Nasa : l'imprimante 3D à la conquête de l'espace

Ludwig Gallet
13 août 2013 à 16h02
0
La Nasa a annoncé vouloir apporter au sein de la station spatiale internationale une imprimante 3D. De quoi faciliter la réparation de pièces usagées et réaliser par la même occasion de précieuses économies de transport. L'installation est prévue pour juin 2014.

0104000002145374-photo-nasa-logo.jpg
Le potentiel de l'impression 3D n'est plus à remettre en cause. La technologie a été présentée par Barack Obama comme la troisième révolution industrielle. D'autres applications, plus ciblées et moins grand public, sont d'ores et déjà envisagées, comme l'a fait savoir la Nasa, l'agence spatiale américaine.

Son objectif ? Mettre à la disposition des astronautes de la station spatiale internationale une imprimante 3D en juin 2014. La machine sera affrétée vers l'ISS par l'entreprise SpaceX, l'un des prestataires de la Nasa, lors de sa cinquième mission. Une vidéo, diffusée sur YouTube, montre la machine et explique les utilisations qui pourront potentiellement en être faites.

La Nasa espère ainsi réaliser d'importantes économies, aussi bien pécuniaires qu'en termes de temps. Et de rappeler que des pièces doivent régulièrement être changées. La procédure de remplacement de ces dernières pourrait donc bien se faire dans sa globalité sur place, et ce dans un futur proche. Information intéressante, si la Nasa va préenregistrer un certain nombre de plans, les astronautes pourront par la suite télécharger de nouveaux fichiers conçus de la Terre. Le potentiel d'exploitation de la machine sera donc d'autant plus grand, laissant envisager par exemple l'impression d'objets nouveaux pour accroître le confort des astronautes.


La machine a été conçue par Made in Space. Dans un communiqué, l'entreprise estime que cette initiative s'insère parfaitement avec les ambitions futures des agences spatiales, liées à des missions de plus en plus longues, comme envoyer l'Homme sur la Lune. La technologie peut selon elle permettre d'avancer en termes d'autosuffisance des astronautes. Elle sera testée grandeur nature via le programme « zéro-G », ces avions reproduisant les conditions de l'impesanteur.

Ce projet ne constitue pas la première incursion de la Nasa dans le monde de l'impression 3D. En mai dernier, elle avait révélé la mise en place d'un partenariat avec l'ingénieur Anjan Contractor pour imprimer des pizzas en 3D. Une première couche de pâte, cuite pendant l'impression est déposée, suivie d'une autre de sauce tomate faite de poudre, d'eau et d'huile. Une couche de protéine faisant in fine office de garniture.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
scroll top