L'administrateur de la NASA clos l'épisode du joint d'Elon Musk

Matthieu Legouge Contributeur
03 décembre 2018 à 06h31
0
Elon Musk podcast Joe Rogan

On en sait désormais un peu plus sur les fondements de l'enquête diligentée par la NASA et censée évaluer la sureté, la culture et l'usage de stupéfiant chez SpaceX et Boeing. Jim Bridenstine, a ainsi annoncé que les deux sociétés se sont engagées à tenter d'éradiquer la consommation de stupéfiant au sein de leur entreprise.

Elon Musk prié de mettre marijuana et alcool au placard


On ne reverra pas de sitôt Elon Musk en train de tirer une bouffée sur un joint, sur un podcast ou ailleurs ! C'est du moins ce qu'a assuré Jim Bridenstine aux journalistes lors d'une conférence de presse.

Le patron de la NASA a déclaré s'être entretenu plusieurs fois avec le fondateur de SpaceX et assure que Elon Musk « comprend que ce n'était pas un comportement acceptable », en faisant bien entendu référence à l'interview retransmise en direct dans le podcast The Joe Rogan Experience. Bien que la possession et la consommation de marijuana soient légales dans la région où a eu lieu le podcast (la Californie), nombreux sont ceux qui ont trouvé son geste déplacé, à l'instar de Jim Bridenstine qui estime que ce comportement « n'inspire pas la confiance ».

Une évaluation de sécurité nécessaire pour réduire les risques


Concernant l'évaluation portant sur la culture d'entreprise, la sûreté, et le respect d'un environnement professionnel sans drogues chez SpaceX et Boeing, Jim Bridenstine déclare en avoir donné l'ordre lui-même et précise que la NASA souhaitait quoi qu'il en soit " avoir une évaluation culturelle et de sécurité de chacun de [ leurs ] fournisseurs".

Il a par ailleurs déclaré à l'AFP : "Nous nous apprêtons à envoyer des astronautes américains, à bord de fusées américaines, depuis le sol américain, pour la première fois depuis 2011.". Il continue en ajoutant : "Quand des accidents se sont produits dans le passé, il y a toujours eu une évaluation de la sécurité après, ce qui a toujours inclus le leadership, la culture d'entreprise et la sûreté. Nous ne voulions pas attendre un accident pour le faire".

L'agence spatiale qui fête en 2018 ses 60 années d'existence se prépare en effet à envoyer ses astronautes à destination de l'ISS grâce à la capsule Crew Dragon de SpaceX et au Starliner de Boeing. Un premier vol inhabité devrait être réalisé le 7 janvier 2019 à l'aide d'un lanceur Falcon 9, il transportera tout de même du fret et ira s'amarrer à l'ISS. Le premier vol habité pourrait quant à lui avoir lieu en juin 2019 pour SpaceX et un peu plus tard pour Boeing.
Modifié le 03/12/2018 à 13h42
6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top