NASA : on connaît la date du premier vol humain avec une fusée SpaceX

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
09 octobre 2018 à 11h47
6
SpaceX capsule ISS

C'est officiel ! L'agence spatiale américaine qui vient de souffler ses 60 bougies a communiqué, le jeudi 4 octobre, que le premier vol habité de SpaceX aura lieu en juin 2019.

Un vol à destination de l'ISS

Après avoir subi de nombreux reports, la NASA a enfin fixé une date pour le voyage de ses deux astronautes vers la station spatiale internationale.

Programmé pour juin 2019, ce vol est une première historique pour la NASA qui compte, à terme, utiliser les fusées de SpaceX et de Boeing pour envoyer ses astronautes à bord de l'ISS. Par ailleurs, le calendrier de vol débutera en janvier 2019 avec le lancement d'une capsule Crew Dragon de SpaceX pour un vol non habité, puis en mars 2019 pour le Starliner de Boeing. Le premier vol habité du Starliner est quant à lui prévu pour août 2019.

La NASA a néanmoins tenu à préciser que d'éventuels reports pourraient encore être observés : « Toutefois, les dates de lancement garderont un degré d'incertitude, et nous anticipons qu'elles pourraient changer au fur et à mesure que nous nous rapprochons des lancements », a déclaré Phil McAlister, directeur des vols privés à la Nasa. « Ce sont des appareils nouveaux et les équipes d'ingénieurs ont encore beaucoup de travail avant que les systèmes ne soient prêts à voler ».

En outre, la NASA a indiqué qu'elle communiquerait désormais chaque mois sur le calendrier de lancement.

Quatre vols « tests » pour commencer

Contrainte d'acheter des places à bord de la fusée russe Soyouz depuis 2011, la NASA espère bien que ces quatre vols tests seront concluants et qu'ils seront bien lancés en 2019. Le contrat liant l'agence spatiale américaine avec la Russie expire en effet en novembre 2019, l'objectif est donc de pouvoir assurer le transport de matériel et d'astronautes vers l'ISS avant cette date.

Les deux vols habités emmèneront les astronautes sur l'ISS pour une durée de deux semaines seulement. Une fois la phase de test achevé, les missions suivantes sur l'ISS devraient durer environ 6 mois, comme c'était le cas auparavant avec les vols Soyouz.

En attendant cette première historique pour SpaceX en juin 2019, nous ne manquerons pas de vous tenir informé des résultats des vols d'essai non habités qui auront lieu en janvier et en mars.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
0
Fulmlmetal
Je ne vois pas en quoi le lancement de la Dragon Crew sera une première mondiale !!!
Matthieu_Legouge
C’est tout simplement le premier vol habité d’une fusée SpaceX !
PCychologue
Des technologies trop dangereuses<br /> Qu’en pensent ceux qui ont déjà mis les pieds dans l’espace et pas seulement envoyé une voiture de luxe dans les étoiles ? Et bien de ce point de vue, il y a quand même moins d’optimisme.<br /> Celui qui brise la bonne ambiance générale, c’est Chris Hadfield. Si vous ne le connaissez pas, c’est un Canadien qui a déjà été trois fois dans l’espace. Ancien pilote de chasse, il commandait même la Station spatiale internationale pendant son dernier voyage. Vous avez vu l’interprétation de Space Oddity à 400 km d’altitude ? C’est lui.<br /> Bref, il sait à peu près de quoi il parle. Interrogé par Business Insider dimanche 17 juin, il considère que dans les conditions actuelles, ce serait trop long et surtout trop dangereux.<br /> Tout reste encore à inventer<br /> Il a donné pour le média américain son avis sur trois fusées : BFR (SpaceX), SLS (Nasa) New Glen (Blue Origin). Les trois lanceurs sont censés pouvoir envoyer sur Mars un vaisseau rempli d’astronautes. Sa réponse ? « Personnellement, je pense qu’aucune de ces trois fusées ne va emmener quelqu’un sur Mars. » Les fusées seraient trop primitives. Conséquence ? Selon lui, il vaut mieux en rester aux robots comme Curiosity pour l’instant.<br /> Pour que la situation change, il faudrait tout simplement une nouvelle technologie selon lui. Quelque chose qui n’a pas encore été inventé ni même imaginé sur un coin de table. Mais, la perspective n’est pas vraiment effrayante selon lui. « Cela peut sembler bizarre, mais nous avons réussi à trouver comment utiliser l’électricité et à comprendre comment fonctionnent les électrons. Cela semblait fou et ça a révolutionné notre vie et nos transports. Alors qui sait ? »<br /> Il faudra donc peut-être prendre votre mal en patience avant de poser le pied sur la planète rouge…
Niverolle
Ils veulent faire croire que c’est la première fois que le secteur privé envoie des hommes dans l’espace.<br /> En oubliant au passage que déjà à l’époque héroïque, la NASA passait par des entreprises comme Rocketdyne, Rockwell, Grumman, Lockheed, Boeing, etc.<br /> Ce n’est pas parce que la NASA est de moins en moins une agence opérationnelle (par exemple, elle n’a pas attendu Space X pour sous-traiter les opérations de lancement à ULA) quelle n’en reste pas moins l’agence de développement donneuse d’ordre. Et Space X n’échappe pas à la règle, quand la NASA dit non, c’est non, que l’on s’appel Boeing ou Musk.
Fulmlmetal
donc c’est une première pour SpaceX, pas une première mondiale.<br /> ensuite je rejoins absolument Niverolle, qui a compris ma remarque, les capsule utilisé par le passé étaient toutes faites par des sociétés privés, la NASA n’a jamais rien construit, pas meme la navette. La NASA passait toujours par un sous traitant pour construire les fusées et vaisseaux spatiaux.
Matthieu_Legouge
Je n’ai jamais voulu “faire croire” que c’est la 1ère fois que le secteur privé envoi des hommes dans l’espace (pour répondre à @Niverolle). Simplement, peut-être usé d’un abus de langage avec “première mondiale”, j’aurai dû préciser “première historique pour SpaceX”. Je vais rectifier =)
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Intel dévoilera ses processeurs de 9e génération à 16h
Australie : l'Apple Watch 4 connaît des bugs en série à cause du changement d'heure
Asus prépare un événement autour du ROG Phone le 18 octobre
La Chine compte installer une base habitée sur la Lune à l’horizon 2040
AMD : les Threadripper 2970WX et 2920X sortiront le 29 octobre
Vit-on dans une simulation ? Des scientifiques mettent la théorie à l'épreuve
HAL 9000 bientôt sur votre mur ?
VPNfilter : le malware Russe 9-en-1 ne fait pas rire
Twitter lance une fonctionnalité d'économie de data sur Android et iOS
October Update : la mise à jour Windows retirée après des suppressions de documents
Haut de page