Peugeot (PSA) fait rouler des véhicules autonomes de niveau 3 en France

Alexandre Boero Contributeur
05 avril 2019 à 06h03
0
Peugeot
Stas Rudenko / Shutterstock.com

Le groupe PSA a annoncé poursuivre ses essais de conduite autonome dans le cadre du projet européen L3Pilot. L'occasion pour nous de détailler les différents crans de conduite autonome.

Sur la route de la conduite autonome, le groupe PSA continue de progresser. Le constructeur automobile français annonce avoir déployé sur le bitume français plusieurs véhicules équipés de technologiques de conduite autonome de niveau 3. Six à huit véhicules vont ainsi s'employer dès ce mois d'avril à d'intensifs roulages pour checker les fonctions autonomes sur des voies à chaussées séparées.

PSA veut franchir le pas de l'automatisation conditionnée


Pour Peugeot, c'est l'occasion de développer son programme AVA (Autonomus Vehicle for All), qui a permis l'intégration de fonctions d'autonomie de niveau 2 sur les modèles DS 7 Crossback, DS 3 Crossbak et Peugeot 508 et 508 SW, déjà commercialisées.

La conduite autonome de niveau 2 implique que le véhicule puisse gérer les fonctionnalités de niveau 1 (front assist, lane assist, prise de contrôle de l'ordinateur de bord pour éviter un accident) et les combiner à l'accélération et au changement de direction, qui peuvent être simultanées. L'aide au stationnement fait aussi partie du niveau 2, qui n'octroie qu'une automatisation partielle de la conduite.

Le niveau 3, lui, franchit un cran puisqu'il instaure ce que l'on appelle « l'automatisation conditionnée », permettant au véhicule de gérer sa trajectoire, sa vitesse et d'éviter les obstacles sur de longues lignes droites avec un marquage au sol. Ici, le conducteur n'est plus tenu de garder les yeux sur l'asphalte, mais doit pouvoir reprendre le volant à tout instant. Le niveau 4, lui, ne laisse intervenir le conducteur que dans des situations extrêmes, comme une météo défavorable. Enfin, le niveau 5 offre une totale automatisation, sans nécessité de volant à bord.

Une entente européenne sur le développement de la conduite autonome


Ces tests menés par PSA se déroulent dans le cadre du projet européen L3Pilot, un consortium qui réunit 34 partenaires, dont des fabricants (Ford, BMW, Honda, Toyota, Volkswagen etc.), des acteurs issus de la recherche, mais aussi des assureurs, PME ou même la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

Le projet, lancé en 2017, a pour but de tester et valider la conduite autonome comme étant un moyen de transport sûr et efficace. Grâce à cette coopération européenne, ce sont les aspects techniques, les comportements de conduite, l'impact sur le trafic, l'acception des utilisateurs et la sécurité dans différentes conditions de circulation qui sont évalués. Initialement créé pour durer quatre ans, L3Pilot bénéfice d'une enveloppe de 68 millions d'euros, dont la moitié a été allouée par la Commission européenne.

6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Biocarburant : les vols long-courriers bientôt tous concernés ?
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top