Les nouvelles images d'Ultima Thule continuent de surprendre les scientifiques

Par
Le 12 février 2019
 0
ulitmathule_crescent
© NASA/Johns Hopkins Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute/National Optical Astronomy Observatory

Si les premières images qui nous soient parvenues grâce à la sonde New Horizons permettaient d'assimiler l'objet céleste à un « bonhomme de neige », ces nouveaux clichés offrant une vue différente montrent une forme bien plus aplatie que ce à quoi s'attendaient les chercheurs. Une nouvelle énigme pour les scientifiques ?

Deux sphères aplaties

Les données collectées lors du survol d'Ultima Thulé (2014 MU69) par la sonde New Horizons le 1er janvier dernier n'ont pas encore révélé tout leur secret ! L'astéroïde situé dans la ceinture de Kuiper, le plus lointain à avoir désormais été survolé par une sonde spatiale, présenterait en réalité deux sphères aplaties contrairement à ce que laissait penser les premières images fournies par New Horizons.



Au fur et à mesure que la sonde spatiale transmet ses données, l'astéroïde apparait de plus en plus mystérieux. Pour preuve, la dernière salve d'images capturées alors que New Horizons se trouvait à 8 492 km d'Ultima Thulé, dix minutes après avoir atteint son point le plus proche de l'astéroïde, à environ 3 500 km de sa surface (soit une vitesse approximative de 50 000 km/h), montre deux lobes relativement plats tels deux galets de plage façonnés par des siècles d'érosion, comme vous pouvez le voir sur les illustrations ci-contre.


Un nouveau mystère à résoudre

Ces nouvelles images prises sous un angle de vue différent soulèvent énormément de questions au sein de la communauté de chercheurs. Comme le souligne Alan Stern, chercheur principal responsable de New Horizons : « Nous n'avons jamais rien vu de pareil en orbite autour du Soleil », il ajoute : « Nous avions une impression d'Ultima Thule basée sur le nombre limité d'images retournées dans les jours qui ont suivi la mise en orbite, mais le fait de disposer de plus de données a considérablement changé notre vision. Il serait plus proche de la réalité de dire que la forme d'Ultima Thulé est plus plate, comme une crêpe. »

ultima thule - old/new view
© NASA/Johns Hopkins Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute

En effet, cette série de 14 clichés dévoile un astéroïde radicalement différent dont la forme de l'objet le plus large peut faire penser à certaines lunes de Saturne. Seulement, ces dernières se seraient formées près de la géante gazeuse et non dans l'espace lointain. Bien que plusieurs hypothèses aient déjà vu le jour, la formation d'Ultima Thule reste un réel mystère pour les chercheurs, comme l'explique Alan Stern : « les nouvelles images créent des énigmes scientifiques sur la façon dont un tel objet pourrait même être formé »

Néanmoins comme nous l'évoquions en début d'article, Ultima Thule est loin d'avoir livré tous ses secrets. Compte tenu de la distance séparant la sonde spatiale de la Terre, les données recueillies par New Horizons devraient mettre un peu moins de deux ans à nous parvenir, sans compter le temps de traitement et d'analyse.

Source : Ars Technica
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Conquête spatiale

scroll top