La NASA va ouvrir une enquête sur l’usage de drogues chez Space X et Boeing

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
21 novembre 2018 à 18h38
13
Elon Musk blunt

En septembre dernier, l'interview filmée du fantasque Elon Musk par Joe Rogan a certainement plus attiré l'attention sur l'énorme joint qu'il s'est allumé que sur la conversation en elle-même, tournant autour de sujets comme la science, l'IA et l'exploration spatiale.

Comme le relate le Washington Post, la NASA vient de décider d'ouvrir une enquête sur la sécurité et l'usage de drogues chez ses prestataires, SpaceX et Boeing. L'agence spatiale américaine évaluera les deux sociétés dès 2019 et durant plusieurs mois, elle passera en revue « tout ce qui pourrait avoir une incidence sur la sécurité ».

Elon Musk, empereur de la provocation

Elon Musk n'en finit plus d'attirer l'attention sur sa personne, malheureusement assez rarement de façon positive ces derniers temps. Après avoir été admonesté par le gendarme boursier américain et forcé de quitter son poste de président du conseil de Tesla - à cause d'un simple tweet -, le comportement de l'entrepreneur est maintenant pointé du doigt par la NASA.

L'agence pour laquelle SpaceX doit réaliser sa première mission habitée vers l'ISS n'est guère amusée par les plaisanteries d'Elon Musk. Rappelons qu'en septembre dernier, le milliardaire a posté sur Twitter une vidéo de son interview filmée par Joe Rogan, un podcaster américain, dans laquelle il fume un joint, en précisant tout de même qu'il n'est pas « fumeur régulier ». Au début de l'entretien, il a aussi « joué » avec son lance-flamme, développé par une autre de ses entreprises, la Boring Company.

La NASA veut « rassurer le public »

La NASA va-t-elle trop loin en ordonnant l'ouverture de cette enquête ? Sans faire mention de SpaceX ni d'Elon Musk, le patron de la NASA, Jim Bridenstine, déclare qu'il souhaite « rassurer le public », notamment à l'approche des prochains vols habités à destination de l'ISS. Il ajoute : « Nous devons montrer aux Américains que lorsqu'on met un astronaute dans une fusée, il est en sécurité ».

De son côté, Bob Jacobs, porte-parole de la NASA, explique que l'enquête devrait garantir « que les entreprises respectent les exigences de la NASA en matière de sécurité sur le lieu de travail, y compris le respect d'un environnement sans drogue ».

L'examen des deux prestataires sera dirigé par l'Office of Safety and Mission Assurance de la NASA et le processus pourrait être assez « invasif » puisqu'il impliquera des centaines d'entretiens avec des employés à tous les niveaux de l'entreprise et sur la plupart des sites de travail.

Pas une première dans l'histoire de l'astrophysique

On peut s'étonner de ce zèle de la NASA qui, a priori, est surtout censé se concentrer sur les techniques de développement des fusées plutôt que sur la politique d'une société en matière de drogue, surtout si cela part uniquement du fait d'un personnage sulfureux fumant un blunt au cours d'une interview.

D'autant que ce n'est pas vraiment une première dans ce domaine : Carl Sagan, éminent astronome américain disparu en 1996, qui est également l'un des fondateurs de l'exobiologie, consommait de la marijuana assez régulièrement et prêtait de nombreuses vertus à cette plante, en tant que médicament, mais aussi simplement pour stimuler la réflexion.


Dans tous les cas, on ne peut nier qu'Elon Musk a peut-être un goût un peu trop prononcé pour la provocation...
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
0
mart666
Wow, un vrai canadien ce Elon Musk !
Blap
Je suis sur qu’on ne trouvera jamais de photos des gens ayant lancé cette enquête avec un verre a la main…
mcbenny
Au fait, c’est quoi une drogue ? Un produit déclaré illicite par la loi ?<br /> La Californie a légalisé l’usage du canabis récréatif récemment non ? Donc fumer du canabis en Californie ce n’est pas faire usage d’une drogue.<br /> Vous pensez que si ? Pourquoi pas, aprês tout le canabis modifie la perception de l’environnement. Au fait, l’alcool ne ferait pas pareil des fois ? Si, mais ça dépend de la quantité. Ah ok, et le canabis ça dépend pas aussi de la quantité ? Ah bah si oui…
vcuong_vu
C’est pitoyable. Ils ne savent plus comment ternir l’image d’Elon Musk…
sas-seb
La vieille NASA n’a pas l’air d’aimer les jeunes génies comme Elon Musk on dirait…
arghoops
Les PV pour état d’ébriété existent depuis des décénies, ceuxpour la consommation de stupéfiants sont beaucoup plus récents…il faut laisser le temps au temps.<br /> Sache quand même qu’il est interdit de circuler sur la voie publique en état d’ébriété, donc il faudrait la même chose pour les stupéfiants non?
Nmut
@vcuong.vu @sas-seb<br /> Non, ils soignent juste leur image (du coup leur investissement et leurs revenus). Si elle n’est pas bonne, adieu le soutien de la populace (qui ne fait pourtant pas tout bien, hein!) et des hommes politiques qui votent les budgets (idem).<br /> Le but de Musk, c’est d’occuper les médias à tout prix donc ils n’ont pas le même objectif, c’est tout.
Fulmlmetal
Faut dire que sur ce point il sait aussi ternir sa propre image. Fumer un joint illégalement dans un pays puritain il savait à quoi il s’exposait.<br /> Cet été il s’est aussi ridiculisé avec l’affaire de retrait de Tesla de la Bourse, il a menti de long en large et s’est attiré les foudres de tous.<br /> Il a aussi fait une interviews completement incroyable avec le NY Times où il a alterné les rires et les pleures et à avoué prendre pleins de médoc et ne pas dormir suffisamment.
sas-seb
En s’en prenant au génie Elon Musk (SpaceX, Tesla, Hyperloop) que tout le monde admire, la NASA vient de détruire son image définitivement.<br /> J’ai abandonné tout soutien et tout partage de news provenant de la NASA aujourd’hui, et ce, pour une durée indéterminée.
carinae
rien a voir … une drogue reste une drogue … légale ou pas !!<br /> Après, fumer un joint (et qu’on arrête de me dire que c’est médical …) lors d’un interview c’est franchement bête et stupide. Au même titre que donner une interview complètement bourré.<br /> Quanta la Californie … on verra bien ce que ça donnera … pour l’instant tout ce qu’on sait c’est que ça flambe sévère la bas …
carinae
bah si … la preuve c’est qu’il bosse actuellement pour eux ! Le problème c’est son comportement … et on ne peut pas leur donner tord.
PierreKaiL
C’est sa weed zero gravité qui lui a permis de simuler tous les crash tests et ils veulent lui retirer ? Pour la sécurité ? ils ont rien compris à la nasa
precipitevolissimevolmente
Qu’on en finisse une fois pour toute avec ce " fenomeno da baracconi " “batteleur”<br /> une secte genre " Temple solaire destination MARS sans retour "<br /> Sa seule invention si l’on peut dire…tripler la capacité d’une batterie ( associer trois batteries au lieu d’une…Pour nous donner l’illusion que ses teslas ont de l’AUTONOMIE ???
Adrien_Ca
Toujours à déterrer des articles histoire que personne ne puisse répondre à tes âneries … et derrière un faux nom pour être sur qu’on ne retrouve pas.<br /> facebook.com<br /> Luigi Ferrario<br /> Luigi Ferrario est sur Facebook. Inscrivez-vous sur Facebook pour communiquer avec Luigi Ferrario et d’autres personnes que vous pouvez connaître. Facebook offre à chacun le pouvoir de partager et...<br />
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Plus besoin de mots de passe pour accéder à son compte Microsoft
⚡ Le Galaxy S9 à 475€ pour le Black Friday
Google triche… pour échapper aux sanctions de l’Union européenne
Le logiciel antivirus Avast vient de lancer une version pour iPhone
Google : la bêta de l'app'
🔥 Cyber Monday: notre sélection des meilleures offres chez Cdiscount, Canon, Amazon, Fnac
Xiaomi, porté par le haut de gamme et l'international, s’envole au troisième trimestre
⚡ Black Friday : Le Macbook Air à 849€ au lieu de 1099€
Lenovo lance Legion, son propre magasin de jeux PC Steam-like
Black Friday : le forfait B&YOU 30 Go à 9,99 euros / mois jusqu’au 27 Novembre
Haut de page