Sur Mars, Perseverance n'a pas réussi à collecter ses premiers échantillons de sol

10 août 2021 à 11h05
19
Perseverance selfie avec Ingenuity 3 © NASA/JPL-Caltech
© NASA

Déposé au sol par la mission Mars 2020 le 18 février 2021, le rover Perseverance a récemment commencé ses opérations de forage et de prélèvements d’échantillons de roches et de poussières martiennes. Problème : le premier tube d’échantillon est sorti de la zone de forage vide.

Si l’évènement est une surprise pour la NASA, l’agence spatiale américaine se veut rassurante, d’autres prélèvements étant prévus.

Une vingtaine d’échantillons à prélever

La mission Mars 2020 a atteint le sol martien en février dernier. Si le déploiement du premier drone hélicoptère sur une autre planète a fait les gros titres sur toute la planète, c’est bien le rover Perseverance qui doit mener les principales tâches scientifiques.

De la taille d’une petite voiture, cette astromobile doit notamment collecter plusieurs dizaines d’échantillons du sol martien, qui devraient révéler les conditions chimiques et géologiques (et peut-être biologiques) auxquelles la planète était exposée il y a des milliards d’années. Ces échantillons devront être récupérés par une future mission martienne, dans la prochaine décennie.

Pour réaliser les prélèvements, Perseverance dispose d’un gros bras robotisé équipé d’une foreuse capable de réaliser des carottes d’environ 5 cm de profondeur. La roche, en partie broyée, constitue alors un prélèvement d’une quinzaine de grammes qui est scellé au sein d’un tube à échantillon. Le bras robotique ramène alors cet échantillon à bord du rover, où le tube est stocké et préservé. Perseverance dispose de 43 tubes d’échantillonnage, une marge confortable ayant été calculée pour permettre de récupérer 20 échantillons.

Le sol martien réserve bien des surprises

D’après les images transmises par la NASA, la phase de forage semble s’être déroulée correctement. Néanmoins, les mesures effectuées lors du retour du tube montrent que ce dernier… est vide. Aucune roche ou poussière ne serait présente à l’intérieur.

Une déconvenue pour la NASA, d’autant plus que ce cas de figure ne s’est jamais présenté lors des essais sur Terre ! Dès lors, deux hypothèses se présentent : soit le matériel de Perseverance présente un défaut, soit le sol martien nous réserve encore de mauvaises surprises.

Prseverance drill forage © NASA
À droite de l'ombre, on distingue nettement le trou de forage réalisé par Perseverance. Malheureusement, aucun échantillon n'en est sorti. Crédits : NASA

Un problème hardware serait particulièrement désastreux, pour peu qu’il concerne le bras robotique ou la foreuse, plutôt que ce tube à échantillon en particulier. Mais, pour l’instant, la NASA semble exclure cette hypothèse. D’après les chercheurs, l’échec de ce premier prélèvement serait… Mars elle-même. La cible rocheuse, qui doit être partiellement broyée lors du carottage, semble ne pas avoir réagi comme prévu pendant le forage. Autrement dit, la roche pourrait se révéler plus dure ou plus cassante que prévu, ou se tasser selon un schéma inconnu sur Terre par exemple.

Pour mémoire, c’est une réaction imprévue du sol martien qui avait déjà causé l’échec du forage de la mission InSight . Sur Mars, les difficultés sont la norme, bien plus que l’exception. La bonne nouvelle, c’est que, contrairement à InSight, Perseverance dispose d’un nombre conséquent de tubes à échantillons, et que le rover peut se déplacer jusqu’à des sites où la géologie pourrait se révéler plus clémente. Affaire à suivre donc.

Source : Space.com

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
12
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Starlink veut tester l'Internet par laser à destination des astronautes
L'administrateur de la NASA accuse Blue Origin de retarder le programme de retour sur la Lune
Mission Artemis : le rover chercheur d'eau VIPER sera envoyé au niveau du pôle Sud lunaire
Des chercheurs ont conçu la plus grande simulation virtuelle de notre univers jamais créée
Le programme bêta de Starlink prendra fin en octobre
Le chassé-croisé de l'automne a commencé sur la station spatiale chinoise
Les quatre touristes de SpaceX sont rentrés sur Terre sans encombre ce week-end
La NASA confirme que Mars a connu d'importantes éruptions volcaniques par le passé
Inspiration4 décolle et atteint l'orbite sous l'oeil des caméras de Netflix (et du monde)
Thomas Pesquet a battu le record européen du plus long temps passé dans l'espace libre
Haut de page