L’avion X-37B de l'US Air Force a atterri après une durée record de 780 jours en orbite

28 octobre 2019 à 12h24
0
X-37B AirForce

Un record mondial. Après un périple de 780 jours, le X-37B vient d'atterrir. La cinquième mission de l'appareil s'achève donc en apothéose, puisque le séjour en orbite devait initialement durer 240 jours.

L'avion, fabriqué par Boeing, a largement surpassé l'exploit précédent, qui était de 717 jours, 20 heures et 42 minutes passés en orbite. Pour le directeur du Rapid Capabilities Office de l'USAF, Randy Walden, ce vaisseau spatial a aujourd'hui rempli « tous les objectifs de la mission ».

Un avion totalement autonome

S'il a été capable de réaliser une telle prouesse, c'est principalement en raison de deux spécificités majeures : recouvert de panneaux solaires, il est complètement indépendant en matière d'énergie ; et il n'embarque pas un seul être humain.

Difficile cependant de comprendre le rôle exact de cet avion, qui a atterri discrètement au centre spatial Kennedy en Floride. Tout est classé secret défense, et les informations sont distillées au compte-goutte par les responsables de la mission. Officiellement, son objectif est de tester des technologies spatiales réutilisables, et de réaliser des expériences nouvelles dans l'espace, afin de servir ultérieurement la conquête spatiale américaine.

Le secret qui entoure cette mission

Utilisant une piste d'atterrissage et reprenant le design des anciennes navettes spatiales de la NASA, ces véhicules (deux modèles sont utilisés pour ces missions) interrogent de nombreux experts. Certains avancent le fait qu'ils serviraient de laboratoire à d'autres expérimentations secrètes, ou qu'ils pourraient être exploités comme des points d'observation pour des missions militaires.

Lors de ces essais classifiés, un dissipateur thermique aurait permis de tester des systèmes électroniques expérimentaux. D'autres spéculations évoquent un propulseur d'ions à effet Hall. Cela coïnciderait avec l'aveu du responsable Randy Walden, qui a reconnu que l'avion spatial avait été en mesure de déployer de « petits satellites ».

Les périodes des missions en orbite sont d'ailleurs de plus en plus longues, par rapport à la première expédition qui avait duré 225 jours. Depuis, les records pleuvent, avec respectivement 675 jours, 717 jours et maintenant 780 jours en orbite. L'engin étant réutilisable, un sixième vol est prévu pour l'année prochaine, qui devrait logiquement repousser une nouvelle fois les frontières établies par l'exploit actuel. De quoi atteindre une nouvelle durée historique en orbite ? Nous verrons bien...

Source : Engadget
Modifié le 28/10/2019 à 13h19
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
OneWeb opère maintenant 74 satellites en orbite
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
scroll top