SpaceX va remplacer deux moteurs du Falcon 9 pour son prochain vol habité

29 octobre 2020 à 15h26
7
Crew Dragon DM2 Falcon 9 Décollage © SpaceX
© SpaceX

Lors d’une conférence de presse, SpaceX a annoncé que deux moteurs Merlin étaient en train d’être remplacés sur le lanceur Falcon 9 qui acheminera prochainement quatre astronautes dans l’espace. 

Le lancement de la mission Crew-1, qui était initialement prévu pour Halloween, avait été reporté au mois suivant, la date officielle du lancement étant désormais fixée au 14 novembre. On connaît maintenant les raisons de ce changement d’emploi du temps. 

Problème sur deux moteurs Merlin 

Au mois d’octobre, un lanceur Falcon 9 était sur le point de décoller pour transporter un satellite GPS de la Space Force, lorsque la mission a été stoppée seulement deux secondes avant le « go » final. En cause, deux des neufs moteurs Merlin du lanceur ayant démarré trop tôt, forçant la fusée à stopper automatiquement son décollage. Cet enclenchement prématuré auraient pu causer des dommages au Falcon 9, en mélangeant dans le désordre les différents propulseurs et liquides du moteur. Heureusement, la mission a été avortée au bon moment, sans entraîner de complications.

Après des recherches approfondies, les équipes de SpaceX ont découvert une sorte de laque rougeâtre bloquant une soupape de décharge dans chacun des deux moteurs. L'entreprise a par la suite inspecté ses autres lanceurs : cinq moteurs répartis sur trois lanceurs étaient concernés par le problème. Parmi eux, deux moteurs se trouvent sur le Falcon 9 qui doit propulser la capsule Crew Dragon jusqu’en orbite lors du prochain vol habité opéré par SpaceX. 

Par ailleurs, les modèles concernés sont tous neufs, aucun lanceur déjà utilisé n’a été touché par le même dysfonctionnement. 

La décision finale sera prise le 10 novembre

La firme est actuellement en train de changer les moteurs : « Deux, trois jours, c'est à peu près ce dont vous avez besoin pour l'enlever. Et puis encore deux, trois jours pour le remettre en place », a expliqué Hans Koenigsmann, vice-président de la construction et de la fiabilité des vols chez SpaceX.

Si le lancement de la mission Crew-1, qui acheminera trois astronautes de la NASA et un de la JAXA, l'Agence d’exploration aérospatiale japonaise jusqu’à l’ISS, est prévu pour le 14 novembre, SpaceX et la NASA attendent le 10 novembre pour donner leur feu vert à la mission. Le lancement d’un satellite destiné à cartographier les océans, également propulsé par un Falcon 9, est en effet programmé à cette date. Ce lanceur a, lui aussi, subi un changement de moteur. 

De leur côté, les astronautes ont d’ores et déjà entamé une période de quarantaine avant de rejoindre trois de leurs collègues à bord de l’ISS. 

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
7
orionb1
Avec les vols habités, Space X n’a pas droit à l’erreur
Maspriborintorg
Laque rougeâtre bloquant des soupapes? cela me fait penser au Loctite 542 utilisé pour l’étanchéité de filetage de conduites.
Demongornot
Une petite traduction de ce qu’as dit Scott Manley sur le sujet :<br /> Au début il n’y a pas plus d’explications que ce que donne l’article, mais après il explique tout.<br /> SpaceX a fait une conférence de presse à propos de la mission Crew-1, qui est la mission de SpaceX qui lancera un équipage vers ISS en Novembre.<br /> La date est maintenant le 14 Novembre, si ils lancent la mission à cette date, ils seront capable d’atteindre ISS en huit heur et demi.<br /> Ils ont d’autre dates en réserve mais le 14 Novembre reste la meilleur option.<br /> Par contre, avant de pouvoir lancer Crew-1, ils doivent prouvé que la Falcon 9 fonctionne correctement.<br /> Il y a quelques semaines, on a eu on soucis avec la Falcon 9 qui devais lancer des satellites GPS, le compte à rebours a atteins 2 secondes, les moteur ont commencé leur séquence d’allumage et l’ordinateur à arrêter la séquence de décollage.<br /> La raison était une pression excessive dans le générateur de gaz dans deux moteurs.<br /> Ils ont finalement trouvé le problème, l’équipement a une soupape de décharge qui était bloquée.<br /> Ils ont du enlever ces deux moteurs de la fusée pour les nettoyé et les remplacé.<br /> Rentrons dans les détails de ce qui c’est passé exactement :<br /> Dans les moteurs, on a le générateur de gas qui est un moteur fusée miniature qui fonctionne avec une mixture oxygène/carburant très riche, pour que ce soit plus froid.<br /> Le générateur de gas entraîne une turbine qui entraîne la pompe, d’où l’appellation «&nbsp;Turbo-Pompe&nbsp;».<br /> Quand les moteur démarre, c’est le premier endroit ou se produit une combustion, ils pressurisent le système, le carburant et l’oxygène affluent, et le liquide de démarrage le TEA-TAB (c’est du Triéthylborane) est supposé venir et cela démarre la combustion qui permettra de démarrer le moteur.<br /> Ce qu’il c’est passer, c’est que les capteurs ont détecté une pression trop importante pour cette étape, ce qui signifie qu’il y trop d’oxygène et de RP-1 (le RP-1 c’est le carburant, une forme de Kérosène spécialement conçu pour les fusées), donc la combustion n’as pas était déclenché et toute la séquence d’allumage était arrêtée.<br /> Ils ont donc enlever les moteurs de la fusée, les ont envoyé à McGregor (le centre de développement et de test des moteurs fusée de SpaceX), ils les ont testé, et ont détecté que le démarrage (ce niveau de pression) était encore présent trop rapidement, donc les moteurs ne démarré pas comme prévue.<br /> Ils ont mis les moteurs dans un scanner CAT/CT-Scanner, ils les ont bombardé de radiations et ont produit une image, et ils ont vue quelque chose qui ne devrait pas être là.<br /> Ils ont démonté le moteur, et one découvert qu’une soupape de décharge qui fait environ 1,5mm (1/16em de pouce) de diamètre et 12mm (1/2 pouce) de longueur, était bouché avec une laque rouge.<br /> Ils ont retracé cela au processus d’anodisation ils utilisent sur leur pièces en Aluminium.<br /> L’anodisation c’est un processus de traitement de surface qu’on utilise sur l’Aluminium pour donné des propriété à la surface, comme plus de résistance à la corrosion par exemple.<br /> Et lors ce qu’on l’on utilise ce processus, il y a un moment ou ils se peux qu’on utilise différente finition de surfaces à différent endroits, donc lors ce que l’on traite une partie, on va couvrir le reste de la pièce avec une couche de protection, et dans ce cas, l’entreprise qui faisait cela avait une laque rouge qui était appliquée, ils ont fait l’anodisation, et ils sont supposé nettoyer la laque.<br /> Et apparemment, pendant le nettoyage, la laque c’est dissoute et est allée dans le conduit de la soupape de décharge ce qui l’a bloquer, et dés fois les moteurs démarrent quand même, mais clairement ce n’était pas le cas cette fois.<br /> Donc SpaceX a maintenant identifier le problème, ils ont identifier d’autre moteurs avec ce problème qui vont être sur la mission Crew-1 et potentiellement sur des moteurs de la mission Sentinel 6 qui décollera de Vandenberg le 4 Novembre.<br /> Donc ils remplacent ces moteurs avec d’autre qu’ils ont nettoyé et vérifier.<br /> Donc c’est une bonne nouvelle, en revanche la NASA veux voir que le lancement du GPS-3 se déroule bien sur cette Falcon 9, et si tout ce passe bien, le lancement de Crew-1 se poursuivra comme prévu le 14 Novembre, et la serra la première mission opérationnelle du Crew Dragon vers l’ISS (le précédent c’était un test).<br /> Voila, désolé pour les potentielles fautes d’orthographe, de grammaire et de conjugaison.
Niverolle
«&nbsp;Voila, désolé pour les potentielles fautes d’orthographe, de grammaire et de conjugaison.&nbsp;» ==&gt; et bien merci quand même, je n’ai pas noté de grosses erreurs de traduction.
Demongornot
Merci et de rien.<br /> Après c’est plus ma dyslexie qui aurais pausé problème dans l’écrit du Français que la traduction, et j’ai volontairement pas traduit à l’exactitude car certaines choses à l’oral ne passe pas forcément bien à l’écrit.
Niverolle
La traduction est un art difficile (autant je sais reconnaître une bonne traduction, autant je suis incapable de la faire moi-même).
Pck
Sans vouloir vous offenser , ci dessous votre traduction à priori sans les «&nbsp;potentielles…&nbsp;»<br /> SpaceX a fait une conférence de presse à propos de la mission Crew-1, qui est la mission de SpaceX qui lancera un équipage vers ISS en Novembre. La date prévue est maintenant celle du 14 Novembre ce qui permettrait d’atteindre l’ISS en huit heures et demie. Ils ont d’autres dates en réserve mais le 14 Novembre reste la meilleure option. Cependant, avant de pouvoir lancer Crew-1, ils doivent prouver que le lanceur Falcon 9 fonctionne correctement.<br /> Or, il y a quelques semaines, il y a eu un souci avec un Falcon 9 qui devait lancer des satellites GPS. Lorsque le compte à rebours a atteint 2 secondes, les moteurs ont commencé leur séquence d’allumage mais l’ordinateur a arrêté la séquence de décollage. La raison était une pression excessive dans le générateur de combustible de deux moteurs. Ils ont finalement trouvé le problème, l’équipement a une soupape d’échappement qui était bloquée. Ils ont dû enlever ces deux moteurs de la fusée pour les nettoyer et les remplacer.<br /> Rentrons dans les détails de ce qui s’est passé exactement :<br /> Dans les moteurs, on a le générateur de combustible qui est une sorte de moteur fusée miniature fonctionnant avec une mixture oxygène/carburant très riche pour que ce soit plus froid. Le générateur de combustible entraîne une turbine qui entraîne la pompe, d’où l’appellation « Turbopompe ».<br /> Quand les moteurs démarrent, c’est le premier endroit où se produit la combustion, le système est pressurisé, le carburant et l’oxygène affluent, et le liquide de démarrage le TEA-TAB (Triéthylborane) est supposé venir pour initier la combustion qui permettra de démarrer le moteur.<br /> Ce qu’il s’est produit, c’est que des capteurs ont détecté une pression trop importante dans le générateur de combustible entrainant trop d’oxygène et de RP-1 (le RP-1 c’est le carburant, une forme de Kérosène spécialement conçu pour les fusées) empêchant le déclenchement de la combustion et déclenchant l’arrêt de la séquence d’allumage.<br /> Les moteurs de la fusée ont donc dû être démontés et envoyés pour être testés à McGregor (le centre de développement et de test des moteurs fusée de SpaceX) où il a été détecté, de nouveau, que cette procédure de démarrage se produisait trop rapidement et qu’en conséquence les moteurs ne pouvaient pas démarrer correctement.<br /> Les moteurs ont été mis dans un CAT/CT-Scanner pour y être bombardés de radiations et pour en produire une image sur laquelle apparut quelque chose qui ne devrait pas être là.<br /> Ils ont démonté le moteur et ont découvert qu’une soupape d’échappement qui fait environ 1,5mm (1/16em de pouce) de diamètre et 12mm (1/2 pouce) de longueur, était bouchée avec une laque rouge. Ils ont attribué cela au processus d’anodisation utilisé sur leurs pièces en Aluminium.<br /> L’anodisation est un processus de traitement des surfaces en Aluminium pour en renforcer la résistance à la corrosion par exemple. Lorsqu’on utilise ce processus, on peut vouloir obtenir différentes finitions de surfaces à différent endroits d’une pièce. Pour ce faire, lorsque l’on traite ainsi une partie de la pièce, on va en couvrir le reste avec une couche de protection. L’entreprise en charge de cette opération utilisait une laque rouge qu’elle devait retirer après l’opération d’anodisation. Apparemment, pendant le nettoyage, la laque s’est dissoute, s’est logée dans le conduit de la soupape d’échappement et l’a bloquée. Ceci n’empêchait pas systématiquement les moteurs de démarrer mais clairement ce n’était pas le cas cette fois.<br /> Donc SpaceX a maintenant identifié le problème et a identifié le même problème sur d’autres moteurs qui étaient destinés à la mission Crew-1 et potentiellement sur des moteurs de la mission Sentinel 6 qui décollera de Vandenberg le 4 Novembre. SpaceX procède au remplacement de ces moteurs avec d’autres qui ont nettoyés et vérifiés.<br /> C’est donc une bonne nouvelle ! Maintenant, la NASA veut d’abord réussir le lancement de GPS-3 avec Falcon 9, puis si cela passe bien, le lancement de Crew-1 se poursuivra comme prévu le 14 Novembre, ce qui deviendrait la première mission opérationnelle du Crew Dragon vers l’ISS (la précédente mission était un test).
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Forfait mobile : vous allez craquer pour cette offre canon chez Free
Profitez de cette licence VPN complète à -63% pour les 2 prochaines années !
Découvrez cette image rare d'une collision de galaxies envoyée par Hubble !
Déjà ? La 5G connecterait 1 milliard d'humains d'ici la fin d'année
Apple donne un nouveau nom à son système dédié à la réalité augmentée, et voilà ce que ça implique
Vous ne rêvez pas ! Le prix de cette clé USB s'effondre bien de -39% sur Amazon
Netflix, Disney+, Apple TV+ : pourquoi tous les services de streaming augmentent-ils ?
Le SMS fête ses 30 ans : comment est-il né, comment a-t-il grandi et... va-t-il bientôt mourir ?
Top 5 des applications à essayer ce week-end !
Une solution antivirus familiale à glisser sous le sapin vous attend chez Norton
Haut de page