Le Royaume-Uni : des bus et des taxis autonomes à l'horizon 2021

Par
Le 29 novembre 2018
 0
bus londres.jpg

Le tout premier essai d'autobus autonome à étage au Royaume-Uni aura lieu au plus tard en 2021 en Écosse, sur le pont du Forth, entre Fife et Édimbourg.

Le Royaume-Uni n'a pas l'intention de laisser toute la gloire aux États-Unis, à la Chine et au Japon en matière de véhicules autonomes. Il y a quelques jours, le gouvernement britannique a dévoilé un important plan de transports en commun sans conducteur pour 2021. Celui-ci, ambitieux, comprend des bus autonomes en Écosse ainsi que des taxis autonomes dans diverses parties de Londres. Au total, le financement pourrait atteindre les 25 millions de livres sterling, soit 28 millions d'euros.

Les autobus autonomes pourront transporter jusqu'à 42 passagers

S'agissant des bus autonomes, ils pourraient assurer jusqu'à 10 000 trajets par semaine entre Fife et Édimbourg en Écosse en effectuant notamment la traversée du pont du Forth, dont la longueur atteint les 2,5 kilomètres et culmine à 46 mètres de hauteur. Des fonds alloués, ces premiers bus autonomes écossais recevront 4,35 millions de livres sterling (4,91 millions d'euros).

Les autobus, fidèles à la réputation britannique grâce à leur étage, nécessiteront tout de même la présence d'un chauffeur humain capable d'agir sur les commandes à tout moment, une disposition nécessaire au regard de la réglementation en vigueur, qui n'autorise pas la conduite autonome sans intervention humaine. Ils pourront embarquer jusqu'à 42 passagers sur le trajet long de 14 kilomètres.

À Londres, c'est la société de taxis privés Addison Lee qui est chargée d'essayer les taxis autonomes dans le quartier de Greenwich, avant d'étendre le dispositif d'ici à 2021. L'entreprise, appuyée par l'État britannique, a pour but de concurrencer Uber, qui a récemment repris ses essais de conduite autonome aux États-Unis.

Modifié le 28/11/2018 à 17h11

Les dernières actualités Transports

scroll top