato-sceptiques et aux sociétés de combustibles fossiles.

Quelques points de discorde

Si les employés d'Amazon se sont montrés enthousiastes, qualifiant les déclarations de Jeff Bezos « d'énorme victoire », ils considèrent quand même que ce n'est « pas assez ». Tout d'abord, Amazon a indiqué avoir mis au point son propre système de calcul de ses émissions de carbone. Et le géant du e-commerce prévoit d'organiser une conférence pour partager sa méthode avec les autres entreprises engagées à réduire leur empreinte carbone.

Ensuite, Jeff Bezos n'a pas répondu à l'une des demandes majeures des employés, à savoir mettre fin aux contrats avec les sociétés qui exploitent les énergies fossiles. Selon le P.-D.G. d'Amazon, il faut plutôt les accompagner dans leur transition, et a déclaré que « demander aux compagnies pétrolières et énergétiques de faire cette transition avec de mauvais outils n'est pas une bonne idée ». Soit.

Enfin, la seconde demande majeure des employés n'a pas trouvé de réponse : cesser de financer les climato-sceptiques. Une demande qui fait suite à un événement organisé sur le thème de Game of Thrones par le Competitive Enterprise Institute, un groupe de réflexion qui nie l'existence du réchauffement climatique. Amazon y a contribué à hauteur de 15 000 dollars...



Source : The Verge
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
11
12
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Le mythique jeu d'arcade NBA Jam va faire l'objet d'un documentaire !
WhatsApp : face à la polémique, l’entreprise retarde de 3 mois sa nouvelle politique de confidentialité
Suez se rebiffe face à Veolia, en annonçant avoir reçu le soutien des fonds Ardian et GIP
HSBC est sommé de préciser son calendrier de sortie des énergies fossiles
Jeux vidéo : pourquoi les patchs day one sont-ils devenus la norme ?
Comment choisir votre téléviseur ? Tous nos conseils pour faire le bon choix
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : les nouveautés de la SVoD en janvier 2021
Test Toshiba Canvio Flex : un disque dur externe classique et bon marché
Que peut faire un « satellite espion » ?
Haut de page