Foxconn revoit ses plans concernant son usine américaine à 10 milliards de dollars

02 février 2019 à 08h03
13
Foxconn

Le groupe taïwanais a mis de côté la production d'écrans LCD pour téléviseurs pour finalement se consacrer sur la recherche et développement, pour son projet géant dans le Wisconsin, aux États-Unis.

En juin 2018, le président américain, Donald Trump, et celui de Foxconn, Terry Gou, avaient annoncé l'investissement de 10 milliards de dollars de la société taïwanaise dans l'un des États des USA favorables à Donald Trump, le Wisconsin. L'usine de Milwaukee devait fabriquer des écrans LCD, créer 3 000 emplois et faire travailler, à terme, pas moins de 13 000 personnes. Mais la firme vient d'opérer un virage serré qui modifie radicalement sa trajectoire première.

Foxconn ne compte plus produire aux États-Unis

Pour sa future usine du Wisconsin, Foxconn ne devrait finalement embaucher que des ingénieurs et des chercheurs. Exit donc la main d'œuvre et la production auxquelles Donald Trump tenait, place à la recherche et développement.

L'assistant de Terry Gou, Louis Woo, a précisé qu'aujourd'hui, le coût de la main-d'œuvre américaine était trop élevé et que, de fait, celui de la fabrication d'écrans de télévision aux États-Unis l'était aussi. « En termes de télévision, nous n'avons aucune place aux États-Unis. [...] Nous ne pouvons pas rivaliser », précise-t-il. Woo a ajouté que Foxconn gagnerait en rentabilité de produire en Chine, au Japon, puis d'assembler au Mexique avant d'importer le produit fini aux USA.

Des promesses d'embauche qui ne seront pas tenues

Dans le Wisconsin, plutôt qu'une usine, Foxconn devrait donc créer un pôle technologique basé sur la recherche mais réaliser aussi des opérations d'emballage et d'assemblage. Le site produirait également des produits techniques spécialisés destinés aux secteurs de l'industrie et de la santé. Le site devait employer 5 200 personnes d'ici la fin 2020. Désormais, Foxconn tablerait plus sur 1 000 personnes, loin de la promesse initiale.

La nouvelle provoque une certaine colère aux États-Unis, notamment chez les Démocrates qui ne manquent pas de rappeler que Foxconn a obtenu un cadeau de 4 milliards de dollars allègements fiscaux.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
0
LeToi
Ça y est, il commence à comprendre, Trump, ou pas encore ?
Niils
ils ont soufflé dans la trumpette et il n’y a vu que du feu
keyplus
d’ou la necessité de sortir du liberalisme et mettre droit de douane pour creer emploi
manu0086
Tu crois aux conneries que tu racontes? sérieusement? les pays fermés sur eux-même n’ont pas de chômage peut-être? (en plus de l’état catastrophique de la consommation)<br /> Surtout que les USA ont un taux de chômage très faible avec leur libéralisme…
molotofmezcal
Libéralisme et droit de douane peuvent se concilier.<br /> S’il y a un seul point ou je peux partager les idées de Trump, c’est bien concernant son protectionnisme. Dommage qu’à chaque fois l’Europe soit le dindon de la farce, alors qu’on a tout pour réussir.
Rumpelstiltskin
Logique<br /> 1500 dollars contre 100 c’est vite choisi !<br /> Et encore quand foxconne (^^) à compris qu’il ne pouvait pas s’amuser à payer ses ouvriers quand lui il voulait seulement ( voir reportage, style premier mois pas payé) , pareil …<br /> “Pour se consacrer à la recherche”<br /> C’est juste une blague ! Sa diminue 10000 ouvriers à 100 !
Rumpelstiltskin
Et les pays ouvert tu crois que c’est mieux ? Vive l’Union Européenne !<br /> Il y a 20 ans , on avait besoin de maçon on les cherchait directement sur place<br /> Aujourd’hui on a besoin de maçon , une boîte temporaire embauchera pour les patrons des polonais pour faire une main d’œuvre beaucoup moins cher …<br /> Vive l’Europe !
Phoenamandre
Mieux vaut être sans emploi en France qu’avec un boulot aux USA
PierreKaiL
Je suis d’accord qu’en france il est gérable de ne pas avoir de travail, ce qui est moins le cas chez eux, mais de là à dire qu’il vaut mieux être sans emploi ici qu’avec un boulot là bas, pas d’accord du tout.
Al_Jardine
En premier lieu vous confondez « chômeurs » et « chômeurs indemnisés ». En appliquant le même mode de calcul que dans les pays de l’union européenne… vous arriveriez à un taux de chômage aux U.S. allant de 12% à 20+% suivant les sources. Par ailleurs les comparaisons de ce type n’ont de toute manière guère de sens dans la mesure où aux États-Unis la proportion de salariés par rapport à l’ensemble de la population en âge de travailler est bien inférieure à celle des pays européens. Une manière de le vérifier est de se référer au «taux d’emploi » au lieu du « taux de chômage » … Bon an mal an ce taux est par exemple d’environ ~75% en Allemagne alors qu’il est de ~60% aux U.S. et qu’il monte à près de 80% en Islande. Il serait peut-être plus judicieux de vous demander pourquoi la presse française monte en épingle les réussites sensationnelles (au sens propre) du modèle économique américain à travers des comparaisons douteuses et des chiffres biaisés. Le fait que la quasi-totalité de cette presse est la propriété d’une demi-douzaine de milliardaires (Niel, Drahi, Dassault, Bolloré, Arnault et consort…) a peut-être quelque chose à voir là-dedans…?
Al_Jardine
Bien comprendre que pour un Américain pur jus être employé est un forme de déchéance… à l’exception du très haut niveau où le salaire de base est agrémenté de bonus et autres « stock options » qui peuvent facilement doubler… tripler… voire beaucoup plus… la rémunération. Alors ouvrir des usines dans ce contexte…? Avec des armées d’employés… des ouvriers…? Et le « rêve américain » bordel…! Parce que vous allez récupérer tous les glandeurs et les aigris… et au final bonjour la qualité…! Pas cons les Taïwanais… ils semblent avoir compris dans quel guêpier ils allaient mettre les doigts…!
chatta
L’Union Européenne a le dos large. Etant consommateur, on essaie de tirer les prix au plus bas, donc on va au moins cher.
aladin_78
La politique libérable est LE MAL. Quand on a signe betement un traite de constitution Européenne qui permet l’échange et le marchandage sans frontières, on a fait de l’UE un vrai gruyere. Pire que cela, on a tire les droits des travailleurs vers le bas, vers les droits des pays les plus faibles en la matière, alors que l’inverse était preferable.<br /> L’objectif du libéralisme est de permettre aux riches de faire plus de profits, au detriment les travailleurs (salaires plus bas, conditions d’emploi plus précaires, etc.).<br /> Il est plus que temps que cesse cette ineptie anglo-saxonne. A bas le libéralisme! Que les états prennent leurs reponsabilites et regulent le marche intérieur comme c’est leurs devoir.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Pour Apple, la chute de ses revenus résulte de... la censure des jeux vidéo en Chine
🔥 5 promos sur les TV LED Sharp, Brandt, Samsung et LG à ne pas rater ce week-end
Elon Musk devrait dévoiler le pick-up électrique Tesla cet été
⚡️ Bon Plan : Apple iPad 9.7
Succès des trottinettes électriques Lime à Paris : 2 millions de locations en six mois
Disney développe ses premiers films en réalité virtuelle
Des cameras 3D pour les iPhone et un dark mode pour iOS 13
Google Chrome : bientôt une fonction pour avertir d'une URL suspecte (ou mal saisie)
Sondors EV, l'étonnante (et abordable) voiture électrique à 3 roues issue du crowdfunding
25€ les 10g, la nouvelle pâte thermique de luxe de Noctua est disponible
Haut de page