La NASA veut un vaisseau-robot pour réparer les satellites

27 juin 2016 à 10h44
0
La NASA travaille actuellement sur le programme Restore-L, qui a pour vocation d'alimenter en carburant des satellites en orbite, et prévoit même de pouvoir réparer à distance ces derniers grâce à un vaisseau robot.

La mode n'est plus à la dépense superflue. Alors que SpaceX s'emploie à récupérer le premier étage de ses fusées et prévoit de réutiliser l'un d'entre eux courant septembre, la NASA joue aussi la carte de la récupération et veut prolonger dans le temps ses engins en orbite.

C'est tout l'objet du programme Restore-L qui doit, à horizon 2020, permettre à l'agence spatiale américaine de réparer ou de modifier des satellites en orbite autour de la Terre. Le but de la NASA : concevoir un vaisseau capable d'alimenter un engin en propergol (le carburant utilisé pour la propulsion des satellites) et doté d'outils à même d'apporter des modifications à un satellite.

0258000008484442-photo-restore-l.jpg

Pour ce faire, ce vaisseau sera équipé d'un bras articulé conçu pour s'arrimer à un engin. Ce programme « introduit une nouvelle façon de contrôler, mettre à jour et prolonger nos coûteux équipements spatiaux. En procédant de la sorte, Restore-L ouvre de multiples options pour des opérations spatiales plus durables, plus rentables » explique Frank Cepollina, l'un des responsables de ce programme.

La première mission de ce futur vaisseau-robot sera de réapprovisionner en carburant le satellite Landsat-7, qui a pour fonction de prendre des clichés de la Terre depuis l'espace.


A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top