Sur fond de polémiques, Ultima Thule devient Arrokoth

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
14 novembre 2019 à 13h00
6
Ultima Thule
Maintenant on dit « Arrokoth »

Décrié depuis qu'un article de Newsweek avait relevé que « Ultima Thule » était utilisé par des nazis, le surnom de l'objet céleste le plus lointain jamais survolé par une sonde ne restera pas. L'Union Astronomique Internationale (IAU) a validé un nom officiel, Arrokoth.

De nouveaux horizons pour Ultima Thule

Le 1er janvier 2019, la sonde New Horizons survolait Arrokoth. Le nom ne vous dit rien ? C'est normal, puisque depuis le 13 mars 2018, cet objet évoluant dans le calme de la Ceinture de Kuiper était surnommé Ultima Thule. La NASA avait en effet lancé une campagne de naming pour que le public identifie un peu plus facilement « 2014 MU69 », le nom technique associé à sa découverte. Et le nom retenu, Ultima Thule, un phrasé latin désignant « un lieu au-delà des frontières du monde connu », était à la fois identifiable et facile à retenir. À quelques heures du survol, les équipes s'en étaient d'ailleurs félicitées puisque cet astéroïde (ou plutôt ce corps mineur) à plus de 6 milliards de kilomètres de la Terre est constitué de deux entités comme posées l'une sur l'autre : rapidement, les scientifiques les désignent Ultima et Thule, c'est pratique.

Et soudain, les Nazis

Il ne s'agissait toutefois que de surnoms, puisque l'organisme qui valide officiellement les noms, c'est l'IAU (Union Astronomique Internationale). Si cette dernière prend en compte les suggestions des agences, elle n'a pas à les valider. Et dans le cas de 2014 MU69, il y a eu une polémique supplémentaire : dans un article, Newsweek avait pointé une utilisation du terme par des responsables du parti nazi pour désigner l'origine de la mythologie aryenne, parfois encore utilisé de nos jours par certains groupes d'extrême droite.


Malgré les démentis des équipes de l'Agence spatiale américaine, prises de court par ces révélations, il était évident que le nom officiel serait différent. L'IAU demande en général une proposition de la part de l'équipe qui découvre le corps céleste à nommer, en l'occurrence le télescope Hubble et le JHUAPL (John Hopkins University Applied Physics Laboratory). Les deux entités ayant de fortes empreintes dans l'État du Maryland, c'est un terme lié aux Indiens Powhatan qui a été choisi : Arrokoth, signifiant « Ciel » dans leur langue.

New Horizons tient bon !

Si le nom officiel d'Arrokoth est à présent acté, la sonde New Horizons pour sa part continue de nous envoyer des données issues de son survol. Au moins une fois par jour, les équipes récupèrent quelques octets de données des différents instruments, qui vont alimenter diverses publications pendant plusieurs années.


Ce passage tout près d'un objet de la Ceinture de Kuiper était une occasion qui ne se représentera peut-être pas avant des décennies. Les responsables de la mission New Horizons n'ont en effet pas (encore) annoncé si la sonde peut viser un autre objet encore plus lointain et rester active jusque-là.

Source : NASA
Modifié le 14/11/2019 à 15h30
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

15 classiques du cinéma à (re)voir en streaming sur Netflix, OCS et Amazon Prime Video
RED by SFR frappe fort avec son forfait BIG RED 200 Go à 15€
Xbox Series X | S : les meilleurs accessoires pour profiter des consoles de Microsoft
Comme promis, la France relance sa taxe sur les géants du numérique
Le parquet de Paris va se doter d'un département spécialisé dans la répression de la haine en ligne
La souris Logitech G502 Hero SE est au meilleur prix sur Cdiscount
BMW et Epic Games s'associent à long terme autour de l'Unreal Engine
Microsoft dévoile ses offres sur la gamme Surface pour le Black Friday
La solution antivirus Avira Prime encore moins chère pour le Black Friday
Envie de vous entourer d'une bulle de musique ? Notre comparatif des casques bluetooth est là pour vous aider
Haut de page