Rachat de Fitbit par Google : les régulateurs US inquiets pour les données des utilisateurs

11 décembre 2019 à 14h39
0
Fitbit
Credits : Andri Koolme

La FTC et le département américain de la Justice vont ouvrir une enquête pour déterminer le nombre de données personnelles des utilisateurs Fitbit récoltées par Google et comment le moteur de recherche compte les utiliser.

On aurait pu croire que le rachat de Fitbit par Google, annoncé le 1er novembre dernier, allait être une affaire qui roule mais la Federal Trade Commission (FTC) et le département américain de la Justice (DOJ) souhaitent en savoir plus avant d'approuver la transaction.

La crainte d'une utilisation des données Fitbit pour améliorer le ciblage publicitaire

Selon les informations du New York Post, les régulateurs vont ouvrir une enquête consistant à déterminer le nombre et la nature des informations personnelles que pourrait récupérer Google après cette acquisition, ainsi que le cadre dans lequel elle compte les utiliser.

Dans le communiqué faisant suite à l'annonce du rachat, Google avait indiqué que les données médicales des possesseurs d'appareils Fitbit ne seraient pas croisées avec celles possédées par Google et ne serviraient pas au ciblage publicitaire.

Des organisations visant à protéger les libertés individuelles des citoyens américains avaient adressé à l'annonce du rachat un courrier aux régulateurs les invitant à bloquer cette fusion pour empêcher toute utilisation détournée de ces données médicales : « Si cette acquisition est approuvée, Google consolidera encore son pouvoir de monopole sur les services basés sur Internet ».

Google déjà sous le coup d'une enquête anti-trust aux États-Unis

Ses associations pointent également du doigt la position monopolistique de Google, qui détient plus d'informations personnelles sur ses utilisateurs que n'importe quelle autre société dans le monde.

« Google occupe déjà une position dominante sur le marché numérique, les données relatives à la santé sont essentielles pour l'avenir de ce marché et les préoccupations en matière de protection des données découlant de l'acquisition auront de profondes conséquences, notamment une érosion dramatique de la vie privée des consommateurs », écrivent-ils dans leur lettre.

Google est déjà sous le coup d'une enquête antitrust menée par 50 procureurs généraux représentant 48 États américains. Le traitement du dossier Fitbit par le DOJ sera particulièrement scruté et donnera une idée de la teneur des investigations menées par les régulateurs.

Source : Engadget
Modifié le 11/12/2019 à 15h51
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Asus resserre les vis des dissipateurs sur les GPUs... pour mieux les refroidir
Linky : un bug à plus de 14 000 euros pour un habitant de Quimper
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top