La NASA veut un réacteur nucléaire sur la Lune dans les 10 ans à venir

24 novembre 2021 à 10h30
35
fission nucléaire sur Mars © © NASA
Exemple d'un système de fission nucléaire sur Mars © NASA

Dans le cadre du programme Artemis , la NASA veut installer un réacteur nucléaire sur notre satellite d’ici 10 ans. L'objectif ? « Fournir l'énergie nécessaire au fonctionnement des rovers, à la réalisation d'expériences et à l'utilisation des ressources de la Lune pour produire de l'eau, des propergols et d'autres fournitures nécessaires au maintien de la vie. »

Si le retour de l’être humain sur la Lune ne se fera finalement pas , comme l’on pouvait s’y attendre, en 2024, le but fixé par l’Agence spatiale américaine reste le même : créer une base lunaire pour s’y installer à long terme. 

L’électricité est primordiale pour s’installer sur Mars à long terme

Avoir accès à de l’électricité est essentiel pour y parvenir. Dans cette optique, la NASA et le Département américain de l’Énergie ont conjointement lancé un appel d’offres pour demander aux entreprises de proposer des designs pour la conception d’un système de fission nucléaire adapté à un vol jusqu’à la Lune . Par ailleurs, il doit être en mesure d’opérer de manière autonome « depuis le pont d'un atterrisseur lunaire ou d'un rover de surface lunaire ». Les entreprises ont jusqu’au mois de février 2022 pour soumettre leurs idées.

Les deux entités vont par la suite sélectionner plusieurs firmes et développer leurs concepts initiaux sur une période de 12 mois. Après cette période, ces derniers seront utilisés lors d’une sollicitation de l’industrie pour mettre au point le design final du réacteur. Il sera ensuite envoyé sur la Lune dans le cadre d'une mission de démonstration. 

« Une énergie abondante sera la clé de la future exploration spatiale. Je m'attends à ce que les systèmes d'énergie de surface à fission soient très utiles pour nos projets d'architecture d'énergie pour la Lune et Mars, et même qu'ils stimulent l'innovation pour des utilisations ici, sur Terre », a ainsi déclaré Jim Reuter, administrateur associé du Space Technology Mission Directorate (STMD) de la NASA à Washington, qui finance le projet. 

Schéma système fission nucléaire © © NASA
Concept d'un système de fission nucléaire sur la Lune © NASA

Les avantages du nucléaire dans un environnement hostile

La fission nucléaire, qui est aujourd’hui utilisée dans les centrales, consiste à séparer les atomes et à exploiter l’énergie qui s’en dégage. Elle présente de nombreux avantages dans le contexte lunaire selon la NASA. En effet, en plus de « fonctionner en continu 24 heures sur 24 dans les cratères ombragés et pendant les nuits lunaires qui durent des semaines, lorsqu'il est difficile de produire de l'énergie à partir de la lumière du Soleil », elle peut aussi être exploitée dans une technologie compacte et légère. « De tels systèmes pourraient un jour fournir suffisamment d'énergie pour établir un avant-poste sur Mars », explique la NASA. 

Les concepts demandés aux entreprises devront être capables de fournir une puissance d’au moins 40 kilowatts, « suffisante pour alimenter en continu 30 foyers pendant dix ans ». 

L’Agence spatiale mise gros sur ce projet, puisqu’il pourrait jouer un rôle crucial lorsque l’humain se rendra sur Mars

Sources : NASA , Vice

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
35
29
Augusto
Super intéressant comme concept. Et il le serait des millions de fois plus ici sur terre. En fait.
FoxLeGoupil
C’est justement tout l’intérêt de la conquête spatiale, développer des technologies qui seront ensuite utilisées et améliorées pour une utilisation sur terre.<br /> De très nombreuses technologies issues des programmes spatiaux sont d’ailleurs utilisées ici tous les jours par des millions d’utilisateurs, le velcro, les panneaux solaires, les couvertures de survie, les couches pour bébé, les winglets pour les avions, etc…
Gloumouf
Le principal problème est le décollage du lanceur. Un crash sur terre (et dans une moindre mesure sur la lune) serait catastrophique.
Palou
FoxLeGoupil:<br /> De très nombreuses technologies issues des programmes spatiaux sont d’ailleurs utilisées ici tous les jours par des millions d’utilisateurs …<br /> Toi, tu as séché quelques cours à l’école. Comme le Velcro par exemple, inventé en 1951 sur Terre, pas par les programmes spatiaux (mais ils l’ont utilisé), ou encore les winglets, etc…
Johnny6
Pourquoi ça me fait penser à l’état de la lune dans Cow Boy Bebop ou<br /> La Machine à explorer le temps ?
obbiclubic
Ils finiront bien par nous la fendre cette lune … et quand j’y pense, ca fera moche vu d’ici
roboc
SlashDot2k19
Ca sera plus simple pour gérer les déchets, hop dans l’espace intersidéral
Augusto
C’est très exactement ce qui me chiffonne. Que ce soit l’intérêt pour la conquête spatiale et pas l’intérêt pour l’amélioration terrestre qui motive. Bref. Je sens que je tombe dans un discours ressemblant à celui des pecores dans interstellar mais vu la tronche de notre monde… Je me dis que l’urgence est ici. Pas là haut.
Jayjay1976
Il peut y avoir des gardes fous. La question était posée lors du lancement de Cassini qui était équipée D’un générateur nucléaire pour son très long voyage. Bon même si le risque zéro n’existe pas…
Kriz4liD
il suffit de bien enrouler le tout dans du papier bulle , j’ai vu ça dans un tuto youtube.
Guillaume1972
Plutôt qu’un réacteur a fission, le mieux serait un réacteur a fusion (type ITER, ou plutôt DEMO et ses successeurs, mais dans ce cas, ce sera plutôt dans le seconde moitié du siècle) plus des panneaux solaires situés aux Pôles, là où le soleil ne se couche jamais.
Gloumouf
Pour la fusion, il faut déjà qu’on y arrive sur terre. Ensuite il faut miniaturiser suffisamment pour l’envoyer là haut… on a le temps de voir!
Jean66
Le but de la Nasa et de s’approprier les territoires de la Lune et même la Lune entière pour qu’il soit la propriété des E.U avec tout les matière première qui va avec ,avant la Russie ou la Chine
fmj
S’ils ne font pas d’extraction d’uranium sur la lune, je vois mal une fusée transporter de grosses quantités de combustible nucléaire vu les risque liés à une explosion !!!
Urleur
Sa me donne grave envie de revoir Dragon Ball !<br /> FUSION !!!
kplan
Les générateurs à radioisotopes des sondes ne sont pas de la même nature que le combustible pour une centrale à fission.<br /> Il y a toujours des risques en effet et il y a déjà eu des accidents avec une contamination localisée. C’est surtout une question de quantité transportée et de mesures de sécurité.
Gweegoo
« suffisante pour alimenter en continu 30 foyers pendant dix ans »<br /> Prochaine étape: un partenariat entre la NASA et PAP? <br /> Il doit s’agir plutôt dans un premier temps d’un programme pour charger des vaisseaux en carburant nucléaire. La propulsion nucléaire thermique étant le moyen identifié par la NASA comme le plus efficace dans l’espace.<br /> J’ai un doute concernant le « meilleur moyen de produire de l’électricité sur la Lune » sachant que la Lune expose toujours la même face vers le Soleil et que les panneaux solaires spatiaux existent depuis déjà un bon moment.
Space_Boy
Faut qu’ils regardent la série «&nbsp;For All Mankind&nbsp;» ce qui se passe avec leur centrale nucléaire sur la lune. Il y a des russes dans le coin <br /> Spoiler: pas de bisous entre les américains et russes …ça je peux dire…
kplan
Non. La lune expose toujours la même face à la terre, pas au soleil, sinon comment expliquerais-tu les phases de la lune
Gwynplaine
La plus mauvaise idée de l’humanité ! Les panneaux solaires suffisent.
Gweegoo
Ah oui lol, autant pour moi!
zallus
Si on fusionnait la terre et la lune façon DBZ ça ferai des thunes
PierreKaiL
Il me parait personnellement indispensable pour la conquête spatiale à venir, d’établir une base sur la Lune, et cela pour tellement de raisons… La NASA prend la bonne direction selon mon point de vue.
adippe
@Gweegoo le «&nbsp;30 foyers pendant 10 ans&nbsp;» est à mon humble avis une facon de rendre intelligible les 40kW pour le grand public … en tous cas perso ca me parle plus que si on m’avait dit «&nbsp;chargement d’un vaisseau&nbsp;» ou «&nbsp;alimentation en continue d’un laboratoire de recherche&nbsp;»
SPH
«&nbsp;sachant que la Lune expose toujours la même face vers le Soleil&nbsp;»<br /> Vers la terre; pas vers le soleil. J’en suis (quasiment) certain
strigensky
La deuxième nécessaire : un Mac Donald
Jissou06
Je pense qu’on ne pourra pas en effet s’affranchir d’une « mini-centrale » nucléaire pour avoir l’énergie nécessaire à l"exploration des nouveaux mondes : l’une puis ensuite mars<br /> En attendant évidemment de pouvoir avoir des sources d’énergie plus propre : fusion, hydrogène …<br /> Bon c’est vrai qu’il va falloir déjà miniaturiser tout ça
Gweegoo
Si @adippe , je me voulais un peu moqueur quand on sait que sur Terre, une maison consomme environ 50kwh par jour. Alors estimer la consommation de 30 foyers sur la Lune pour démocratiser le sujet me semblait mal choisi.<br /> Mais bon, c’est la NASA contre moi, donc j’ai dû rater qqch.<br /> TotalEnergies<br /> La consommation moyenne en électricité d’une maison en France<br />
Gweegoo
Oui déjà vu plus haut.
Blackalf
SlashDot2k19:<br /> Ca sera plus simple pour gérer les déchets, hop dans l’espace intersidéral <br /> En fait, il y en a déjà un certain nombre sur la Lune : la première chose à toucher le sol lunaire ne fut pas les bottes de Neil Armstrong…mais un sac poubelle contenant des déchets, et ce ne fut que le premier. <br /> Lors des différentes missions Apollo, les astronautes ont laissé plus de 180 tonnes de matériel et d’objets en tous genres sur la Lune allant des morceaux de modules spatiaux aux balles de golf envoyées par l’astronaute Alan Shepard lors de la mission Apollo 14 en 1971. Mais parmi tout ce fatras figurent aussi des objets un peu moins ragoûtants : 96 sacs-poubelle remplis d’urine, de selles et de vomi. Car, évidemment, point de WC sur la Lune, ni d’ailleurs dans les fusées Apollo.<br />
philouze
tout dépend du combustible retenu
Gloumouf
A ma connaissance, un réacteur à fission fonctionne avec de l’uranium ou du plutonium (bref, un truc radioactif quoi).
Peutch
Toutes ses inventions existaient avant la conquête spatiale, de la fusée (v1 allemand) au combinaison en Goretex et j’en passe!<br /> C’est comme en formule 1 il n’y a aucune retombée pour les voitures grand public ça marche toujours dans l’autre avec une optimisation à la clé.
nirgal76
Oui elle expose la même face à la terre.<br /> Mais les phases de la lune, c’est une question de position de la lune par rapport au soleil et à la terre, pas une question d’orientation de face. Tu aurais les mêmes phases meme avec une lune faisant 1 tour sur elle même à la minute.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Suivez la sortie extra-véhiculaire sur l'ISS en direct ce mardi
L'ISS s'agrandit encore avec l'arrivée du nouveau module Pritchal
Les petites galaxies proches de la Voie lactée ne sont pas des acolytes de longue date
Décollage réussi pour la sonde DART ! Objectif : dévier un astéroïde
Le lancement du James Webb Space Telescope reporté en raison d'un
Fini les échecs : Astra atteint enfin l'orbite avec son petit lanceur
L'ESA se prépare au survol de la Terre le plus délicat le 27 novembre
Elon Musk confirme l'actualité du programme Starship et prévoit une année 2022 chargée
L'armée de l'Air et de l'Espace se dote d'un trio de satellites inédits en Europe
Les astronautes sur l'ISS mis en sécurité après un test d'arme anti-satellite russe
Haut de page