NASA : 41 ans après son décollage, Voyager 2 vient d'entrer dans l'espace interstellaire

Matthieu Legouge Contributeur
11 décembre 2018 à 11h11
0
Voyager - 9 facts
Vue d'artiste sur Voyager 2 accompagnée de 9 faits chiffrés © NASA

41 ans, trois mois et quelques jours, c'est le temps qu'il aura fallu à Voyager 2 pour atteindre la limite du système solaire, après un fantastique périple qui aura permis d'observer de nombreuses planètes et autres objets célestes.

Plus qu'un simple voyage de survol des différentes planètes du système solaire, les sondes Voyager 1 et 2, lancées respectivement en septembre et en août 1977, ont vu leurs objectifs s'élargir lorsque leur mission primaire fut atteinte en 1989 et 1990.

Voyager 1 et 2 : deux sondes qui ont marqué l'histoire

Après avoir permis d'étudier les géantes gazeuses Jupiter et Saturne, mais aussi Uranus, Neptune et de nombreux satellites naturels du système solaire et de réaliser des photographies désormais célèbres, les deux sondes se sont vu attribuer la mission VIM (Voyager Interstellar Mission) afin d'explorer des zones jusque là très peu connues, pour finir par arriver dans le milieu interstellaire.

Jupiter détails
Gros plan sur Jupiter par Voyager 2 © NASA

Voyager 1 a déjà atteint la limite de l'héliosphère en franchissant l'héliopause en 2012, c'est désormais au tour de sa sonde jumelle Voyager 2 de devenir le deuxième instrument conçu par l'homme à franchir cette frontière, comme l'indique la NASA dans son communiqué de presse.

L'agence spatiale américaine indique que ses chercheurs ont déterminé que la sonde avait franchi l'héliopause le 5 novembre, à un peu plus de 30 milliards de kilomètres de la Terre. Les instruments embarqués par Voyager 2 sont toujours en état de fonctionnement, seulement les communications entre la sonde et la Terre sont décalées d'environ 16 heures, en raison de cette incroyable distance.

Triton
La plus grosse lune de Neptune : Triton. Par Voyager 2 en 1989 © NASA

Des données provenant de l'héliosphère : une grande première

Contrairement à sa jumelle qui l'a perdu dans les années 80, Voyager 2 dispose encore de son instrument de détection de plasma (PLS) et c'est grâce à lui que la NASA vient d'obtenir une solide preuve de son entrée dans le milieu interstellaire. Avant le 5 novembre, le PLS a observé une forte chute du flux de plasma provenant du Soleil (plus connu sous le nom de vent solaire) et, depuis cette date, plus aucun flux n'a été détecté.

John Richardson, l'un des chercheurs en charge de l'instrument PLS, ne dissimule pas sa joie : « Travailler sur Voyager me donne l'impression d'être un explorateur, car tout ce que nous voyons est nouveau ». L'homme, qui est également chercheur au Massachusetts Institute of Technology de Cambridge, ajoute : « Même si Voyager 1 a traversé l'héliopause en 2012, il l'a fait à un endroit et à un moment différent, et sans les données de PLS. Nous voyons donc encore des choses que personne n'a jamais vues auparavant ».

Les deux sondes n'ont pas pour autant quitté le système solaire puisque l'on considère à l'heure actuelle que cette frontière se situe au-delà du nuage de Oort, dont la limite externe constituerait la frontière gravitationnelle du système solaire. Il faudra environ 300 ans à Voyager 2 pour l'atteindre et pas moins de 30 000 ans pour le survoler. Or, le générateur électrique des deux sondes devrait probablement cesser de les alimenter en énergie d'ici quelques années.

La NASA envisage toutefois d'envoyer une autre sonde dans cette région du système solaire afin d'y étudier les rayonnements cosmiques, ainsi que l'héliosphère. IMAP - Interstellar Mapping and Acceleration Probe - devrait décoller en 2024 !

Modifié le 11/12/2018 à 14h57
13 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Selon Bloomberg, un MacBook 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top