🚀 LES BONS PLANS DE NOËL ! 🚀 LES BONS PLANS DE NOËL !

L’avion X-37B de l'US Air Force a atterri après une durée record de 780 jours en orbite

28 octobre 2019 à 13h19
4
X-37B AirForce

Un record mondial. Après un périple de 780 jours, le X-37B vient d'atterrir. La cinquième mission de l'appareil s'achève donc en apothéose, puisque le séjour en orbite devait initialement durer 240 jours.

L'avion, fabriqué par Boeing, a largement surpassé l'exploit précédent, qui était de 717 jours, 20 heures et 42 minutes passés en orbite. Pour le directeur du Rapid Capabilities Office de l'USAF, Randy Walden, ce vaisseau spatial a aujourd'hui rempli « tous les objectifs de la mission ».

Un avion totalement autonome

S'il a été capable de réaliser une telle prouesse, c'est principalement en raison de deux spécificités majeures : recouvert de panneaux solaires, il est complètement indépendant en matière d'énergie ; et il n'embarque pas un seul être humain.

Difficile cependant de comprendre le rôle exact de cet avion, qui a atterri discrètement au centre spatial Kennedy en Floride. Tout est classé secret défense, et les informations sont distillées au compte-goutte par les responsables de la mission. Officiellement, son objectif est de tester des technologies spatiales réutilisables, et de réaliser des expériences nouvelles dans l'espace, afin de servir ultérieurement la conquête spatiale américaine.

Le secret qui entoure cette mission

Utilisant une piste d'atterrissage et reprenant le design des anciennes navettes spatiales de la NASA, ces véhicules (deux modèles sont utilisés pour ces missions) interrogent de nombreux experts. Certains avancent le fait qu'ils serviraient de laboratoire à d'autres expérimentations secrètes, ou qu'ils pourraient être exploités comme des points d'observation pour des missions militaires.

Lors de ces essais classifiés, un dissipateur thermique aurait permis de tester des systèmes électroniques expérimentaux. D'autres spéculations évoquent un propulseur d'ions à effet Hall. Cela coïnciderait avec l'aveu du responsable Randy Walden, qui a reconnu que l'avion spatial avait été en mesure de déployer de « petits satellites ».

Les périodes des missions en orbite sont d'ailleurs de plus en plus longues, par rapport à la première expédition qui avait duré 225 jours. Depuis, les records pleuvent, avec respectivement 675 jours, 717 jours et maintenant 780 jours en orbite. L'engin étant réutilisable, un sixième vol est prévu pour l'année prochaine, qui devrait logiquement repousser une nouvelle fois les frontières établies par l'exploit actuel. De quoi atteindre une nouvelle durée historique en orbite ? Nous verrons bien...

Source : Engadget
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
3615Buck
“De quoi atteindre une durée historique de deux ans en orbite ? Nous verrons bien…”<br /> LOL, toujours aussi pas doués Clubic.<br /> 780 jours, c’est déjà plus de 2 ans
Laura
Effectivement !! Merci pour votre vigilance, la bourde est corrigée.
Fulmlmetal
Primo l’engin n’est pas recouvert de panneau solaire, il déploie simplement des panneaux solaires. A vous lire on a l’impression que son revêtement est fait de panneaux solaires.<br /> Secondo, en quoi cela serait un record historique ? parce que à part le fait qu’il revient sur Terre, une fois en orbite il se comporte comme un simple satellite. Il est mis en orbite par le lanceur et orbite comme un sat. Y a que le retour qui le distingue. Après qu’il reste 2 mois ou 2 ans ou 15 ans ça ne change rien, il n’y a pas d’exploit particulier. Pour votre info des sat opérationnels ça dure plus de 15 ans … Bref il n’y a ni exploit ni exploit historique. C’est juste un sat qui est rentré pour la cinquième fois<br /> Tertio, je ne vois pas trop le rapport entre le fait d’utiliser des moteurs à effets hall (on peut en douter vu qu’on ne voit rien à l’arrière) et le fait de lancer des microsats. L’un n’empeche pas l’autre.<br /> Et pour finir, cet engin est évidemment équipé d’une charge utile de test de technologie militaire ou d’observation militaire car il appartient totalement à l’USAF. En aucun cas il n’est destiné à aider à la conquete spatiale qui est gérer par un organisme public (la NASA) et aussi des privées.
povniouk
Et enfin, avant d’être vindicatif, il conviendrait de se relire pour corriger son orthographe et ses conjugaisons
Fulmlmetal
Ca valait le coup que vous reveniez de 10 mois d’absence pour sortir ça …<br /> oui j’ai fait des fautes, j’ai pas eu le temps de remettre au propre, mais si on devait à chaque fois relever les fautes des commentaires de tous on ne ferait que ça. S’il fallait passer un concours de lettres pour avoir le droit de poster en commentaire il n’y aurait quasiment plus personne, d’autant qu’il est fréquent de trouver pleins de fautes dans les articles donc …
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Amnesty International piraté par un groupe chinois ?
Pour Noël, une tablette Samsung achetée, une offerte !
Découvrez le satellite MTG-I1, ce fleuron européen qui va nous donner la météo
La fibre à moins de 20€ ? C'est possible avec cette offre de Noël !
Cette entreprise relance le Minitel pour le connecter à Internet
Idée cadeau pour Noël : le jeu PS5 Returnal actuellement à -63% chez Amazon
Comment Proton entend déjouer la cybercensure russe grâce à son VPN
Peu de cartes, retards sur les custom : vers un lancement difficile pour les Radeon RX 7900 ?
Google Chromecast : un cadeau de Noël vraiment pas cher !
Condamnés par les smartphones ? Nikon et Panasonic arrêtent les compacts numériques
Haut de page