Rachat de Fitbit par Google : les régulateurs US inquiets pour les données des utilisateurs

3
Fitbit
Credits : Andri Koolme

La FTC et le département américain de la Justice vont ouvrir une enquête pour déterminer le nombre de données personnelles des utilisateurs Fitbit récoltées par Google et comment le moteur de recherche compte les utiliser.

On aurait pu croire que le rachat de Fitbit par Google, annoncé le 1er novembre dernier, allait être une affaire qui roule mais la Federal Trade Commission (FTC) et le département américain de la Justice (DOJ) souhaitent en savoir plus avant d'approuver la transaction.

La crainte d'une utilisation des données Fitbit pour améliorer le ciblage publicitaire

Selon les informations du New York Post, les régulateurs vont ouvrir une enquête consistant à déterminer le nombre et la nature des informations personnelles que pourrait récupérer Google après cette acquisition, ainsi que le cadre dans lequel elle compte les utiliser.

Dans le communiqué faisant suite à l'annonce du rachat, Google avait indiqué que les données médicales des possesseurs d'appareils Fitbit ne seraient pas croisées avec celles possédées par Google et ne serviraient pas au ciblage publicitaire.

Des organisations visant à protéger les libertés individuelles des citoyens américains avaient adressé à l'annonce du rachat un courrier aux régulateurs les invitant à bloquer cette fusion pour empêcher toute utilisation détournée de ces données médicales : « Si cette acquisition est approuvée, Google consolidera encore son pouvoir de monopole sur les services basés sur Internet ».

Google déjà sous le coup d'une enquête anti-trust aux États-Unis

Ses associations pointent également du doigt la position monopolistique de Google, qui détient plus d'informations personnelles sur ses utilisateurs que n'importe quelle autre société dans le monde.

« Google occupe déjà une position dominante sur le marché numérique, les données relatives à la santé sont essentielles pour l'avenir de ce marché et les préoccupations en matière de protection des données découlant de l'acquisition auront de profondes conséquences, notamment une érosion dramatique de la vie privée des consommateurs », écrivent-ils dans leur lettre.

Google est déjà sous le coup d'une enquête antitrust menée par 50 procureurs généraux représentant 48 États américains. Le traitement du dossier Fitbit par le DOJ sera particulièrement scruté et donnera une idée de la teneur des investigations menées par les régulateurs.

Source :
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet