L'entreprise mère de Volvo veut aussi construire son propre réseau satellite

Satellite
Nouvelles ambitions, nouvelle constellation

Le géant chinois du transport, Geely, annonce vouloir mettre en place une constellation de communication destinée à ses véhicules, de façon indépendante.

L'entreprise injecte des centaines de millions de dollars dans le projet et prépare une véritable usine de production.

Geely... Geely ?

Aucune offre ne vous plait ? Les opérateurs de constellations de satellites vous proposent des prix trop élevés, ou bien des services qui ne vous correspondent pas ? Alors faites comme Geely, l'un des leader chinois du transport, et, entre autres, la marque propriétaire des automobiles Volvo, mais aussi de camions, de trains à haute vitesse et même de drones...

En effet, l'entreprise a visiblement décidé de prendre les choses en main. Pour pouvoir établir un « écosystème de mobilité intelligent », Geely va investir plus de 293 millions d'euros et mettre en place sa propre constellation de satellites en orbite basse.

Un nouveau géant spatial...

Basée dans la cité portuaire de Taizhou, une nouvelle usine va donc voir le jour, pour produire en série des satellites du géant chinois. Les ambitions sont au rendez-vous, puisque Geely annonce pouvoir assembler sur place jusqu'à 500 satellites chaque année à partir de 2025, dans un environnement fortement automatisé.

Mais pourquoi ne pas s'accoler à l'une des autres super-entités nationales du marché des télécommunications ? Tout simplement parce qu'il semble que Geely ne cherche pas à créer une nouvelle « constellation internet » à haut débit, mais bien un réseau autonome fermé, capable de transférer suffisamment de données pour de futures voitures et camions sans pilotes, pour des données de navigation et de positionnement, ainsi que pour la connectivité des passagers.

Du chemin avant l'orbite

Si l'on peut légitimement se demander si cette nouvelle annonce de Geely est à prendre au sérieux (il y a déjà de nombreux projets de constellations en cours dans le monde, et particulièrement en Chine), il faut tenir compte de la mesure de ce géant. L'investissement est important, et Geely sait se donner des moyens. L'entreprise a vendu l'année dernière 2,18 millions de voitures individuelles. On saura d'ici quelques mois si la production se met progressivement en place, d'autant plus qu'il faudra passer des contrats avec les entreprises chinoises du secteur spatial pour envoyer ces unités en orbite.

Source : The Verge/i>
Modifié le 03/03/2020 à 15h29
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
5
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Google étoffe ses Pixel 4 de nouvelles fonctionnalités avec une mise à jour
Mercedes : la prochaine génération de Classe E vous fera garder les mains sur le volant
D'autres jeux sont retirés de GeForce Now (et on commence à comprendre pourquoi...)
Waymo, filiale de conduite autonome de Google, lève 2,25 milliards de dollars
Freeman Dyson, l'homme derrière la sphère du même nom, est mort à l'âge de 96 ans
La liste des nommés aux BAFTA Games 2020 dévoilée
Le Japonais Bauhutte lance son Gaming Bed, un lit pour joueurs... célibataires
Le cofondateur d'Apple pensait être responsable de l'apparition du coronavirus aux États-Unis
Goodyear veut créer des pneus qui se régénèrent
Des liaisons Wi-Fi ont perturbé les prévisions météo dans le Finistère et le Rhône
Haut de page